altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par date 22 novembre 2017

17/10/2015  Tannhäuser au Paradis
Première à l’Opéra des Flandres d’Anvers de Tannhäuser de Wagner dans la mise en scène de Calixto Bieito, sous la direction de Dmitri Jurowski.
Opéra des Flandres, Anvers

Passionnant du début à la fin tant sur le plan scénique que musical, l’Opéra des Flandres clôt triomphalement à Anvers sa production de Tannhäuser étrennée à Gand. Calixto Bieito prend à revers le livret pour questionner les notions de bien et de mal, en regard du monde réel et de la religion, dans une production transcendée par la distribution.


Par Vincent GUILLEMIN

   
13/10/2015  Un goût d’absolu
Deuxième et troisième concerts du Gewandhausorchester Leipzig sous la direction de Riccardo Chailly, avec la participation du violoniste Christian Tetzlaff et du clarinettiste Martin Fröst à la Philharmonie de Paris.
Philharmonie, Paris

Après une journée d’interruption pour se remettre de l’orgie sonore évoquée par Claude Helleu, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig et Riccardo Chailly offrent deux nouvelles soirées consacrées à Mozart et Richard Strauss, où le maestro milanais fait preuve d’une maîtrise absolue d’une tradition symphonique dont la phalange saxonne porte haut les couleurs.


Par Yannick MILLON

   
11/10/2015  Charme et légèreté
Récital de la soprano Natalie Dessay accompagnée au piano par Philippe Cassard à l’Opéra de Paris.
Palais Garnier, Paris

Après avoir rayonné dans le répertoire d’opéra, Natalie Dessay aborde celui des mélodies sur la scène lyrique du Palais Garnier. L’art du chant, la voix légère, la présence se sont mieux accordés aux mélodies françaises de Fauré à Liszt réunies en seconde partie de programme, après les Lieder choisis chez Schubert et Mendelssohn.


Par Claude HELLEU

   
11/10/2015  Berlioz fait son cinéma
Nouvelle production de la Damnation de Faust de Berlioz dans une mise en scène de David Marton et sous la direction de Kazushi Ono à l’Opéra de Lyon.
Opéra national, Lyon

Pour sa troisième apparition à l'Opéra de Lyon, David Marton désacralise la tradition absurde qui aime à voir la Damnation de Faust comme une propriété nationale. Traitée sous l'angle du poétique et de l'onirique, l'œuvre révèle des trésors insoupçonnés. Kazushi Ono déploie une énergie revigorante, bien aidé par un plateau de qualité.


Par David VERDIER

   
11/10/2015  Roberto l’explorateur
Nouvelle production de Vasco de Gama de Meyerbeer dans une mise en scène de Vera Nemirova et sous la direction d’Enrique Mazzola à la Deutsche Oper de Berlin.
Deutsche Oper, Berlin

Idéalement porté par Roberto Alagna dans le rôle-titre et magnifiquement dirigé par Enrique Mazzola, le dernier Grand Opéra de Meyerbeer, Vasco de Gama, n’arrive pas à cacher quelques longueurs malgré une version édulcorée de près d’une heure, que la mise en scène sans intérêt de Vera Nemirova ne parvient pas à soutenir.


Par Vincent GUILLEMIN

   
10/10/2015  Orgie sonore
Premier concert du Gewandhausorchester Leipzig sous la direction de Riccardo Chailly, avec la participation de la pianiste Maria João Pires à la Philharmonie de Paris.
Philharmonie, Paris

Richard Strauss, notamment chef du Gewandhausorchester, a aimé et vénéré Mozart tout au long de sa vie, lui-même très présent à Leipzig. D’où la réunion des deux hommes à l’initiative de Riccardo Chailly pour des concerts avec le légendaire orchestre, magnifique dès ce premier programme, allégé par la simplicité rayonnante de Maria João Pires dans Mozart.


Par Claude HELLEU

   
10/10/2015  Le martyre et la froideur
Nouvelle production de Theodora de Haendel dans une mise en scène de Stephen Langridge et sous la direction de William Christie au Théâtre des Champs-Élysées, Paris.
Théâtre des Champs-Élysées, Paris

Première sur une scène parisienne de Théodora, oratorio en trois actes de Haendel. William Christie retrouve au TCE ses chers orchestre et chœurs des Arts Florissants. La mise en scène très lisse de Stephen Langridge n'ose pas une modernité volontiers polémique. Le plateau relève en partie les défis d'une partition emblématique de la maturité du compositeur.


Par David VERDIER

   
10/10/2015  Elektra en lambeaux
Reprise d’Elektra de Richard Strauss dans la mise en scène d’August Everding, sous la direction de Kent Nagano à l’Opéra de Hambourg.
Staatsoper, Hamburg

Donnée dans la mise en scène créée en 1973 in loco puis à Paris l’année suivante sous Rolf Liebermann, l’Elektra de la Staatsoper de Hambourg ferait presque regretter une version de concert. C’est donc vers la distribution et surtout vers le nouveau directeur musical Kent Nagano que toute la concentration se tourne, captée par une lecture fluide et dégraissée.


Par Vincent GUILLEMIN

   
09/10/2015  Antidote à la routine
Concert anniversaire de l’orchestre les Dissonances avec la participation du violoniste David Grimal à l’Auditorium de Dijon.
Auditorium, Dijon

Beau programme et interprétation festive pour célébrer les dix ans de l’orchestre sans chef les Dissonances, qui triomphe tant dans Enesco que Beethoven, et plus encore dans une Mer de Debussy donnant d’un bout à l’autre l’impression d’une totale absence de routine. Une joie de jouer faisant autant plaisir à voir qu’à entendre.


Par Yannick MILLON

   
09/10/2015  Des Troyens wagnériens
Nouvelle production des Troyens de Berlioz dans une mise en scène de Michael Thalheimer et sous la direction de Kent Nagano à l’Opéra de Hambourg.
Staatsoper, Hamburg

Adaptés par Pascal Dusapin et magnifiquement conduits par le nouveau directeur musical Kent Nagano, les Troyens de la Hamburgische Staatsoper échappent à l’influence du Grand-Opéra de Meyerbeer pour se rapprocher du romantisme de Wagner. Une distribution solide et une mise en scène resserrée sur les acteurs donnent justesse et onirisme à l’ouvrage.


Par Vincent GUILLEMIN

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112  113  114  115  116  117  118  119  120  121  122  123  124  125  126  127  128  129  130  131  132  133  134  135  136  137  138  139  140  141  142  143  144  145  146  147  148  149  150  151  152  153  154  155  156  157  158  159  160  161  162  163  164  165  166  167  168  169  170  171  172  173  174  175  176  177  178  179  180  181  182  183  184  185  186  187  188  189  190  191  192  193  194  195  196  197  198  199  200  201  202  203  204  205  206  207  208  209  210  211  212  213  214  215  216  217  218  219  220  221  222  223  224  225  226  227  228  229  230  231  232  233  234  235  236  237  238  239  240  241  242  243  244  245  246  247  248  249  250  251  252  253  254  255  256  257  258  259  260  261  262  263  264  265  266  267  268  269  270  271  272  273  274  275  276  277  278  279  280  281  282  283  284  285  286  287  288  289  290  291  292  293  294  295  296  297  298  299  300  301  302  303  304  305  306  307  308  309  310  311  312  313  314  315  316  317  318  319  320  321  322  323  324  325  326  327  328  329  330  331  332  333  334  335  336  337  338  339  340  341  342  343  344  345  346  347  348  349  350  351  352  353  354  355  356  357  358  359  360  361  362  363  364  365  366 
[   < prec.   |    page 47 sur 366  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • La dette envers le passé

  • Titus en pastel

  • Attila en voix

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com