altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par date 22 novembre 2017

08/11/2005  Ascension vers le mythe
Reprise de Tristan et Isolde de Wagner dans la mise en scène de Peter Sellars et Bill Viola, sous la direction de Valery Gergiev à l'Opéra de Paris.
Opéra Bastille, Paris

Reprise à la Bastille du Tristan de Peter Sellars et Bill Viola, événement de la saison lyrique 2004-2005. Grâce à un plateau serti de grandes voix et à la direction impétueuse de Valery Gergiev, la réussite paraît encore supérieure. À l'instar de la dernière image de la vidéo, une véritable ascension vers le mythe pour cette production éblouissante.


Par Yannick MILLON

   
07/11/2005  Dieu que cette voix est belle !
Récital de Ludovic Tézier accompagné au piano par Robert Gonella au Théâtre du Châtelet, Paris.
Théatre du Châtelet, Paris

Si la voix de Ludovic Tézier, ample, cuivrée, ductile, est admirable, son art du chant, noble et cultivé, l'est plus encore. De ligne comme de diction, son Wolfram, son Chorèbe, son Marcello même, sont en effet inégalables. C'est dire si son premier récital parisien était attendu. Mais de Schumann à Ravel, le baryton français s'est révélé trop chanteur, et pas assez poète.


Par Mehdi MAHDAVI

   
06/11/2005  Avantage à la Russie
Soirée de gala du Théâtre Mariinski avec l'Orchestre du Théâtre Mariinski sous la direction de Pierre Boulez et de Valery Gergiev à l'Opéra de Paris.
Palais Garnier, Paris

En premier partie d'un gala consacré aux Joyaux de Balanchine, Gerard Mortier avait tenu à rendre hommage à la création parisienne de Boris Godounov à Garnier en 1908 en confiant les rênes de l'Orchestre du Théâtre Mariinski au tandem Boulez-Gergiev. Rencontre inattendue et confrontation passionnante pour deux cultures que tout oppose.


Par Benjamin GRENARD

   
04/11/2005  La sève des Pra?ák
Concert d'ouverture de la deuxième biennale du Quatuor à cordes de la Cité de la musique avec le Quatuor Pra?ák et la participation du pianiste Alain Planès.
Cité de la Musique, Paris

À l'occasion de sa deuxième biennale du Quatuor à cordes, la Cité de la musique a convié le Quatuor Pra?ák et Alain Planès à ouvrir le cycle de cette saison. Un concert où la sève tchèque alimente diversement l'intensité de la soirée tandis que le pianiste français se démarque par sa platitude.


Par Benjamin GRENARD

   
26/10/2005  Sur la même longueur d'onde
Concert de l'Orchestre national de France sous la direction d'Ingo Metzmacher, avec la participation du pianiste Cédric Tiberghien et de l'ondiste Valérie Hartmann-Claverie au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
Théâtre des Champs-Élysées, Paris

Cette apparition d'Ingo Metzmacher à la tête du National restera l'illustration d'une rencontre au sommet. Après une Sixième Symphonie de Hartmann où l'orchestre a du mal à se fondre dans la vision du chef, une Turangalîla chauffée à blanc remet tout le monde sur la même longueur d'onde pour servir au mieux les délires sonores du divin Messiaen.


Par Yannick MILLON

   
24/10/2005  La douleur enchantée de Luigi Rossi
Concert de l'Arpeggiata, sous la direction de Christina Pluhar, avec la participation de la mezzo-soprano Stéphanie d'Oustrac, à la salle Gaveau, Paris.
Salle Gaveau, Paris

Luigi Rossi renaîtra-t-il enfin sous les doigts de Christina Pluhar ? Respecté, influent à son époque, le compositeur romain peine en effet à regagner le devant de la scène, malgré les efforts discographiques d'un Jacobs, d'un Christie, ou d'un Curtis. La théorbiste autrichienne lui rend un hommage inspiré, entre enchantement et douleur du chant habité de Stéphanie d'Oustrac.


Par Mehdi MAHDAVI

   
21/10/2005  Ring 2005-2006 (2) : Une Walkyrie sonnante et trébuchante
Création à Paris de la Walkyrie de Wagner mise en scène par Robert Wilson et sous la direction de Christoph Eschenbach au Théâtre du Châtelet.
Théatre du Châtelet, Paris

Cuisant échec que ce deuxième volet du nouveau Ring du Châtelet. Christoph Eschenbach se noie dans des péchés de chef trop peu habitué à la fosse et la distribution qui affiche un Wotan épouvantable est seulement rachetée par l'excellence des jumeaux. Les images inégales de Bob Wilson ne sauvent pas une soirée pleine d'incidents et de tensions.


Par Yannick MILLON

   
19/10/2005  Ring 2005-2006 (1) : L'éclat terni de l'or
Création à Paris de l'Or du Rhin de Wagner mis en scène par Robert Wilson et sous la direction de Christoph Eschenbach au Théâtre du Châtelet.
Théatre du Châtelet, Paris

Coup d'envoi de l'événement de la saison lyrique parisienne au Châtelet, avec pour entamer un nouveau Ring qui occupera la scène jusqu'à la mi-avril un Or du Rhin dont l'éclat de la mise en scène de Bob Wilson sera terni par une distribution faible et dans une moindre mesure par un Christoph Eschenbach peu tranché dans ses options.


Par Yannick MILLON

   
18/10/2005  Les couleurs de la Veuve
Nouvelle production de la Veuve joyeuse de Franz Lehàr mise en scène et adaptée par Jérôme Savary, et sous la direction de Gérard Daguerre à l'Opéra-Comique, Paris.
Opéra Comique - Salle Favart, Paris

Amuseur national patenté, Jérôme Savary monte à l'Opéra-Comique l'exacte Veuve joyeuse que l'on pouvait attendre de lui. Professionnalisme sans faille des chanteurs, des acteurs, des danseurs, mise en scène enlevée, enthousiasme du public, les ingrédients sont là pour composer une soirée haute en couleurs.


Par Anne-Béatrice MULLER

   
16/10/2005  Des Noces mythiques
Reprise des Noces de Figaro de Mozart dans la mise en scène de Jean-Louis Martinoty et sous la direction d'Evelino Pidò au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
Théâtre des Champs-Élysées, Paris

Deuxième reprise au Théâtre des Champs-Élysées de la production Jean-Louis Martinoty des Noces de Figaro, un spectacle qui ne fait qu'apparaître encore plus accompli avec le temps et qui prend de plus en plus valeur de référence, comme avant lui celui de Giorgio Strehler à l'Opéra. Un triomphe amplement mérité.


Par Gérard MANNONI

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  201  202  203  204  205  206  207  208  209  210  211  212  213  214  215  216  217  218  219  220  221  222  223  224  225  226  227  228  229  230  231  232  233  234  235  236  237  238  239  240  241  242  243  244  245  246  247  248  249  250  251  252  253  254  255  256  257  258  259  260  261  262  263  264  265  266  267  268  269  270  271  272  273  274  275  276  277  278  279  280  281  282  283  284  285  286  287  288  289  290  291  292  293  294  295  296  297  298  299  300  301  302  303  304  305  306  307  308  309  310  311  312  313  314  315  316  317  318  319  320  321  322  323  324  325  326  327  328  329  330  331  332  333  334  335  336  337  338  339  340  341  342  343  344  345  346  347  348  349  350  351  352  353  354  355  356  357  358  359  360  361  362  363  364  365  366 
[   < prec.   |    page 230 sur 366  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • La dette envers le passé

  • Titus en pastel

  • Attila en voix

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com