altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par auteur 28 février 2020

Les auteurs:

  • Alain COCHARD
  • Anne-BĂ©atrice MULLER
  • Antoine Livio (1931-2001)
  • Arthur RICHER
  • Barry MILLINGTON
  • Benjamin GRENARD
  • Bertrand BOLOGNESI
  • Camille de RIJCK
  • Christelle CAZAUX
  • Christian PETER
  • Christine LETEUX
  • Claude HELLEU
  • David VERDIER
  • Élie-GĂ©rard SOUQUET
  • Eric SEBBAG
  • EugĂ©nie AlĂ©cian
  • Florent ALBRECHT
  • Florent COUDEYRAT
  • Francesco Maria COLOMBO
  • François FARGUE
  • Françoise MALETTRA
  • GĂ©rard CORNELOUP
  • GĂ©rard HONORÉ
  • GĂ©rard MANNONI
  • Hermann GRAMPP
  • Hermine VIDEAU
  • Isabelle APOSTOLOS
  • Jacqueline BECKER
  • Jacques DUFFOURG
  • Jean-François LATTARICO
  • Jean-Michel BADET
  • Julien MAIRE
  • Juliette BUCH
  • Laurent VILAREM
  • Linda MURRAY
  • Lorenzo QUATTROPANI
  • Mathias HEIZMANN
  • Matthew RYE
  • Matthias HEIZMANN
  • Mehdi MAHDAVI
  • Michel LE NAOUR
  • Michel PAROUTY
  • Michèle LARIVIERE
  • Monique BARICHELLA
  • Nicole DUAULT
  • Olivier BERNAGER
  • Olivier BRUNEL
  • Olivier DENOYELLE
  • Olivier FILANCIU
  • Olivier ROUVIERE
  • Patrick FLORENTIN
  • Pauline GARAUDE
  • Philippe DESPHIEUX
  • Philippe KALMAN
  • Philippe VENTURINI
  • Phlippe KALMAN
  • Pierre BREINER
  • Pierre CADARS
  • Pierre FLINOIS
  • Pierre GRUMBERG
  • Pierre-Emmanuel LEPHAY
  • Renaud LORANGER
  • Roger TELLART
  • Romain FEIST
  • SĂ©verine GARNIER
  • StĂ©phane HAIK
  • StĂ©phane VILLEMIN
  • Sylvia AVRAND-MARGOT
  • Sylvie BONIER
  • Thomas COUBRONNE
  • Vincent GUILLEMIN
  • Yannick MILLON
  • Yutha TEP
  • Yves JAUNEAU



    Mehdi MAHDAVI

      Didon, ou de la perfection
    Nouvelle production de Didon and Énée de Purcell mise en scène par Deborah Warner et sous la direction de William Christie à l’Opéra Comique, Paris.
    Opéra Comique - Salle Favart, Paris

    Comment la juxtaposition d’éléments disparates a-t-elle pu donner naissance au spectacle parfait ? C’est que, sans prétention à l’authenticité, Deborah Warner est tout simplement allée puiser son théâtre aux sources shakespeariennes de Didon et Énée de Purcell. Contaminés par l’évidence, les Arts Florissants livrent leur plus belle prestation depuis longtemps.
    Le 05/12/2008


      AĂŻda en or et blanc
    Nouvelle production d’Aïda de Verdi mise en scène par Éric Perez et sous la direction d’Alain Altinoglu à l’Opéra de Dijon.
    Auditorium, Dijon

    Aïda passe pour un luxe dans la programmation d’un théâtre lyrique. Les scènes intimistes n’en sont pas moins l’essence de l’opéra égyptien de Verdi. Pour l’Opéra de Dijon, Éric Perez tente à l’économie un juste milieu en blanc et or. Sous la baguette mieux que diligente d’Alain Altinoglu, les voix s’emploient à parfaire l’illusion.
    Le 03/12/2008


      Tamino reloaded
    Reprise de la Flûte enchantée dans la mise en scène de la Fura dels Baus, sous la direction de Thomas Hengelbrock à l’Opéra de Paris.
    Opéra Bastille, Paris

    Débarrassée des prétentions philosophiques du poème de Rafael Argullol, la Flûte enchantée conçue par la Fura dels Baus aurait pu être réduite à un compromis ludique. C’était sans compter sur la capacité de renouvellement du collectif catalan, qui se réhabilite en instillant un climat particulièrement inquiétant tout au long du deuxième acte.
    Le 17/11/2008


      Basta così !
    Nouvelle production de Così fan tutte de Mozart mise en scène par Éric Génovèse et sous la direction de Jean-Christophe Spinosi au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
    Théâtre des Champs-Élysées, Paris

    Le Così de Jean-Christophe Spinosi est à l’image de sa battue : décousu, emphatique, tantôt précipité, tantôt statique, finalement assez vain. Dans le décor ingénieux mais bien morne de Jacques Gabel, Éric Génovèse anime avec une vivacité souvent conventionnelle une distribution dominée par le Guglielmo de rêve de Luca Pisaroni.
    Le 12/11/2008


      Armida, ou la dĂ©chirure
    Nouvelle production d’Armida de Haydn mise en scène par Gilles Bouillon et sous la direction de Jean-Yves Ossonce au Grand Théâtre de Tours.
    Grand Théâtre, Tours

    Pour l’ouverture de la saison du bicentenaire de la mort de Haydn, l’Opéra de Tours, qui vient d’obtenir le prix Claude Rostand du Syndicat de la critique pour le Pays de Ropartz, a fait l’audacieux pari de la très rare Armida, assurément moins propices au théâtre que ses opéras bouffes. Une réussite dramaturgique et esthétique plutôt que vocale et stylistique.
    Le 19/10/2008


      In bed with Armide
    Nouvelle production d’Armide de Lully mise en scène par Robert Carsen et sous la direction de William Christie au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
    Théâtre des Champs-Élysées, Paris

    Succès à double-tranchant que celui d’Atys. Vingt-et-un ans après, porter sur le théâtre une tragédie en musique de Quinault et Lully n’est toujours pas sans risque. Avec Armide, Robert Carsen tente une épure contemporaine et esthétisante du Grand Siècle, sur un prétexte finalement plus ironique qu’onirique. Tel qu’en lui-même, William Christie demeure.
    Le 08/10/2008


      BeautĂ©s de la dernière heure
    Version de concert d’Ezio de Haendel sous la direction d’Alan Curtis au Théâtre de Poissy.
    Théâtre municipal, Poissy

    Les rencontres entre la musique de Haendel et la poésie de Metastasio ont été aussi rares qu’infructueuses, tant la première semble bridée par la perfection formelle de la seconde. Malgré un troisième acte subitement inspiré, Ezio se révèle d’autant moins facile à défendre que la ferveur haendélienne d’Alan Curtis ne transparaît pas dans sa direction.
    Le 27/09/2008


      Aix 2008 (6) : Le goĂ»t de l’innocence
    Nouvelle production de Così fan tutte de Mozart mise en scène par Abbas Kiarostami et sous la direction de Christophe Rousset au festival d’Aix-en-Provence 2008.
    Théâtre de l’Archevêché, Aix-en-Provence

    Au commencement était Così fan tutte, Mozart alors au purgatoire, sur une estrade improvisée par Georges Wakhévitch dans un coin de la cour de l’Archevêché. La production du soixantième anniversaire du Festival d’Aix-en-Provence, confiée au cinéaste iranien Abbas Kiarostami et à l’enfant du pays Christophe Rousset, résonne comme un hommage à cette innocence perdue.
    Le 19/07/2008


      Aix 2008 (5) : ZaĂŻde tolĂ©rance zĂ©ro
    Création au festival d’Aix-en-Provence 2008 du Zaïde de Mozart mis en scène par Peter Sellars, sous la direction de Louis Langrée.
    Théâtre de l’Archevêché, Aix-en-Provence

    Festival Mozart s’il en est, Aix-en-Provence n’avait jamais affiché Zaïde, Singspiel inachevé dont les échos irrigueront jusqu’à la Flûte enchantée, par-delà l’Enlèvement au sérail qui lui ressemble tant. Peter Sellars n’y a malheureusement vu qu’un prétexte à la dénonciation, pesante et démagogique, des esclavages modernes. Dans la fosse, Louis Langrée n’en peut mais.
    Le 18/07/2008


      Aix 2008 (4) : Belshazzar relevĂ©
    Nouvelle production de Belshazzar de Haendel mise en scène par Christof Nel et sous la direction de René Jacobs au festival d’Aix-en-Provence 2008.
    Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence

    Il est de tradition à Aix-en-Provence de mettre en scène l’oratorio haendélien. Après les mythologiques Semele et Hercules, voici donc Belshazzar, oratorio d’inspiration certes biblique et historique, mais d’une puissance dramatique encore supérieure. Si la mise en scène de Christof Nel laisse le champ libre, la direction de René Jacobs est un vrai catalyseur de théâtralité.
    Le 17/07/2008


    1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35 
    [   page sur 35  |   suiv >    ]


  • Les 3 dernières critiques de concert

  • Le retour de Boieldieu

  • Avec ombre…

  • Gluck en noir et blanc

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com