altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par date 13 décembre 2017

20/10/2017  Un chef trop cérébral
Concert de l’Orchestre philharmonique de Radio France sous la direction de Jukka-Pekka Saraste, avec la participation du pianiste Lars Vogt à l’Auditorium de la Maison de la Radio, Paris.
Auditorium de la Maison de la Radio, Paris

Ni Lars Vogt ni Jukka-Pekka Saraste n’auront convaincu dans un concerto de Grieg soit trop intellectualisé, soit brouillé. La Neuvième de Bruckner programmée ensuite souffre elle aussi d’un excès de cérébralité, en plus de problèmes d’équilibres à l’Auditorium de la Maison de la Radio, malgré un superbe Philharmonique de Radio France.


Par Vincent GUILLEMIN

   
19/10/2017  Les années nucléaire
Première à l’Opéra Comique, Paris, de Kein Licht. (2011/2012/2017) de Philippe Manoury dans une mise en scène de Nicolas Stemann et sous la direction de Julien Leroy.
Opéra Comique - Salle Favart, Paris

Moment éloquent de Regietheater dans l’écrin délicat de la salle Favart, l’œuvre de théâtre musical de Philippe Manoury et Nicolas Stemann inspirée par trois textes d’Elfriede Jelinek, Kein Licht. (2011/2012/2017) surfe sur la vague de Fukushima en une réflexion absurde, ouverte, au bord de l’abîme, sur l’avenir de l’humanité privée de lumière. Obscur et lumineux.


Par Thomas COUBRONNE

   
18/10/2017  Boléro jouissif…
Concert de l’Orchestre de Paris sous la direction de Jonathan Darlington à la Philharmonie de Paris.
Philharmonie, Paris

… pour conclure le concert de l’Orchestre de Paris qui, sous la direction de Jonathan Darlington, avait eu la trop rare bonne idée de mettre trois œuvres françaises à son programme. Mais ni le Prélude à l’après-midi d’un Faune de Debussy, ni la Tragédie de Salomé de Florent Schmitt n’ont, avant Ravel, connu pareil bonheur d’interprétation.


Par Claude HELLEU

   
16/10/2017  Carlos et Juliette
Nouvelle production de Don Carlos de Verdi dans une mise en scène de Krzysztof Warlikowski et sous la direction de Philippe Jordan à l’Opéra de Paris.
Opéra Bastille, Paris

Riche en détails insignifiants pour faire moderne, passant à côté de l’essentiel, dans des décors mornes par instants animés d’étranges projections, mais forte musicalement, cette nouvelle production de Don Carlos est d’une triste médiocrité et s’achève comme Roméo et Juliette, Carlos un revolver sur la tempe et Elisabeth s’empoisonnant. De qui se moque-t-on ?


Par Gérard MANNONI

   
16/10/2017  Mahler sans histoire
Sixième Symphonie de Mahler par le Cleveland Orchestra sous la direction de Franz Welser-Möst à la Philharmonie de Paris.
Philharmonie, Paris

Seconde Sixième Symphonie de Mahler de la saison à la Philharmonie de Paris, celle de Franz Welser-Möst présente par rapport à la proposition de Daniel Harding un orchestre plus familier au compositeur, ainsi qu’une battue plus nette et plus nerveuse, pour un rendu encore une fois plus efficace qu’émotionnel, comme on pouvait s’y attendre avec le chef autrichien.


Par Vincent GUILLEMIN

   
15/10/2017  Un Tristan nietzschéen
Reprise de Tristan et Isolde de Wagner dans la mise en scène de Claus Guth, sous la direction de Gianandrea Noseda au Teatro Regio de Turin.
Teatro Regio, Torino

Incontournable dans Verdi, Gianandrea Noseda aborde cette saison au Teatro Regio le répertoire germanique avec notamment un Tristan aminci et tout en poésie quoique très accroché aux cordes. Dans la production de Claus Guth initiée à Zurich, le couple détonant formé par le Tristan de Peter Seiffert et l’Isolde de Ricarda Merbeth sert le drame wagnérien en splendeur.


Par Vincent GUILLEMIN

   
13/10/2017  Entre Tchekhov et Bergman
Nouvelle production d’Eugène Onéguine de Tchaïkovski dans une mise en scène de Barrie Kosky et sous la direction de Stanislav Kochanovsky à l’Opéra de Zürich.
Opernhaus, Zürich

Pour ce nouvel Onéguine zurichois, la production forte et physique de Barrie Kosky choisit d’atténuer le contraste entre l’univers campagnard et la noblesse pétersbourgeoise au profit d’une scène finale anthologique. Peter Mattei, aussi bon acteur que prodigieux chanteur, domine une très belle distribution au remarquable engagement.


Par Pierre-Emmanuel LEPHAY

   
12/10/2017  Beauté orchestrale
Premier concert du cycle des symphonies de Tchaïkovski par l’Orchestre de l’Opéra national de Paris sous la direction de Philippe Jordan.
Opéra Bastille, Paris

Trois ans après l’intégrale des symphonies de Beethoven, Philippe Jordan s’attaque, toujours à l’Opéra Bastille et avec l’Orchestre de l’Opéra national de Paris, aux symphonies de Tchaïkovski. Un premier concert réunissait la Première et la Cinquième Symphonie. Une somptueuse démonstration instrumentale, sous la direction très généreuse de son chef.


Par Gérard MANNONI

   
10/10/2017  Le temps des sales gosses
Première à l’Opéra de Dijon de Pinocchio de Boesmans dans une mise en scène de Joël Pommerat et sous la direction d’Emilio Pomarico.
Auditorium, Dijon

Porté sur les fonts baptismaux cet été à Aix, le septième opéra de Philippe Boesmans, Pinocchio, propose une vision du conte plus proche de l’original de Collodi que du manichéisme de Disney, avec un pantin tout sauf gentil garçon, dans un spectacle très réussi et formidablement défendu par ses chanteurs et ses instrumentistes.


Par Yannick MILLON

   
10/10/2017  Prima la musica
Récital de Renée Fleming accompagnée au piano par Hartmut Höll dans le cadre des Productions Albert Sarfati au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
Théâtre des Champs-Élysées, Paris

Incroyable est cette voix. Avec un timbre unique, d’un grave magnifique à un aigu somptueux, Renée Fleming chante comme elle respire. Dans le cadre des productions Sarfati, accompagnée du pianiste Hartmut Höll, partenaire idéalement présent, la célèbre soprano a enchanté le TCE dans un répertoire de Lieder et romances aussi beaux que variés.


Par Claude HELLEU

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  201  202  203  204  205  206  207  208  209  210  211  212  213  214  215  216  217  218  219  220  221  222  223  224  225  226  227  228  229  230  231  232  233  234  235  236  237  238  239  240  241  242  243  244  245  246  247  248  249  250  251  252  253  254  255  256  257  258  259  260  261  262  263  264  265  266  267  268  269  270  271  272  273  274  275  276  277  278  279  280  281  282  283  284  285  286  287  288  289  290  291  292  293  294  295  296  297  298  299  300  301  302  303  304  305  306  307  308  309  310  311  312  313  314  315  316  317  318  319  320  321  322  323  324  325  326  327  328  329  330  331  332  333  334  335  336  337  338  339  340  341  342  343  344  345  346  347  348  349  350  351  352  353  354  355  356  357  358  359  360  361  362  363  364  365  366  367 
[   < prec.   |    page 4 sur 367  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • De tout un peu

  • Deux visions du siècle

  • Fausse simplicité

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com