altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par date 20 novembre 2017

13/03/2008  Le culte du bon goût
Concert de l'Orchestre National de France sous la direction de Riccardo Muti au Théâtre des Champs-Elysées, Paris.
Théâtre des Champs-Élysées, Paris

Familier de l'Orchestre National de France qu'il dirige chaque année, Riccardo Muti, au Théâtre des Champs-Élysées, dans un programme exigeant où Haydn et Mozart cohabitent avec Salieri, prouve une fois encore que qualité de l'interprétation n'est pas nécessairement synonyme de bouleversement stylistique.


Par Michel LE NAOUR

   
10/03/2008  Le retour de Zampa
Nouvelle production de Zampa de Hérold mise en scène par Jérôme Deschamps et Macha Makaïeff et sous la direction de William Christie à l'Opéra-Comique, Paris.
Opéra Comique - Salle Favart, Paris

William Christie, héraut du baroque, pourfendeur des idées reçues, a eu le coup de foudre pour Zampa de Ferdinand Hérold. France Musique qui enregistre cette production de l'Opéra-Comique l'a vendue à plus de trente radios étrangères. Zampa était un phénomène au XIXe siècle, il le redevient au XXIe. Tout à la fois il étonne, il déconcerte, il passionne et consterne.


Par Nicole DUAULT

   
10/03/2008  Un Schubert de notre époque
Trios avec piano de Schubert par Renaud Capuçon, Gautier Capuçon et Frank Braley dans le cadre des Grands Solistes au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
Théâtre des Champs-Élysées, Paris

Aucun souci à se faire pour la relève des grandes équipes de chambristes. Aujourd'hui totalement habitués à jouer ensemble, les frères Renaud et Gautier Capuçon et le pianiste Frank Braley renouent dans Schubert avec la meilleure tradition instrumentale en ce domaine. Mais avec un esprit et une sensibilité d'aujourd'hui.


Par Gérard MANNONI

   
09/03/2008  Nuit blanche
7e symphonie de Mahler par l'Orchestre Symphonique de Londres sous la direction de Valery Gergiev à la salle Pleyel, Paris.
Salle Pleyel, Paris

Chef imprévisible mais doté d'une capacité d'improvisation et d'imagination inépuisable, Valery Gergiev a su dynamiser le London Symphony Orchestra dans une 7e symphonie de Mahler au climat délibérément romantique, dans une lecture plus attachée à exposer une lumière saturée qu'à traduire les jeux d'ombres du Chant de la nuit.


Par Michel LE NAOUR

   
07/03/2008  Entre rêve et réalité
Création mondiale de Lady Sarashina de Peter Eötvös mise en scène par Ushio Amagatsu et sous la direction du compositeur à l'Opéra de Lyon.
Opéra national, Lyon

Après la création historique de Trois Soeurs, le nouvel opéra de Peter Eötvös, donné avec le fabuleux metteur en scène Amagatsu, ne pouvait laisser indifférent. Cette fois, l'argument est tiré de la littérature japonaise, Lady Sarashina, et la mise en scène qui seyait déjà parfaitement à la pièce de Tchékhov trouve ici son expression la plus naturelle.


Par Benjamin GRENARD

   
06/03/2008  Huit mille auditeurs pour un monument
8e symphonie de Mahler par l'Orchestre de Paris sous la direction de Christoph Eschenbach au Palais Omnisports de Bercy, Paris.
Palais Omnisports de Bercy, Paris

Le gigantisme de Bercy pour une oeuvre gigantesque : c'était la gageure de l'Orchestre de Paris. Un pari réussi puisque, ce jeudi soir, quelque huit mille personnes se massent dans le POPB pour entendre la 8e symphonie de Mahler, qui, selon le maestro Christoph Eschenbach, est à la fois la passion du chef d'orchestre et le cauchemar du producteur.


Par Nicole DUAULT

   
04/03/2008  Le piège de Parsifal
Nouvelle production de Parsifal de Wagner mise en scène par Krzysztof Warlikowski et sous la direction de Hartmut Haenchen à l'Opéra de Paris.
Opéra Bastille, Paris

Alors que l'on attendait un vrai choc, la nouvelle production de Parsifal signée du sulfureux Krzysztof Warlikowski à l'Opéra de Paris est d'une vraie sagesse, comparée aux audaces absurdes dont a été récemment victime le dernier opéra wagnérien à Vienne et à Bayreuth notamment. On n'échappe pas au sacré si facilement.


Par Gérard MANNONI

   
03/03/2008  Noir comme l'âme du diable
Nouvelle production du Rake's Progress de Stravinski mise en scène par Olivier Py et sous la direction d'Edward Gardner à l'Opéra de Paris.
Palais Garnier, Paris

Belle réussite d'Olivier Py pour ses débuts à l'Opéra de Paris sous les ors du Palais Garnier. Soutenue par une distribution solide où brille particulièrement le Tom Rakewell de Toby Spence, sa sombre vision du chef-d'oeuvre lyrique de Stravinski s'impose aisément par sa justesse de l'analyse de l'oeuvre et sa capacité à créer des images nouvelles et significatives.


Par Gérard MANNONI

   
02/03/2008  Un Pelléas pétri d'humanité
Reprise du Pelléas et Mélisande de Debussy mis en scène par Gilles Bouillon, sous la direction de Jean-Yves Ossonce au Grand Théâtre de Tours.
Grand Théâtre, Tours

Après avoir ressuscité le mois dernier le Pays de Ropartz, le Grand Théâtre de Tours retrouve, avec la reprise de la production de Pelléas et Mélisande dans la mise en scène de Gilles Bouillon le chemin de l'authenticité grâce à une distribution homogène placée sous la direction juste et expressive de Jean-Yves Ossonce.


Par Michel LE NAOUR

   
29/02/2008  Rustres comme il faut
Nouvelle production des Rustres d'Ermanno Wolf-Ferrari mise en scène par Grischa Asagaroff et sous la direction de Daniele Callegari au Théâtre du Capitole, Toulouse.
Théâtre du Capitole, Toulouse

L'opéra I Quattro Rusteghi d'Ermanno Wolf-Ferrari, véritable découverte que le Théâtre du Capitole de Toulouse et son directeur Nicolas Joel ont eu l'excellente idée de programmer, retrouve l'esprit de la Commedia dell'arte dans une production venue de Zurich en tous points excellente, tant au niveau scénique que musical.


Par Michel LE NAOUR

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  201  202  203  204  205  206  207  208  209  210  211  212  213  214  215  216  217  218  219  220  221  222  223  224  225  226  227  228  229  230  231  232  233  234  235  236  237  238  239  240  241  242  243  244  245  246  247  248  249  250  251  252  253  254  255  256  257  258  259  260  261  262  263  264  265  266  267  268  269  270  271  272  273  274  275  276  277  278  279  280  281  282  283  284  285  286  287  288  289  290  291  292  293  294  295  296  297  298  299  300  301  302  303  304  305  306  307  308  309  310  311  312  313  314  315  316  317  318  319  320  321  322  323  324  325  326  327  328  329  330  331  332  333  334  335  336  337  338  339  340  341  342  343  344  345  346  347  348  349  350  351  352  353  354  355  356  357  358  359  360  361  362  363  364  365  366 
[   < prec.   |    page 181 sur 366  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • Titus en pastel

  • Attila en voix

  • À l’épreuve du feu

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com