altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par date 24 novembre 2017

05/11/2017  Marathon russe
Récitals pianistiques russes sous les doigts de Vadym Kholodenko, Yuri Favorin, Lilya Zilberstein, Alexander Ghindin et Alexander Paley à la Maison de la Radio, Paris.
Auditorium de la Maison de la Radio, Paris

La Maison de la Radio ose un week-end complet autour d’œuvres russes pour piano seul pour commémorer les cent ans de la révolution communiste. Avec pas moins de cinq récitals de cinq pianistes russes ou d’Europe de l’Est le dimanche, dont le premier, exceptionnel dès la première pièce, de Vadym Kholodenko.


Par Vincent GUILLEMIN

   
03/11/2017  Une grande Leonore
Version de concert de Leonore de Beethoven sous la direction de René Jacobs au Festival d’Automne de Baden-Baden 2017.
Festpielhaus, Baden-Baden

Au festival d’Automne de Baden-Baden, René Jacobs aborde en version de concert mais avec une énergie quasi scénique la rare Leonore de Beethoven comme un ultime opéra de Mozart, avec un orchestre assez réduit mais extrêmement coloré et une distribution impeccable où domine Marlis Petersen dans le rôle-titre.


Par Pierre-Emmanuel LEPHAY

   
31/10/2017  Des Noces haute couture
Nouvelle production des Noces de Figaro de Mozart dans une mise en scène de Ludovic Lagarde et sous la direction de Patrick Davin à l'Opéra du Rhin.
Opéra du Rhin, Strasbourg

Ludovic Lagarde déplace ses Noces de Figaro dans un atelier de haute couture où règne en maître un Comte désabusé et cocaïnomane, enclin à harceler son entourage. Un plateau de belle tenue principalement composée par de jeunes chanteurs prêts à en découdre rattrape en partie une scénographie assez laborieuse et une fosse pas toujours ajustée.


Par David VERDIER

   
29/10/2017  Ring Dresde (4) : Crépuscule sans narration
Reprise de Götterdämmerung de Wagner dans la mise en scène de Willy Decker et sous la direction de Christian Thielemann à la Semperoper de Dresde.
Semperoper, Dresden

Suite et fin de la Tétralogie en éléments séparés à Dresde avant les deux cycles intégraux de janvier. Encore plus impressionnant de maîtrise qu’auparavant, Christian Thielemann peine pourtant à véritablement apporter une narration au Crépuscule des Dieux, quand sur scène Andreas Schager déçoit et Nina Stemme passionne.


Par Vincent GUILLEMIN

   
27/10/2017  Des Troyens déboussolés
Nouvelle production des Troyens de Berlioz dans une mise en scène de Lydia Steier et sous la direction de John Fiore à la Semperoper de Dresde.
Semperoper, Dresden

Après Hambourg et Berlin, les Troyens retrouvent une grande scène allemande avec une nouvelle production en Saxe, dans une mise en scène peu apte à porter le chef-d’œuvre de Berlioz. La distribution fait ressortir une superbe Cassandre tandis que la Staatskapelle Dresden flamboie en fosse sous la direction de John Fiore.


Par Vincent GUILLEMIN

   
24/10/2017  Retour sur terre
Concert de l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig sous la direction d’Herbert Blomstedt, avec la participation du violoniste Leonidas Kavakos, du violoncelliste Gautier Capuçon et du pianiste Kirill Gerstein à la Philharmonie de Paris.
Philharmonie, Paris

Le lendemain d’un miraculeux Requiem allemand de Brahms, Blomstedt et le Gewandhaus de Leipzig offrent un programme purement symphonique à la Philharmonie de Paris, où après un Triple concerto de Beethoven moyennement inspiré, le vieux mais preste maestro fait acte de rigueur et de sens terrien dans une Neuvième de Schubert droite dans ses bottes.


Par Yannick MILLON

   
23/10/2017  In Paradisum
Requiem allemand de Brahms sous la direction d’Herbert Blomstedt à la Philharmonie de Paris.
Philharmonie, Paris

Le détour parisien du Gewandhaus de Leipzig sous la direction désormais incontournable d’Herbert Blomstedt confirme le magnifique été indien du maestro nonagénaire. Au programme du premier concert, un Requiem allemand d’une sérénité, d’une lumière automnale à pleurer, portées par un chœur viennois et un orchestre saxon inouïs.


Par Yannick MILLON

   
20/10/2017  Toujours plus loin
Concert des Dissonances et David Grimal à l’Auditorium de Dijon.
Auditorium, Dijon

Non contents d’avoir triomphé de chaque étape de leur réappropriation du grand répertoire symphonique sans chef, David Grimal et les Dissonances poussent le bouchon plus loin en s’attaquant cette fois à l’Annapurna symphonique que représente le Sacre du printemps de Stravinski. Avec une nouvelle réussite incontestable.


Par Yannick MILLON

   
20/10/2017  Un chef trop cérébral
Concert de l’Orchestre philharmonique de Radio France sous la direction de Jukka-Pekka Saraste, avec la participation du pianiste Lars Vogt à l’Auditorium de la Maison de la Radio, Paris.
Auditorium de la Maison de la Radio, Paris

Ni Lars Vogt ni Jukka-Pekka Saraste n’auront convaincu dans un concerto de Grieg soit trop intellectualisé, soit brouillé. La Neuvième de Bruckner programmée ensuite souffre elle aussi d’un excès de cérébralité, en plus de problèmes d’équilibres à l’Auditorium de la Maison de la Radio, malgré un superbe Philharmonique de Radio France.


Par Vincent GUILLEMIN

   
19/10/2017  Les années nucléaire
Première à l’Opéra Comique, Paris, de Kein Licht. (2011/2012/2017) de Philippe Manoury dans une mise en scène de Nicolas Stemann et sous la direction de Julien Leroy.
Opéra Comique - Salle Favart, Paris

Moment éloquent de Regietheater dans l’écrin délicat de la salle Favart, l’œuvre de théâtre musical de Philippe Manoury et Nicolas Stemann inspirée par trois textes d’Elfriede Jelinek, Kein Licht. (2011/2012/2017) surfe sur la vague de Fukushima en une réflexion absurde, ouverte, au bord de l’abîme, sur l’avenir de l’humanité privée de lumière. Obscur et lumineux.


Par Thomas COUBRONNE

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  201  202  203  204  205  206  207  208  209  210  211  212  213  214  215  216  217  218  219  220  221  222  223  224  225  226  227  228  229  230  231  232  233  234  235  236  237  238  239  240  241  242  243  244  245  246  247  248  249  250  251  252  253  254  255  256  257  258  259  260  261  262  263  264  265  266  267  268  269  270  271  272  273  274  275  276  277  278  279  280  281  282  283  284  285  286  287  288  289  290  291  292  293  294  295  296  297  298  299  300  301  302  303  304  305  306  307  308  309  310  311  312  313  314  315  316  317  318  319  320  321  322  323  324  325  326  327  328  329  330  331  332  333  334  335  336  337  338  339  340  341  342  343  344  345  346  347  348  349  350  351  352  353  354  355  356  357  358  359  360  361  362  363  364  365  366 
[   < prec.   |    page 2 sur 366  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • La dette envers le passé

  • Titus en pastel

  • Attila en voix

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com