altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par auteur 16 octobre 2021

Les auteurs:

  • Alain COCHARD
  • Anne-BĂ©atrice MULLER
  • Antoine Livio (1931-2001)
  • Arthur RICHER
  • Barry MILLINGTON
  • Benjamin GRENARD
  • Bertrand BOLOGNESI
  • Camille de RIJCK
  • Christelle CAZAUX
  • Christian PETER
  • Christine LETEUX
  • Claude HELLEU
  • David VERDIER
  • Élie-GĂ©rard SOUQUET
  • Eric SEBBAG
  • EugĂ©nie AlĂ©cian
  • Florent ALBRECHT
  • Florent COUDEYRAT
  • Francesco Maria COLOMBO
  • François FARGUE
  • Françoise MALETTRA
  • GĂ©rard CORNELOUP
  • GĂ©rard HONORÉ
  • GĂ©rard MANNONI
  • Hermann GRAMPP
  • Hermine VIDEAU
  • Isabelle APOSTOLOS
  • Jacqueline BECKER
  • Jacques DUFFOURG
  • Jean-François LATTARICO
  • Jean-Michel BADET
  • Julien MAIRE
  • Juliette BUCH
  • Laurent VILAREM
  • Linda MURRAY
  • Lorenzo QUATTROPANI
  • Mathias HEIZMANN
  • Matthew RYE
  • Matthias HEIZMANN
  • Mehdi MAHDAVI
  • Michel LE NAOUR
  • Michel PAROUTY
  • Michèle LARIVIERE
  • Monique BARICHELLA
  • Nicole DUAULT
  • Olivier BERNAGER
  • Olivier BRUNEL
  • Olivier DENOYELLE
  • Olivier FILANCIU
  • Olivier ROUVIERE
  • Patrick FLORENTIN
  • Pauline GARAUDE
  • Philippe DESPHIEUX
  • Philippe KALMAN
  • Philippe VENTURINI
  • Phlippe KALMAN
  • Pierre BREINER
  • Pierre CADARS
  • Pierre FLINOIS
  • Pierre GRUMBERG
  • Pierre-Emmanuel LEPHAY
  • Renaud LORANGER
  • Roger TELLART
  • Romain FEIST
  • SĂ©verine GARNIER
  • StĂ©phane HAIK
  • StĂ©phane VILLEMIN
  • Sylvia AVRAND-MARGOT
  • Sylvie BONIER
  • Thomas COUBRONNE
  • Thomas DESCHAMPS
  • Vincent GUILLEMIN
  • Yannick MILLON
  • Yutha TEP
  • Yves JAUNEAU



    Yannick MILLON

      Salzbourg 2020 (4) : Évidence brucknĂ©rienne
    Concert des Wiener Philharmoniker sous la direction de Christian Thielemann, avec la participation de la mezzo-soprano Elina GaranÄŤa au festival de Salzbourg 2020.
    GroĂźes Festspielhaus, Salzburg

    Programme cousu main pour Christian Thielemann, qui distille un sentiment d’évidence à la fois dans des Wesendonck-Lieder de Wagner n’abusant pas de la filiation tristanienne, malgré une Elina Garanča distante, et dans une Symphonie n° 4 de Bruckner telle une promenade de santé pour des Wiener Philharmoniker qui chantent dans leur arbre généalogique.
    Le 22/08/2020


      Salzbourg 2020 (3) : Ă€ bout de souffle ?
    Nouvelle production d’Elektra de Strauss dans une mise en scène de Krzysztof Warlikowski et sous la direction de Franz Welser-Möst au festival de Salzbourg 2020.
    Felsenreitschule, Salzburg

    Le système Warlikowski, qui a largement fait ses preuves dans la tragédie antique à l’opéra, serait-il à l’agonie ? Après des Bassarides très réussies dans ce même Manège des rochers en 2018, le Polonais donne une Elektra poussive, désincarnée et à la distribution problématique. On glanera donc plutôt quelques réussites individuelles, et celle de l’orchestre.
    Le 16/08/2020


      Salzbourg 2020 (1) : Le retour Ă  la vie
    Sixième Symphonie de Mahler par les Wiener Philharmoniker sous la direction d’Andris Nelsons au festival de Salzbourg 2020.
    GroĂźes Festspielhaus, Salzburg

    Rare rescapé de l’été festivalier, Salzbourg, programmation repensée, parvient à fêter un centenaire qu’il était impensable d’annuler. Deux opéras seulement, des contraintes à la pelle, mais quatre concerts des Wiener, épargnés par leur tradition horaire. Premier programme, la Sixième de Mahler étonnamment positive d’Andris Nelsons.
    Le 09/08/2020


      RĂ©chauffement climatique
    Concert de l’Orchestre philharmonique de Radio France sous la direction de Klaus Mäkelä, avec la participation du violoncelliste Truls Mork à l’Auditorium de Radio France, Paris.
    Auditorium de la Maison de la Radio, Paris

    Très remarqué pour ses débuts à l’Orchestre de Paris en juin dernier, le tout jeune chef (et violoncelliste) finlandais Klaus Mäkelä se lance cette fois à l’assaut du Philharmonique de Radio France en prouvant que même natif, il est encore possible de défendre une approche brûlante de Sibelius, aux antipodes des esthétiques quasi spectrales.
    Le 06/03/2020


      SacrĂ© Parsifal !
    Nouvelle production de Parsifal de Wagner dans une mise en scène d’Amon Miyamoto et sous la direction de Marko Letonja à l’Opéra national du Rhin.
    Opéra du Rhin, Strasbourg

    Sentiment très mitigé en ressortant de l’Opéra de Strasbourg, face à un nouveau Parsifal ne manquant ni d’audace ni d’idées, mais à la réalisation proche de la parodie, tandis que la musique peine, avant tout pour des raisons acoustiques, à investir les lieux, trop concrète, sans transcendance. Sans compter un plateau peu homogène.
    Le 26/01/2020


      Demi-fresque
    Entrée au répertoire de l’Opéra de Paris du Prince Igor de Borodine dans une mise en scène de Barrie Kosky et sous la direction de Philippe Jordan.
    Opéra Bastille, Paris

    Pour son entrée au répertoire de Bastille, Le Prince Igor de Borodine bénéficie d’une excellente équipe musicale, soudée par la direction tantôt apollinienne tantôt dionysiaque de Philippe Jordan, tandis que la mise en scène de Barrie Kosky peine à habiter les longueurs de l’ouvrage, avec une direction d’acteurs alternant surexcitation et moments en jachère.
    Le 01/12/2019


      Carnage light
    Reprise de Lear de Reimann dans la mise en scène de Calixto Bieito, sous la direction de Fabio Luisi à l’Opéra de Paris.
    Palais Garnier, Paris

    Pour cette reprise du spectacle sans véritable audace du metteur en scène Calixto Bieito, l’intrigue sanguinaire de Lear d’Aribert Reimann vit essentiellement par les atours d’une excellente distribution, que pourrait davantage porter la battue épaisse et sans tranchant de Fabio Luisi, trop modéré dans sa gestion des cataclysmes orchestraux.
    Le 30/11/2019


      MĂ©lancolie d’estampes
    Première à l’Opéra de Dijon de Pelléas et Mélisande de Debussy dans la mise en scène d’Éric Ruf, sous la direction de Nicolas Krüger.
    Auditorium, Dijon

    Étrennée au Théâtre des Champs-Élysées, la mise en scène de Pelléas et Mélisande par Éric Ruf s’offre un détour à l’Opéra de Dijon en conservant intact le pouvoir évocateur de ses images et de sa pénombre, parfaitement relayées par la galerie d’estampes de la direction infiniment mélancolique de Nicolas Krüger, à la tête d’une distribution renouvelée.
    Le 10/11/2019


      L’expĂ©rience de l’éternitĂ©
    Clôture du 3e festival de la Fondation Luigi Nono en l’église du Rédempteur de Venise.
    Chiesa del Santissimo Redentore, Venezia

    Point d’orgue du 3e festival de la Fondation Luigi Nono, l’exécution de la dernière œuvre du compositeur vénitien donne une idée de l’éternité à travers son écriture atomisée, dans une partition pour deux violons d’une incroyable densité, truffée de silences, laissant entrevoir l’infinitésimal dans le cadre acoustique fabuleux de l’église du Redentore.
    Le 13/10/2019


      Salzbourg 2019 (8) : Et puis s’en va…
    Adieux de Bernard Haitink avec les Wiener Philharmoniker et la participation du pianiste Emanuel Ax au festival de Salzbourg 2019.
    GroĂźes Festspielhaus, Salzburg

    Zum letzten Mal. En clôture de Salzbourg 2019, Bernard Haitink quitte la scène musicale sur un programme qui sera redonné à Londres et Lucerne, avant l’heure de la retraite. Absence de dramatisation de l’événement, sérénité et sourire radieux au menu du Quatrième Concerto de Beethoven et de la Septième de Bruckner, avec des Wiener fervents.
    Le 31/08/2019


    1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54 
    [   page sur 54  |   suiv >    ]


  • Les 3 dernières critiques de concert

  • MĂ©decine vitale

  • IntĂ©rioritĂ© radicale

  • MĂ©lisande sauvĂ©e

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com