altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par auteur 05 avril 2020

Les auteurs:

  • Alain COCHARD
  • Anne-BĂ©atrice MULLER
  • Antoine Livio (1931-2001)
  • Arthur RICHER
  • Barry MILLINGTON
  • Benjamin GRENARD
  • Bertrand BOLOGNESI
  • Camille de RIJCK
  • Christelle CAZAUX
  • Christian PETER
  • Christine LETEUX
  • Claude HELLEU
  • David VERDIER
  • Élie-GĂ©rard SOUQUET
  • Eric SEBBAG
  • EugĂ©nie AlĂ©cian
  • Florent ALBRECHT
  • Florent COUDEYRAT
  • Francesco Maria COLOMBO
  • François FARGUE
  • Françoise MALETTRA
  • GĂ©rard CORNELOUP
  • GĂ©rard HONORÉ
  • GĂ©rard MANNONI
  • Hermann GRAMPP
  • Hermine VIDEAU
  • Isabelle APOSTOLOS
  • Jacqueline BECKER
  • Jacques DUFFOURG
  • Jean-François LATTARICO
  • Jean-Michel BADET
  • Julien MAIRE
  • Juliette BUCH
  • Laurent VILAREM
  • Linda MURRAY
  • Lorenzo QUATTROPANI
  • Mathias HEIZMANN
  • Matthew RYE
  • Matthias HEIZMANN
  • Mehdi MAHDAVI
  • Michel LE NAOUR
  • Michel PAROUTY
  • Michèle LARIVIERE
  • Monique BARICHELLA
  • Nicole DUAULT
  • Olivier BERNAGER
  • Olivier BRUNEL
  • Olivier DENOYELLE
  • Olivier FILANCIU
  • Olivier ROUVIERE
  • Patrick FLORENTIN
  • Pauline GARAUDE
  • Philippe DESPHIEUX
  • Philippe KALMAN
  • Philippe VENTURINI
  • Phlippe KALMAN
  • Pierre BREINER
  • Pierre CADARS
  • Pierre FLINOIS
  • Pierre GRUMBERG
  • Pierre-Emmanuel LEPHAY
  • Renaud LORANGER
  • Roger TELLART
  • Romain FEIST
  • SĂ©verine GARNIER
  • StĂ©phane HAIK
  • StĂ©phane VILLEMIN
  • Sylvia AVRAND-MARGOT
  • Sylvie BONIER
  • Thomas COUBRONNE
  • Vincent GUILLEMIN
  • Yannick MILLON
  • Yutha TEP
  • Yves JAUNEAU



    Mehdi MAHDAVI

      Rinaldo en demi-teinte
    Version de concert de Rinaldo de Haendel sous la direction de Jean-Claude Malgoire au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
    Théâtre des Champs-Élysées, Paris

    Vingt-huit ans après son enregistrement historique, Jean-Claude Malgoire remettait Rinaldo sur le métier à l'occasion de son jubilé. Aussi festif soit-il, l'événement, auréolé de la prise de rôle de Philippe Jaroussky, a permis de s'interroger sur l'évolution de l'interprétation de l'opéra haendélien, trois générations après la révolution initiée par le père des baroqueux français.
    Le 15/10/2005


      IphigĂ©nie en Touraine
    Création à Tours de l'Iphigénie en Tauride de Gluck mise en scène par Bernard Pisani, sous la direction de Jean-Yves Ossonce.
    Grand Théâtre, Tours

    Malgré des moyens limités, l'Opéra de Tours s'est imposé comme l'un des théâtres les plus dynamiques de l'hexagone. Jean-Yves Ossonce a en effet su fidéliser de jeunes chanteurs français parmi les plus prometteurs. Si l'Iphigénie en Tauride d'ouverture illustre parfaitement cette mission, elle vaut avant tout pour la direction exemplaire du chef français.
    Le 12/10/2005


      Joyaux mal sertis
    Concert de l'Orchestre de l'Âge des Lumières sous la direction de Marc Minkowski, avec la participation d'Anne Sofie von Otter au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
    Théâtre des Champs-Élysées, Paris

    À celle qui, grande berliozienne, s'initia pour lui aux métamorphoses haendéliennes, Marc Minkowski, tant épris du répertoire français, devait des Nuits d'été. Du triomphe de l'art sur un instrument terni, Anne Sofie von Otter fait du cycle de mélodies le joyau solitaire d'un programme sabordé par un Orchestre de l'Âge des Lumières soumis à des options interprétatives hasardeuses.
    Le 04/10/2005


      La Chambre d'OrphĂ©e
    Version de concert d'Orphée et Eurydice de Gluck dans la version de Berlioz et sous la direction d'Emmanuel Krivine à la Cité de la Musique, Paris.
    Cité de la Musique, Paris

    Succédant à un Don Giovanni disqualifié par une distribution médiocre, le deuxième essai lyrique de la Chambre Philharmonique s'avère nettement plus convaincant. Bien plus, le choix judicieux de l'Orphée et Eurydice de Gluck dans la version révisée par Berlioz révèle un formidable outil, mené tambour battant par la baguette électrisante d'Emmanuel Krivine.
    Le 29/09/2005


      Leclair vengĂ© par CircĂ©
    Version de concert de Scylla et Glaucus de Leclair sous la direction de Christophe Rousset à l'Opéra royal de Versailles.
    Opéra Royal, Versailles

    Il aura donc fallu attendre que le CMBV consacre de Grandes journées à Jean-Marie Leclair pour entendre Scylla et Glaucus après vingt ans de silence inexpliqué. A la tête de ses Talens Lyriques, Christophe Rousset fait mieux que combler une lacune, exaltant une belle distribution dominée par la Circé volcanique de Karina Gauvin.
    Le 27/09/2005


      Jouvence insulaire
    Version de concert de l'Isola disabitata de Haydn Ă  la maison de Radio France, Paris.
    Salle Olivier Messiaen - Maison de la Radio, Paris

    Si l'on ne peut à proprement parler d'un cycle, l'Orchestre Philharmonique de Radio France s'apprête à rendre un bien bel hommage à Joseph Haydn sous la direction de Ton Koopman. C'est toutefois à Armin Jordan que revient le soin de l'inaugurer avec l'Isola disabitata, l'un des opéras les plus attachants du maître d'Esterháza, magnifié par la jeunesse de ses interprètes.
    Le 17/09/2005


      Leçons de fidĂ©litĂ©
    Concerts des Arts Florissants sous la direction de William Christie à la Cité de la Musique, Paris.
    Cité de la Musique, Paris

    William Christie est un chef fidèle : aux lieux – la Cité de la Musique qu'il inaugurait il y a dix ans –, aux compositeurs – Charpentier qui baptisa les Arts Florissants –, aux musiciens, et aux chanteurs – Paul Agnew, qui, du théâtre à la chapelle, a su affirmer son incomparable maîtrise du style et d'une vocalité baroque spécifiquement française.
    Le 14/09/2005


      Promise Ă  l'oubli
    Première à Paris de Medea de Cherubini dans la mise en scène de Yannis Kokkos, sous la direction d'Evelino Pidò au Théâtre du Châtelet, Paris.
    Théatre du Châtelet, Paris

    La pénultième saison de Jean-Pierre Brossmann à la tête du Châtelet serait-elle maudite ? Après des Bassarides privées d'orchestre, une Arabella privée de chef, voici Anna Caterina Antonacci privée de voix. Dès lors réduite à sa seule silhouette, Medea n'a plus à offrir que ses monstruosités formelles. Une soirée promise à l'oubli !
    Le 05/07/2005


      Renaissance d'un chevalier Ă  la joyeuse figure
    Version de concert de Don Chisciotte de Francesco Conti sous la direction de René Jacobs au festival de Beaune.
    Cour des Hospices, Beaune

    Comme chanteur, puis comme chef, René Jacobs a inscrit son nom en lettres d'or dans les annales du Festival de Beaune. Pour commémorer vingt ans de présence dans ce temple de la musique baroque, le chef gantois a choisi de célébrer les 400 ans de la publication du Don Quichotte de Cervantès avec la première française de Don Chisciotte in Sierra Morena de Conti.
    Le 02/07/2005


      Alcina sous les Ă©toiles
    Version de concert d'Alcina de Haendel par le Gabrieli Consort and Players sous la direction de Paul McCreesh en ouverture du Festival de Beaune 2005.
    Basilique Notre-Dame, Beaune

    Un ciel hésitant a refusé à Paul McCreesh d'ouvrir la vingt-troisième édition du Festival de Beaune dans la cour des Hospices. Les étoiles n'en ont brillé qu'avec plus d'éclat dans le choeur de la Basilique Notre-Dame, restituant l'ensorcelante Alcina aux enchantements de la vocalité, divin écrin pour la magicienne miraculeuse de Karina Gauvin.
    Le 01/07/2005


    1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35 
    [   page sur 35  |   suiv >    ]


  • Les 3 dernières critiques de concert

  • RĂ©chauffement climatique

  • Pas si muet

  • Adams chez Pierre & Gilles

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com