altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par auteur 28 février 2020

Les auteurs:

  • Alain COCHARD
  • Anne-BĂ©atrice MULLER
  • Antoine Livio (1931-2001)
  • Arthur RICHER
  • Barry MILLINGTON
  • Benjamin GRENARD
  • Bertrand BOLOGNESI
  • Camille de RIJCK
  • Christelle CAZAUX
  • Christian PETER
  • Christine LETEUX
  • Claude HELLEU
  • David VERDIER
  • Élie-GĂ©rard SOUQUET
  • Eric SEBBAG
  • EugĂ©nie AlĂ©cian
  • Florent ALBRECHT
  • Florent COUDEYRAT
  • Francesco Maria COLOMBO
  • François FARGUE
  • Françoise MALETTRA
  • GĂ©rard CORNELOUP
  • GĂ©rard HONORÉ
  • GĂ©rard MANNONI
  • Hermann GRAMPP
  • Hermine VIDEAU
  • Isabelle APOSTOLOS
  • Jacqueline BECKER
  • Jacques DUFFOURG
  • Jean-François LATTARICO
  • Jean-Michel BADET
  • Julien MAIRE
  • Juliette BUCH
  • Laurent VILAREM
  • Linda MURRAY
  • Lorenzo QUATTROPANI
  • Mathias HEIZMANN
  • Matthew RYE
  • Matthias HEIZMANN
  • Mehdi MAHDAVI
  • Michel LE NAOUR
  • Michel PAROUTY
  • Michèle LARIVIERE
  • Monique BARICHELLA
  • Nicole DUAULT
  • Olivier BERNAGER
  • Olivier BRUNEL
  • Olivier DENOYELLE
  • Olivier FILANCIU
  • Olivier ROUVIERE
  • Patrick FLORENTIN
  • Pauline GARAUDE
  • Philippe DESPHIEUX
  • Philippe KALMAN
  • Philippe VENTURINI
  • Phlippe KALMAN
  • Pierre BREINER
  • Pierre CADARS
  • Pierre FLINOIS
  • Pierre GRUMBERG
  • Pierre-Emmanuel LEPHAY
  • Renaud LORANGER
  • Roger TELLART
  • Romain FEIST
  • SĂ©verine GARNIER
  • StĂ©phane HAIK
  • StĂ©phane VILLEMIN
  • Sylvia AVRAND-MARGOT
  • Sylvie BONIER
  • Thomas COUBRONNE
  • Vincent GUILLEMIN
  • Yannick MILLON
  • Yutha TEP
  • Yves JAUNEAU



    Anne-BĂ©atrice MULLER

      La Madone aux camĂ©lias
    Reprise de La Traviata mise en scène par Jonathan Miller à l'Opéra Bastille, Paris.
    Opéra Bastille, Paris

    Tout a été dit sur la mise en scène de cette production parisienne de La Traviata. Ses décors laids, ses costumes tour à tour clinquants ou glauques, sa désolante direction d'acteurs. En somme, on allait à cette reprise sans trop d'espoir, hormis celui que l'on plaçait dans les voix. Et l'on n'a pas été déçu.
    Le 31/03/2004


      Un violoncelliste qui a tout pour plaire
    Récital d'Alban Gerhardt, violoncelle, et Cecile Licad, piano, au Théâtre de la Ville, Paris.
    Théâtre de la Ville, Paris

    « Je suis le contraire d'un enfant prodige », ainsi s'exprime curieusement Alban Gerhardt en ouverture du feuillet-programme distribué au Théâtre de la Ville. On supposera que c'est là manifestation d'humour de la part de ce formidable soliste, aussi à l'aise dans le grave romantisme d'un Beethoven que dans le déchaînement d'un Britten ou la mélopée lyrique d'un Rachmaninov.
    Le 06/03/2004


      Tous atouts rĂ©unis pour Bellini
    Reprise des Capulet et Montaigu de Bellini mis en scène par Robert Carsen à l'Opéra Bastille, Paris.
    Opéra Bastille, Paris

    Reprise à l'Opéra Bastille des I Capuletti e i Montecchi de Vincenzo Bellini, dans la production de Robert Carsen, cette fois dirigée par Bruno Campanella. A la beauté plastique de la mise en scène s'adjoignent cette année des voix choisies avec un rare bonheur et une magnifique direction d'orchestre.
    Le 02/02/2004


      Classique et monotone
    Concert de l'Orchestre de chambre de Lausanne sous la direction de Christian Zacharias au Théâtre des Champs-Elysées, Paris.
    Théâtre des Champs-Élysées, Paris

    Cette saison, trouver plus classique que ce concert sera une véritable gageure. Le principal intérêt de la venue à Paris de Christian Zacharias à la tête de son Orchestre de chambre de Lausanne aura été de nous faire entendre des oeuvres rarement programmées, particulièrement le Requiem de Michael Haydn.
    Le 08/10/2003


      Grand monsieur Ă  la mèche blanche
    Récital de Ruggero Raimondi au Théâtre des Champs-Elysées, Paris.
    Théâtre des Champs-Élysées, Paris

    Ruggero Raimondi était en récital, le 6 octobre dernier, à Paris. L'événement était à la taille du mythe, car le baryton, Don Juan cinématographique de légende, est un des derniers monstres sacrés de la scène lyrique, et c'est à ce titre que l'attendait un public tout acquis. La mèche blanche est toujours conquérante, la prestance inentamée.
    Le 06/10/2003


      Epices des Indes
    Reprise des Indes Galantes à l'Opéra Garnier.
    Palais Garnier, Paris

    Après des Boréades très contestés la saison passé, William Christie et ses Arts Florissants revenaient en ce début de saison pour une reprise des Indes Galantes de Rameau, dans la mise en scène d'Andrei Serban. Un spectacle en forme de mosaïque somptueuse qui répond idéalement à l'incroyable diversité de l'opéra-ballet.
    Le 13/09/2003


      Des VĂŞpres tricolores
    Nouvelle production des Vêpres Siciliennes de Verdi à l'Opéra Bastille.
    Opéra Bastille, Paris

    Un large drapeau français flottait ce soir-là – 18 juin oblige – au fronton de l'opéra Bastille. Sa réduction, en de multiples exemplaires, apparut sur scène, aux mains des artistes du choeur, au Ve acte de ces Vêpres siciliennes. Tandis que les costumes de l'occupant français lui conféraient un vague air résistant-gaullien. Contresens ? Provocation ?
    Le 18/06/2003


      Cosi soit-il !
    Reprise de Cosi fan tutte à l'Opéra Garnier, Paris.
    Reprise pour la troisième fois depuis sa création en 1996, voici une production en passe de devenir un classique. Nul besoin de chercher ici ni inquiétudes métaphysiques, ni noirceur, ni ambiguïtés : voici un Mozart de commedia dell'arte, léger, ravissant, à peine nostalgique. Bref, la raison d'un succès public qui ne se dément pas.
    Le 02/06/2003


      Raffinements baroques
    RĂ©cital de Philippe Jaroussky Ă  l'Ă©glise des Billettes de Paris.
    Eglise des Billettes, Paris

    La foule se pressait dans la petite église des Billettes. L'événement, c'était le concert que donnait Philippe Jaroussky à l'occasion de la sortie d'un premier disque-récital consacré au compositeur Benedetto Ferrari, objet précisément de cette soirée.
    Le 15/04/2003


      L'orfèvre Ă©tait rugbyman
    Benvenuto Cellini par l'Orchestre de Paris, dans le cadre de Berlioz 2003, au Théâtre Mogador, Paris.
    Théâtre Mogador, Paris

    Paradoxalement, l' orfèvre Benvenuto Cellini ne fut guère, ce soir-là, un fin ciseleur. Mais fort heureusement, l'Orchestre de Paris, lui, extrait avec maestria, de ses chaudrons bien huilés, une statue flamboyante du compositeur. Et donne une belle démonstration du grand style romantique en général.
    Le 02/04/2003


    1  2  3  4 
    [   page sur 4  |   suiv >    ]


  • Les 3 dernières critiques de concert

  • Le retour de Boieldieu

  • Avec ombre…

  • Gluck en noir et blanc

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com