altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par date 13 décembre 2017

24/08/2004  Salzbourg 2004 (6) : Mais oui ce n'est qu'un rêve
Nouvelle production de Die Tote Stadt de Korngold mise en scène par Willy Decker et sous la direction de Donald Runnicles au festival de Salzbourg 2004.
Kleines Festspielhaus, Salzburg

Réhabiliter les opéras de compositeurs que le IIIe Reich avait qualifié de « dégénérés » ; telle est l'une des lignes directrices du mandat du directeur de Salzbourg Peter Ruzicka. Cet été, le festival s'attaque au plus célèbre opéra de l'Entartete Musik, la Ville morte de Korngold, dans une nouvelle production de Willy Decker à marquer d'une pierre blanche.


Par Yannick MILLON

   
23/08/2004  Salzbourg 2004 (5) : Vienne au crépuscule
Nouvelle production du Chevalier à la Rose mise en scène par Robert Carsen au festival de Salzbourg 2004.
Großes Festspielhaus, Salzburg

Absent de Salzbourg depuis 1995, le Chevalier à la Rose fait à nouveau l'événement dans une mise en scène fastueuse et adroitement transposée dans les dernières heures de la Vienne éternelle. Après les défaillances de Semyon Bychkov et Angelika Kirchschlager, Peter Schneider et Sophie Koch viennent parachever une magnifique distribution.


Par Yannick MILLON

   
22/08/2004  Salzbourg 2004 (3) : l'Ecole des amants à l'heure de la réforme
Reprise du nouveau Così fan tutte mis en scène par Ursel et Karl-Ernst Hermann au festival de Salzbourg 2004.
Großes Festspielhaus, Salzburg

Pour cette reprise du nouveau Così présenté par les époux Hermann en avril dernier, l'affiche a été entièrement renouvelée, au profit d'artistes beaucoup moins connus mais tout aussi performants, sinon plus. De quoi ressortir du Grosses Festspielhaus toujours titillé par une réforme scénique du chef-d'oeuvre de Mozart et ravi par une prestation musicale admirable.


Par Yannick MILLON

   
22/08/2004  Salzbourg 2004 (4) : L'excommunication pour Georges Prêtre
Concert de l'Orchestre philharmonique de Vienne sous la direction de Georges Prêtre au festival de Salzbourg 2004.
Großes Festspielhaus, Salzburg

Après l'inoubliable 5e de Mahler par les Wiener Philharmoniker et Eschenbach, Georges Prêtre était à son tour invité à diriger la mythique phalange autrichienne. Et c'est avec une Symphonie fantastique littéralement défigurée que le chef français a rencontré lui aussi un triomphe. Le public salzbourgeois n'y connaît visiblement rien à Berlioz ; il faut croire que Prêtre non plus.


Par Yannick MILLON

   
20/08/2004  Lucerne 2004 (3) : Welser-Möst sauvé par l'orchestre
Concert de l'Orchestre de Cleveland sous la direction de Franz Welser-Möst au festival de Lucerne 2004.
Konzertsaal, Kultur- und Kongresszentrum, Luzern

Le festival de Lucerne 2004 invite, comme à l'accoutumée, une série impressionnante de grands orchestres internationaux. Après les prestations de l'Orchestre du Festival et du Mahler Chamber Orchestra, place à Cleveland sous la direction de Franz Welser-Möst. En dépit d'un orchestre magnifique, la soirée sera malheureusement gâchée par l'absence d'une véritable lecture.


Par Benjamin GRENARD

   
19/08/2004  Lucerne 2004 (2) : Mesure au service de la démesure
Concert du Lucerne Festival Orchestra sous la direction de Claudio Abbado avec la participation de Maurizio Pollini au Festival de Lucerne 2004.
Konzertsaal, Kultur- und Kongresszentrum, Luzern

Après son concert d'ouverture, le festival de Lucerne débute son cycle symphonique par la participation de Claudio Abbado et de Maurizio Pollini. L'exécution du 4e concerto de Beethoven place clairement les deux artistes sur la même longueur d'onde, puis la soirée s'achève sur une 5e symphonie de Mahler mémorable.


Par Benjamin GRENARD

   
18/08/2004  Bayreuth 2004 : Un Parsifal à grandes oreilles, cimetière interactif pour l'art
Nouvelle production de Parsifal de Wagner mise en scène par Christoph Schlingensief et sous la direction de Pierre Boulez au festival de Bayreuth 2004.
Festspielhaus, Bayreuth

Nous y sommes. Après vingt-quatre ans d'absence à Bayreuth, Boulez remet son Parsifal sur le métier dans le temple wagnérien. Pour l'occasion, Wolfgang Wagner a misé sur le metteur en scène iconoclaste Christoph Schlingensief. De quoi alimenter un véritable feuilleton estival. Et comme la mise en scène du jeune Allemand sombre dans la plus grande confusion, à Bayreuth, on s'enflamme ! Chronique d'un cuisant échec.


Par Yannick MILLON

   
18/08/2004  Bayreuth 2004 : Un Parsifal à grandes oreilles, cimetière interactif pour l'art
Nouvelle production de Parsifal de Wagner mise en scène par Christoph Schlingensief et sous la direction de Pierre Boulez au festival de Bayreuth 2004.
Festspielhaus, Bayreuth

Nous y sommes. Après vingt-quatre ans d'absence à Bayreuth, Boulez remet son Parsifal sur le métier dans le temple wagnérien. Pour l'occasion, Wolfgang Wagner a misé sur le metteur en scène iconoclaste Christoph Schlingensief. De quoi alimenter un véritable feuilleton estival. Et comme la mise en scène du jeune Allemand sombre dans la plus grande confusion, à Bayreuth, on s'enflamme ! Chronique d'un cuisant échec.


Par Yannick MILLON

   
18/08/2004  Bayreuth 2004 : Un Parsifal à grandes oreilles, cimetière interactif pour l'art
Nouvelle production de Parsifal de Wagner mise en scène par Christoph Schlingensief et sous la direction de Pierre Boulez au festival de Bayreuth 2004.
Festspielhaus, Bayreuth

Nous y sommes. Après vingt-quatre ans d'absence à Bayreuth, Boulez remet son Parsifal sur le métier dans le temple wagnérien. Pour l'occasion, Wolfgang Wagner a misé sur le metteur en scène iconoclaste Christoph Schlingensief. De quoi alimenter un véritable feuilleton estival. Et comme la mise en scène du jeune Allemand sombre dans la plus grande confusion, à Bayreuth, on s'enflamme ! Chronique d'un cuisant échec.


Par Yannick MILLON

   
17/08/2004  Salzbourg 2004 (2) : À l'assaut des grands Wagner
Récital de Violeta Urmana accompagnée au piano par Jan Philip Schulze au festival de Salzbourg 2004.
Mozarteum, Salzburg

À l'écart des grandes productions lyriques de l'été, le Mozarteum de Salzbourg a toujours été le rendez-vous privilégié des amateurs de Liederabend, ces soirées de récital accompagnées au piano permettant d'entendre les grandes voix du moment dans un cadre plus intimiste. Celui de Violeta Urmana aura montré que la grande Sieglinde du moment est en passe de s'envoler vers les plus grands rôles wagnériens.


Par Yannick MILLON

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  201  202  203  204  205  206  207  208  209  210  211  212  213  214  215  216  217  218  219  220  221  222  223  224  225  226  227  228  229  230  231  232  233  234  235  236  237  238  239  240  241  242  243  244  245  246  247  248  249  250  251  252  253  254  255  256  257  258  259  260  261  262  263  264  265  266  267  268  269  270  271  272  273  274  275  276  277  278  279  280  281  282  283  284  285  286  287  288  289  290  291  292  293  294  295  296  297  298  299  300  301  302  303  304  305  306  307  308  309  310  311  312  313  314  315  316  317  318  319  320  321  322  323  324  325  326  327  328  329  330  331  332  333  334  335  336  337  338  339  340  341  342  343  344  345  346  347  348  349  350  351  352  353  354  355  356  357  358  359  360  361  362  363  364  365  366  367 
[   < prec.   |    page 255 sur 367  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • De tout un peu

  • Deux visions du siècle

  • Fausse simplicité

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com