altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par auteur 10 juillet 2020

Les auteurs:

  • Alain COCHARD
  • Anne-BĂ©atrice MULLER
  • Antoine Livio (1931-2001)
  • Arthur RICHER
  • Barry MILLINGTON
  • Benjamin GRENARD
  • Bertrand BOLOGNESI
  • Camille de RIJCK
  • Christelle CAZAUX
  • Christian PETER
  • Christine LETEUX
  • Claude HELLEU
  • David VERDIER
  • Élie-GĂ©rard SOUQUET
  • Eric SEBBAG
  • EugĂ©nie AlĂ©cian
  • Florent ALBRECHT
  • Florent COUDEYRAT
  • Francesco Maria COLOMBO
  • François FARGUE
  • Françoise MALETTRA
  • GĂ©rard CORNELOUP
  • GĂ©rard HONORÉ
  • GĂ©rard MANNONI
  • Hermann GRAMPP
  • Hermine VIDEAU
  • Isabelle APOSTOLOS
  • Jacqueline BECKER
  • Jacques DUFFOURG
  • Jean-François LATTARICO
  • Jean-Michel BADET
  • Julien MAIRE
  • Juliette BUCH
  • Laurent VILAREM
  • Linda MURRAY
  • Lorenzo QUATTROPANI
  • Mathias HEIZMANN
  • Matthew RYE
  • Matthias HEIZMANN
  • Mehdi MAHDAVI
  • Michel LE NAOUR
  • Michel PAROUTY
  • Michèle LARIVIERE
  • Monique BARICHELLA
  • Nicole DUAULT
  • Olivier BERNAGER
  • Olivier BRUNEL
  • Olivier DENOYELLE
  • Olivier FILANCIU
  • Olivier ROUVIERE
  • Patrick FLORENTIN
  • Pauline GARAUDE
  • Philippe DESPHIEUX
  • Philippe KALMAN
  • Philippe VENTURINI
  • Phlippe KALMAN
  • Pierre BREINER
  • Pierre CADARS
  • Pierre FLINOIS
  • Pierre GRUMBERG
  • Pierre-Emmanuel LEPHAY
  • Renaud LORANGER
  • Roger TELLART
  • Romain FEIST
  • SĂ©verine GARNIER
  • StĂ©phane HAIK
  • StĂ©phane VILLEMIN
  • Sylvia AVRAND-MARGOT
  • Sylvie BONIER
  • Thomas COUBRONNE
  • Vincent GUILLEMIN
  • Yannick MILLON
  • Yutha TEP
  • Yves JAUNEAU



    Thomas COUBRONNE

      Salzbourg 2015 (3) : Souffler n’est pas dĂ©clamer
    Reprise au festival d’été d’Iphigénie en Tauride de Gluck dans la mise en scène de Patrice Caurier et Moshe Leiser et sous la direction de Diego Fasolis, inaugurée au festival de Pentecôte de Salzbourg 2015.
    Haus fĂĽr Mozart, Salzburg

    Reprise décevante que cette Iphigénie en Tauride par une équipe qui a plus que fait ses preuves dans la récente Norma. Pavé de bonnes intentions laissant de côté les artifices au bénéfice du théâtre de la déclamation tragique, un français inintelligible tue dans l’œuf un projet interprétatif pourtant enthousiasmant. De l’art de mettre la charrue avant les bœufs.
    Le 22/08/2015


      Salzbourg 2015 (1) : Les murs ont des oreilles
    Nouvelle production des Noces de Figaro de Mozart dans une mise en scène de Sven-Eric Bechtolf et sous la direction de Dan Ettinger au festival de Salzbourg 2015.
    Haus fĂĽr Mozart, Salzburg

    Ultime volet de la trilogie Mozart-Da Ponte de Sven-Eric Bechtolf, ces Noces de Figaro très réussies dans leur simplicité achèvent avec modestie un ensemble d’une grande qualité. Le sens de la scène, la distribution solide et une direction soignée aboutissent à une référence incontestable que les amateurs de grand frisson dramatique pourront sans doute trouver trop littérale.
    Le 18/08/2015


      Noir c’est noir
    La Mort de Tintagiles de Maeterlinck dans une mise en scène de Denis Podalydès et une mise en musique de Christophe Coin et Garth Knox au Théâtre des Bouffes du Nord, Paris.
    Théâtre des Bouffes du Nord, Paris

    Expérience sans concession que cette très noire Mort de Tintagiles de Maurice Maeterlinck, augmentée par Denis Podalydès d’un prologue lapidaire d’après les fragments de Pour un tombeau d’Anatole de Stéphane Mallarmé. La proposition musicale compilée par Christophe Coin et Garth Knox souligne avec cohérence et originalité le pouvoir évocateur d’un texte exceptionnel.
    Le 19/05/2015


      Salzbourg 2014 (8) : Le triomphe de la bontĂ©
    Première au festival d’été de Salzbourg de la Cenerentola de Rossini mise en scène de Damiano Michieletto, sous la direction de Christophe Spinosi.
    Haus fĂĽr Mozart, Salzburg

    Loin du décevant jeunisme de sa Bohème, Damiano Michieletto propose une Cenerentola maîtrisée, actualisée, fouillée, sans interprétation plaquée artificiellement. Portée par une équipe proche de l’idéal, la production abonde en gags redoutablement efficaces et atteint parfaitement les objectifs de Rossini et son librettiste. Comme quoi la relecture n’est pas tout.
    Le 29/08/2014


      Bayreuth 2014 (5) : Point (d’interrogation) final
    Reprise de Crépuscule des Dieux de Wagner dans la mise en scène de Frank Castorf et sous la direction de Kirill Petrenko au festival de Bayreuth 2014.
    Festspielhaus, Bayreuth

    Un Ring qui ne pose pas de questions est sans doute un Ring raté. Mais la dernière journée de celui de Castorf laisse une impression d’inaboutissement assez frustrante. Pas de catharsis, des thèses délaissées en cours de route, des interrogations sans réponse, un certain détachement, voire un certain ennui. Warum ?
    Le 15/08/2014


      Bayreuth 2014 (4) : La Belle et le Crocodile
    Reprise de Siegfried de Wagner dans la mise en scène de Frank Castorf et sous la direction de Kirill Petrenko au festival de Bayreuth 2014.
    Festspielhaus, Bayreuth

    Toujours chez les truands ratés, le Siegfried de Castorf fait la part belle aux gags et boude toute effusion sentimentale. Mi-nostalgique mi-critique de l’ancienne RDA, le spectacle s’aventure dans une juxtaposition de plus en plus délirante, famille crocodile, dictateurs, oiseau nymphomane, compagnies pétrolières, sur fond de pizzeria de Walt Disney.
    Le 13/08/2014


      Bayreuth 2014 (3) : La ruĂ©e vers l’or noir
    Reprise de la Walkyrie de Wagner dans la mise en scène de Frank Castorf et sous la direction de Kirill Petrenko au festival de Bayreuth 2014.
    Festspielhaus, Bayreuth

    Walkyrie dépassionnée quoique intelligente où l’on croit comprendre que l’exaltation et l’idéalisme n’ont plus de place dans le monde contemporain où règnent les rapports de force, le sexe et la cupidité. Une direction toujours éblouissante, une distribution moins cohérente complètent un spectacle au final plus mitigé que Rheingold.
    Le 11/08/2014


      Bayreuth 2014 (2) : Al Capote et ses drĂ´les de dames
    Reprise de l’Or du Rhin de Wagner dans la mise en scène de Frank Castorf et sous la direction de Kirill Petrenko au festival de Bayreuth 2014.
    Festspielhaus, Bayreuth

    Dans une scénographie décapante transposée dans un motel de passe, et avec une direction d’acteurs aussi maîtrisée que la distribution est cohérente, ce Rheingold frappe très fort pour ouvrir le Ring de Castorf à Bayreuth. La direction passionnante de Kirill Petrenko transforme l’essai pour ce premier volet passionnant qui ouvre l’appétit pour la suite.
    Le 10/08/2014


      Salzbourg 2014 (4) : La vie ou le théâtre
    Création mondiale de Charlotte Salomon de Marc-André Dalbavie dans une mise en scène de Luc Bondy et sous la direction du compositeur au festival de Salzbourg 2014.
    Felsenreitschule, Salzburg

    Création en demi-teinte de l’opéra de Marc-André Dalbavie Charlotte Salomon d’après l’autobiographie illustrée de l’artiste, où la mise en scène conventionnelle de Luc Bondy ne rend pas tout à fait justice ni à la partition, ni au propos théâtral, ni à un engagement musical sans faille. Peut-être ne devions-nous pas espérer le renouveau du miracle Nono ?
    Le 07/08/2014


      Salzbourg 2014 (3) : Gerhaher n’est toujours pas drĂ´le
    Liederabend du baryton Christian Gerhaher accompagné au piano par Gerold Huber au festival de Salzbourg 2014.
    Haus fĂĽr Mozart, Salzburg

    Comme toujours passionnant, le tandem Christian Gerhaher-Gerold Huber s’illustre dans un austère programme Goethe consacré à Schubert et Wolfgang Rihm couronné par la remise au baryton du Prix de la critique du disque allemand. Une consécration méritée même si le miracle du programme Schumann de l’an dernier demeure inégalé.
    Le 05/08/2014


    1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11 
    [   page sur 11  |   suiv >    ]


  • Les 3 dernières critiques de concert

  • RĂ©ouverture

  • Des tĂ©nèbres Ă  la lumière

  • RĂ©chauffement climatique

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com