altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par date 13 décembre 2017

17/09/2005  Jouvence insulaire
Version de concert de l'Isola disabitata de Haydn à la maison de Radio France, Paris.
Salle Olivier Messiaen - Maison de la Radio, Paris

Si l'on ne peut à proprement parler d'un cycle, l'Orchestre Philharmonique de Radio France s'apprête à rendre un bien bel hommage à Joseph Haydn sous la direction de Ton Koopman. C'est toutefois à Armin Jordan que revient le soin de l'inaugurer avec l'Isola disabitata, l'un des opéras les plus attachants du maître d'Esterháza, magnifié par la jeunesse de ses interprètes.


Par Mehdi MAHDAVI

   
17/09/2005  Norma en eaux troubles
Ouverture de saison de l'Opéra de Montréal avec Norma de Bellini dans la mise en scène Stephen Pickover et sous la direction de Bernard Labadie.
Salle Wilfrid Pelletier, Place des Arts, Montréal

Ouverture de saison en demi-teinte à l'Opéra de Montréal, l'actuelle production du chef-d'oeuvre bellinien importée du Metropolitan se révélant handicapée par l'inégalité d'un quatuor vocal pourtant prometteur et par une direction d'acteurs scandaleusement approximative. Une Norma baignant en eaux troubles.


Par Renaud LORANGER

   
15/09/2005  Défigurée mais exemplaire
Concert de rentrée de l'Orchestre de Paris sous la direction de Christoph Eschenbach, avec la participation du pianiste Lang Lang au théâtre Mogador, Paris.
Théâtre Mogador, Paris

Dans un programme beaucoup trop long, l'Orchestre de Paris fait une fulgurante rentrée. Après le pianisme incompréhensible et sirupeux du Rachmaninov de Lang Lang, Eschenbach confirme son talent de mahlérien dans une 5e symphonie de très haut vol, dont les qualités sont malheureusement défigurées par l'acoustique de Mogador.


Par Yannick MILLON

   
15/09/2005  Du son avant tout
Concert de rentrée de l'Orchestre national de France sous la direction de Kurt Masur au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
Théâtre des Champs-Élysées, Paris

Concert de rentrée en forme de test pour le National de France et son directeur Kurt Masur dans un Théâtre des Champs-Élysées rénové. On attendait tant de pouvoir se plonger dans un TCE tout neuf qu'à l'entracte, bien plus que de l'orchestre, le public n'a de mots que pour la nouvelle acoustique de la salle.


Par Nicole DUAULT

   
14/09/2005  Leçons de fidélité
Concerts des Arts Florissants sous la direction de William Christie à la Cité de la Musique, Paris.
Cité de la Musique, Paris

William Christie est un chef fidèle : aux lieux ? la Cité de la Musique qu'il inaugurait il y a dix ans ?, aux compositeurs ? Charpentier qui baptisa les Arts Florissants ?, aux musiciens, et aux chanteurs ? Paul Agnew, qui, du théâtre à la chapelle, a su affirmer son incomparable maîtrise du style et d'une vocalité baroque spécifiquement française.


Par Mehdi MAHDAVI

   
14/09/2005  Le feu sous la glace
Reprise de Rusalka de Dvořák dans la mise en scène de Robert Carsen et sous la direction de Jirí Belohlávek à l'Opéra de Paris.
Opéra Bastille, Paris

Pour cette reprise de la très esthétisante production de Rusalka que Robert Carsen avait signée en 2002 à la Bastille, l'héroïne de Dvořák a la sveltesse et la fougue brûlante de la belle Olga Guryakova. Une présence impressionnante qui parvient à succéder sans peine à la somptueuse Renée Fleming.


Par Gérard MANNONI

   
12/09/2005  Lucerne 2005 (5) : L'ennemi du bien
Concert de l'Orchestre philharmonique de Vienne sous la direction de Daniele Gatti au festival de Lucerne 2005.
Konzertsaal, Kultur- und Kongresszentrum, Luzern

Pour clore une résidence lucernoise très inégale, le Philharmonique de Vienne paie cher la présence au pupitre de Daniele Gatti. Un concert épouvantable où Wagner, Strauss et Mahler font les frais de la totale absence de lucidité d'un roi de l'esbroufe qui prouve à chaque instant que le mieux est l'ennemi du bien.


Par Yannick MILLON

   
11/09/2005  Lucerne 2005 (4) : Si près du ciel
8e symphonie de Bruckner par l'Orchestre philharmonique de Vienne sous la direction de Chrisoph Eschenbach au festival de Lucerne 2005.
Konzertsaal, Kultur- und Kongresszentrum, Luzern

Entre deux concerts très décevants, le Philharmonique de Vienne avait réservé au festival de Lucerne un moment de pur bonheur musical, d'élévation spirituelle, avec une 8e symphonie de Bruckner portée à des sommets de grandeur métaphysique par Christoph Eschenbach. Un concert d'anthologie, porté par un orchestre transcendant.


Par Yannick MILLON

   
10/09/2005  Lucerne 2005 (3) : Les absences de Zubin Mehta
Concert de l'Orchestre Philharmonique de Vienne sous la direction de Zubin Mehta, avec la participation de la soprano Katarina Dalayman au festival de Lucerne 2005.
Konzertsaal, Kultur- und Kongresszentrum, Luzern

Pour le premier des trois concerts des Wiener Philharmoniker au festival de Lucerne 2005, Zubin Mehta apparaît comme l'une baguettes les plus routinières du moment. Entre un Haydn insipide, un Berg sans angoisse et un Sacre du printemps policé, une soirée où le chef et l'orchestre semblent absents.


Par Yannick MILLON

   
28/08/2005  Salzbourg 2005 (8) : Une flûte désenchantée
Nouvelle production de la Flûte enchantée de Mozart mise en scène par Graham Vick et sous la direction de Riccardo Muti au festival de Salzbourg 2005.
Großes Festspielhaus, Salzburg

Dernière production d'importance avant la déjà très médiatique Mozartjahr 2006, la nouvelle Flûte salzbourgeoise confiée à Graham Vick a provoqué un tollé. Pourtant, en replaçant le dernier Singspiel mozartien dans une perspective contemporaine et désenchantée, le metteur en scène suit une piste trop peu exploitée, servie par un plateau exemplaire.


Par Yannick MILLON

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  201  202  203  204  205  206  207  208  209  210  211  212  213  214  215  216  217  218  219  220  221  222  223  224  225  226  227  228  229  230  231  232  233  234  235  236  237  238  239  240  241  242  243  244  245  246  247  248  249  250  251  252  253  254  255  256  257  258  259  260  261  262  263  264  265  266  267  268  269  270  271  272  273  274  275  276  277  278  279  280  281  282  283  284  285  286  287  288  289  290  291  292  293  294  295  296  297  298  299  300  301  302  303  304  305  306  307  308  309  310  311  312  313  314  315  316  317  318  319  320  321  322  323  324  325  326  327  328  329  330  331  332  333  334  335  336  337  338  339  340  341  342  343  344  345  346  347  348  349  350  351  352  353  354  355  356  357  358  359  360  361  362  363  364  365  366  367 
[   < prec.   |    page 234 sur 367  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • De tout un peu

  • Deux visions du siècle

  • Fausse simplicité

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com