altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par ville 28 novembre 2022

Allemagne 
 
Aachen, Baden-Baden, Bayreuth, Berlin, Dresden, Essen, Frankfurt, Freiburg im Breisgau, Hamburg, Karlsruhe, Koblenz, Köln, Leipzig, Mannheim, München, Osnabrück, Stuttgart

Angleterre 
 
London

Argentine 
 
Buenos Aires

Autriche 
 
Innsbruck, Salzburg, Wien

Belgique 
 
Anvers, Bruges, Bruxelles, Gand, Gent, Liège

Canada 
 
Montréal

Espagne 
 
Barcelone, Castell Peralada, Madrid, Perelada, Valencia

Etats-Unis 
 
New York

France 
 
Aix-en-Provence, Amiens, Angers, Angoulême, Aubervilliers, Auvers-sur-Oise, Avignon, Baume-les-Messieurs, Bazoche-sur-Hoesne, Beaune, Besançon, Biarritz, Bobigny, Bordeaux, Boulogne, Caen, Cambrai, Chambord, Château de Champs-sur-Marne, Colmar, Colombes, Compiègne, Condette, Courbevoie, Deauville, Dijon, Dinard, Gennevilliers, Grenoble, Illkirch, Ivry, L'Alpe d'Huez, La Chaise-Dieu, La Grave, La Hune, La Mesnière, La Roque-d'Anthéron, La Salle-les-Alpes, Le Mans, Lille, Limoges, Lyon, Marseille, Massy, Metz, Monêtier-les-Bains, Montfort L'Amaury, Montpellier, Mortagne-au-Perche, Mulhouse, Nancy, Nanterre, Nantes, Naves, Nice, Orange, Orléans, Paris, Périgueux, Pervenchères, Poissy, Pontoise, Prades, Préaux-du-Perche, Reims, Rennes, Rouen, Sablé, Saint-Denis, Saint-Donat-sur-l'Herbasse, Saint-Etienne, Saint-Grégoire, Saint-Quentin-en-Yvelines, Sainte-Céronne-lès-Mortagne, Saintes, Salon de Provence, Salon-de-Provence, Sceaux, Souppes-sur-Loing (77), St Denis, St-Claude, St-Etienne, St-Quentin-en-Yvelines, Strasbourg, Theizé-en-Beaujolais, Toulon, Toulouse, Tourcoing, Tours, Versailles, Vézelay, Villefavard, Villepinte, Villeurbanne, Vitrolles

Grèce 
 
Athènes

Italie 
 
Bologne, Cagliari, Ferrare, Firenze, GĂŞnes, Milano, Pesaro, Roma, Rome, Torino, Venezia

Lituanie 
 
Vilnius

Luxembourg 
 
Luxembourg

Monaco 
 
Monaco, Monte-Carlo

Norvège 
 
Oslo

Pays-Bas 
 
Amsterdam

RĂ©publique tchèque 
 
Praha

Suède 
 
Göteborg, Stockholm

Suisse 
 
Basel, Genève, Gstaad, Lausanne, Luzern, Montreux, Verbier, Zermatt, Zürich




Aix-en-Provence

  Aix 2010 (2) : Don Giovanni hic et nunc
Nouvelle production de Don Giovanni de Mozart dans une mise en scène de Dmitri Tcherniakov et sous la direction de Louis Langrée au festival d’Aix-en-Provence 2010.
Théâtre de l’Archevêché, Aix-en-Provence

En livrant Don Giovanni aux mains de Dmitri Tcherniakov, estampillé enfant terrible de la mise en scène lyrique, le Festival d’Aix-en-Provence a fait le pari d’un théâtre sans concession à la tradition. Soutenue par la direction libérée de Louis Langrée, la vision hic et nunc du mythe que livre le Russe renoue avec l’élan vital de la musique de Mozart.
Le 07/07/2010


  Aix 2010 (1) : Un Orient d’ombres et d’eau
Nouvelle production de Rossignol et autres fables de Stravinski dans une mise en scène de Robert Lepage et sous la direction de Kazushi Ono au festival d’Aix-en-Provence 2010.
Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence

Révélé à l’opéra par une Damnation de Faust en forme de grand livre d’images, Robert Lepage a su renouveler son langage dans un Rake’s Progress ingénieusement cinématographique. Délaissant les techniques de pointe, le metteur en scène canadien retrouve Stravinski, dont il plonge le Rossignol et d’autres fables dans un Orient d’ombres et d’eau.
Le 06/07/2010


  Aix 2009 (3) : Une fosse d’enfer
Nouvelle production d’Orphée aux Enfers d’Offenbach mise en scène par Yves Beaunesne et sous la direction d’Alain Altinoglu au festival d’Aix-en-Provence 2009.
Théâtre de l’Archevêché, Aix-en-Provence

L’année passée, l’Académie européenne de musique avait présenté une Infedeltà delusa de Haydn d’une belle homogénéité. Élargie, la troupe réunie pour Orphée aux Enfers d’Offenbach n’atteint pas ce degré d’unité, portée à bout de bras par Alain Altinoglu, qui anime la fosse avec un grain de folie auquel la mise en scène soignée mais trop sage d’Yves Beaunesne ne peut prétendre.
Le 08/07/2009


  Aix 2009 (2) : IdomĂ©nĂ©e Ă  saturation
Nouvelle production d’Idoménée de Mozart mise en scène par Olivier Py et sous la direction de Marc Minkowski au festival d’Aix-en-Provence 2009.
Théâtre de l’Archevêché, Aix-en-Provence

Formé à l’occasion de la création moscovite de Pelléas et Mélisande, le tandem Marc Minkowski-Olivier Py est réuni au festival d’Aix-en-Provence pour une nouvelle production d’Idoménée. Si le chef est familier de l’œuvre, qu’il a beaucoup dirigée à la fin de la dernière décennie, le metteur en scène aborde Mozart pour la première fois. L’un et l’autre laissent perplexe.
Le 07/07/2009


  Aix 2009 (1) : Un magnifique Wagner hĂ©doniste
Nouvelle production de Crépuscule des dieux de Wagner mise en scène par Stéphane Braunschweig et sous la direction de Sir Simon Rattle au festival d’Aix-en-Provence 2009.
Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence

Point final au Ring d’Aix-en-Provence voulu par Stéphane Lissner et mené à bien par son successeur Bernard Foccroulle, Crépuscule des dieux, admirable soirée de délectation orchestrale et vocale, ouvre en splendeur un festival où Wagner sera quatre étés durant demeuré comme étranger au ton général de la manifestation.
Le 03/07/2009


  Aix 2008 (6) : Le goĂ»t de l’innocence
Nouvelle production de Così fan tutte de Mozart mise en scène par Abbas Kiarostami et sous la direction de Christophe Rousset au festival d’Aix-en-Provence 2008.
Théâtre de l’Archevêché, Aix-en-Provence

Au commencement était Così fan tutte, Mozart alors au purgatoire, sur une estrade improvisée par Georges Wakhévitch dans un coin de la cour de l’Archevêché. La production du soixantième anniversaire du Festival d’Aix-en-Provence, confiée au cinéaste iranien Abbas Kiarostami et à l’enfant du pays Christophe Rousset, résonne comme un hommage à cette innocence perdue.
Le 19/07/2008


  Aix 2008 (5) : ZaĂŻde tolĂ©rance zĂ©ro
Création au festival d’Aix-en-Provence 2008 du Zaïde de Mozart mis en scène par Peter Sellars, sous la direction de Louis Langrée.
Théâtre de l’Archevêché, Aix-en-Provence

Festival Mozart s’il en est, Aix-en-Provence n’avait jamais affiché Zaïde, Singspiel inachevé dont les échos irrigueront jusqu’à la Flûte enchantée, par-delà l’Enlèvement au sérail qui lui ressemble tant. Peter Sellars n’y a malheureusement vu qu’un prétexte à la dénonciation, pesante et démagogique, des esclavages modernes. Dans la fosse, Louis Langrée n’en peut mais.
Le 18/07/2008


  Aix 2008 (4) : Belshazzar relevĂ©
Nouvelle production de Belshazzar de Haendel mise en scène par Christof Nel et sous la direction de René Jacobs au festival d’Aix-en-Provence 2008.
Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence

Il est de tradition à Aix-en-Provence de mettre en scène l’oratorio haendélien. Après les mythologiques Semele et Hercules, voici donc Belshazzar, oratorio d’inspiration certes biblique et historique, mais d’une puissance dramatique encore supérieure. Si la mise en scène de Christof Nel laisse le champ libre, la direction de René Jacobs est un vrai catalyseur de théâtralité.
Le 17/07/2008


  Aix 2008 (3) : La burletta delusa
Nouvelle production de l’Infedeltà delusa de Haydn mise en scène par Richard Brunel et sous la direction de Jérémie Rhorer au festival d’Aix-en-Provence 2008.
Hôtel Maynier d’Oppède, Aix-en-Provence

Malgré l’intégrale discographique d’Antal Dorati et le sursaut récemment initié par Nikolaus Harnoncourt, les opéras de Haydn demeurent la zone d’ombre de sa production. Comme un avant-goût du bicentenaire de la mort du compositeur, l’Académie européenne de musique présentait une nouvelle production de l’Infedeltà delusa, bien plus profonde et subtile que la burletta attendue.
Le 15/07/2008


  Aix 2008 (2) : 90 minutes sans passion
Création mondiale de Passion de Pascal Dusapin au festival d’Aix-en-Provence 2008.
Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence

Sur l’incommunicabilité de l’amour, Pascal Dusapin a ciselé pour le festival d’Aix-en-Provence 2008 un chef-d’œuvre au sens des Compagnons du Tour de France : une pièce d’orfèvrerie vocale et musicale, tarabiscotée de préciosité et qui laisse pourtant insatisfait par son absence de sensualité et de désir. Une création largement dépassionnée.
Le 29/06/2008


 
1  2  3  4  5  6  7 
 
[   page sur 7  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de concert

  • Retour au salon

  • Verdi par le texte

  • Perle d’orientalisme

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com