altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par date 25 septembre 2022

28/08/2022  Ring Bayreuth 2022 (3) : Une mauvaise Ă©ducation
Nouvelle production de Siegfried de Wagner dans une mise en scène de Valentin Schwarz et sous la direction de Cornelius Meister au festival de Bayreuth 2022.
Festspielhaus, Bayreuth

Toujours aussi peu de ligne et de structure au Festspielhaus de Bayreuth dans le Siegfried mis en scène par Valentin Schwarz, plus que jamais dans un esprit soap opera passablement confus, mais une direction musicale qui commence à être mieux maîtrisée et un plateau vocal dominé par Andreas Schager dans le rôle-titre.


Par David VERDIER

   
26/08/2022  Ring Bayreuth 2022 (2) : La guerre des sexes
Nouvelle production de La Walkyrie de Wagner dans une mise en scène de Valentin Schwarz et sous la direction de Cornelius Meister au festival de Bayreuth 2022.
Festspielhaus, Bayreuth

Dans cette Walkyrie du nouveau Ring de Bayreuth, la mise en scène de Valentin Schwarz met à jour des conflits familiaux plus resserrés aboutissant au divorce de Wotan et Fricka, sans trouver une cohérence générale. Le plateau vocal, notamment du premier acte, est assez superlatif, malgré la direction musicale toujours en demi-teinte de Cornelius Meister.


Par David VERDIER

   
25/08/2022  Ring Bayreuth 2022 (1) : Un obscur objet de dĂ©sir
Nouvelle production de L’Or du Rhin de Wagner dans une mise en scène de Valentin Schwarz et sous la direction de Cornelius Meister au Festival de Bayreuth 2022.
Festspielhaus, Bayreuth

Ajournée pour cause de crise sanitaire en 2020, la nouvelle production du Ring mise en scène par Valentin Schwarz voit enfin le jour au Festival de Bayreuth. Un accouchement dans la douleur puisque le chef Cornelius Meister, contraint à quitter la fosse de Tristan, a dû remplacer à la dernière minute Pietari Inkinen victime de la malédiction du Covid.


Par David VERDIER

   
20/08/2022  Salzbourg 2022 (6) : Les âmes damnĂ©es
Nouvelle production du Château de Barbe-bleue de Bartók et de De temporum fine comoedia de Orff dans une mise en scène de Romeo Castellucci et sous la direction de Teodor Currentzis au festival de Salzbourg 2022.
Felsenreitschule, Salzburg

Le rapprochement du Château de Barbe-bleue avec De temporum fine comoedia occasionne à Salzbourg un de ces spectacles dont le festival a forgé sa légende depuis un siècle. Entre la mise en scène d’encre, truffée de symboles, de Romeo Castellucci et la direction déchaînée de Teodor Currentzis, on ressort du Manège des rochers complètement sonné.


Par Yannick MILLON

   
17/08/2022  Salzbourg 2022 (5) : ConcentrĂ© de magie
Reprise de La Flûte enchantée de Mozart dans une mise en scène de Lydia Steier, sous la direction de Joanna Mallwitz au festival de Salzbourg 2022.
Haus fĂĽr Mozart, Salzburg

Nouvelle mouture de La Flûte enchantée de Lydia Steier à Salzbourg, ramassée pour le cadre réduit de la Haus für Mozart. Exit le cirque, le spectacle y resserre sa dramaturgie autour du cadre familial pour le meilleur, faisant oublier une partie musicale simplement honnête, entre une distribution à l’éclat modéré et une direction tournée vers l’extérieur.


Par Thomas COUBRONNE

   
14/08/2022  Salzbourg 2022 (4) : VillazĂłn fait son cinĂ©ma
Reprise au festival d’été du Barbier de Séville de Rossini du festival de Pentecôte de Salzbourg, dans une mise en scène de Rolando Villazón et sous la direction de Gianluca Capuano.
Haus fĂĽr Mozart, Salzburg

Nouveau succès pour Cecilia Bartoli qui enchaîne les productions de qualité au sein de sa programmation salzbourgeoise de Pentecôte, reprises avec bonheur au festival d’été. Villazón à la mise en scène, Capuano à la direction, une belle distribution et quelques surprises bien senties… Comment bouder son plaisir devant ce Barbier cocasse, enlevé et savoureux ?


Par Thomas COUBRONNE

   
11/08/2022  Salzbourg 2022 (3) : Seule parmi la foule
Nouvelle production de Katia Kabanova de Janacek dans une mise en scène de Barrie Kosky et sous la direction de Jakub Hrusa au festival de Salzbourg 2022.
Felsenreitschule, Salzburg

Plutôt que le huis-clos, Barrie Kosky a imaginé pour Katia Kabanova à Salzbourg une confrontation très nue et sans autre décor que celui du Manège des rochers entre la jeune héroïne et une foule compacte et statufiée. Concept minimaliste qui s’essouffle un peu en cours de route, face à une belle distribution et une direction tout en raffinement.


Par Yannick MILLON

   
09/08/2022  Salzbourg 2022 (2) : Sortie de Purgatoire
Nouvelle production du Triptyque de Puccini dans une mise en scène de Christoph Loy et sous la direction de Franz Welser-Möst au festival de Salzbourg 2022.
GroĂźes Festspielhaus, Salzburg

À Salzbourg, Puccini commence à sortir du purgatoire dans lequel il était enfermé depuis les débuts du festival il y a un siècle. Pour son entrée au répertoire, ce Trittico est une ode à la modernité du compositeur italien, davantage grâce à un Philharmonique de Vienne éblouissant qu’à une distribution seulement honnête ou un spectacle efficace sans être inoubliable.


Par Yannick MILLON

   
07/08/2022  Salzbourg 2022 (1) : Mahler essoufflĂ©
Concert des Wiener Philharmoniker sous la direction d’Andris Nelsons, avec le concours du pianiste Yefim Bronfman au festival de Salzbourg 2022.
GroĂźes Festspielhaus, Salzburg

Concert de onze heures décevant malgré l’affiche Wiener-Nelsons à Salzbourg, où après un Deuxième Concerto de Bartók assez bonhomme sous les doigts de Yefim Bronfman, le chef letton confirme un style de direction de plus en plus poussif dans une Cinquième de Mahler lente et pleine de tunnels, n’était le moment de grâce de l’Adagietto.


Par Yannick MILLON

   
05/08/2022  La Roque 2022 (8) : Romantique par plaisir
Récital du pianiste Jean-Baptiste Doulcet dans le cadre du festival de La Roque-d’Anthéron 2022.
Centre Marcel Pagnol, La Roque-d'Anthéron

Pour la première fois en récital à la Roque-d’Anthéron, le jeune pianiste français Jean-Baptiste Doulcet présente en matinée au Centre Marcel Pagnol un programme pour se faire plaisir, dans lequel il associe trois grandes œuvres de la période romantique, qu’il traite par un flot de notes surtout bien adapté à la Ballade n° 2 de Liszt.


Par Vincent GUILLEMIN

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  201  202  203  204  205  206  207  208  209  210  211  212  213  214  215  216  217  218  219  220  221  222  223  224  225  226  227  228  229  230  231  232  233  234  235  236  237  238  239  240  241  242  243  244  245  246  247  248  249  250  251  252  253  254  255  256  257  258  259  260  261  262  263  264  265  266  267  268  269  270  271  272  273  274  275  276  277  278  279  280  281  282  283  284  285  286  287  288  289  290  291  292  293  294  295  296  297  298  299  300  301  302  303  304  305  306  307  308  309  310  311  312  313  314  315  316  317  318  319  320  321  322  323  324  325  326  327  328  329  330  331  332  333  334  335  336  337  338  339  340  341  342  343  344  345  346  347  348  349  350  351  352  353  354  355  356  357  358  359  360  361  362  363  364  365  366  367  368  369  370  371  372  373  374  375  376  377  378  379  380  381  382  383  384  385  386  387  388  389  390  391  392  393  394  395  396  397  398  399  400  401  402  403  404  405  406  407  408  409  410  411  412  413  414  415  416  417  418  419  420 
[   page sur 420  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • Adieu au soleil

  • Le millefeuille de l’amour

  • Le chant au sommet

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com