altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par auteur 24 septembre 2018

Les auteurs:

  • Alain COCHARD
  • Anne-Béatrice MULLER
  • Antoine Livio (1931-2001)
  • Arthur RICHER
  • Barry MILLINGTON
  • Benjamin GRENARD
  • Bertrand BOLOGNESI
  • Camille de RIJCK
  • Christelle CAZAUX
  • Christian PETER
  • Christine LETEUX
  • Claude HELLEU
  • David VERDIER
  • Élie-Gérard SOUQUET
  • Eric SEBBAG
  • Eugénie Alécian
  • Florent ALBRECHT
  • Francesco Maria COLOMBO
  • François FARGUE
  • Françoise MALETTRA
  • Gérard CORNELOUP
  • Gérard HONORÉ
  • Gérard MANNONI
  • Hermann GRAMPP
  • Hermine VIDEAU
  • Isabelle APOSTOLOS
  • Jacqueline BECKER
  • Jacques DUFFOURG
  • Jean-François LATTARICO
  • Jean-Michel BADET
  • Julien MAIRE
  • Juliette BUCH
  • Laurent VILAREM
  • Linda MURRAY
  • Lorenzo QUATTROPANI
  • Mathias HEIZMANN
  • Matthew RYE
  • Matthias HEIZMANN
  • Mehdi MAHDAVI
  • Michel LE NAOUR
  • Michel PAROUTY
  • Michèle LARIVIERE
  • Monique BARICHELLA
  • Nicole DUAULT
  • Olivier BERNAGER
  • Olivier BRUNEL
  • Olivier DENOYELLE
  • Olivier FILANCIU
  • Olivier ROUVIERE
  • Patrick FLORENTIN
  • Pauline GARAUDE
  • Philippe DESPHIEUX
  • Philippe KALMAN
  • Philippe VENTURINI
  • Phlippe KALMAN
  • Pierre BREINER
  • Pierre CADARS
  • Pierre FLINOIS
  • Pierre GRUMBERG
  • Pierre-Emmanuel LEPHAY
  • Renaud LORANGER
  • Roger TELLART
  • Romain FEIST
  • Séverine GARNIER
  • Stéphane HAIK
  • Stéphane VILLEMIN
  • Sylvia AVRAND-MARGOT
  • Sylvie BONIER
  • Thomas COUBRONNE
  • Vincent GUILLEMIN
  • Yannick MILLON
  • Yutha TEP
  • Yves JAUNEAU



    Michel PAROUTY

      Orchestre en bas âge, pianiste au bel âge
    Concert du Gustav Mahler Jugend Orchestra sous la direction de Mariss Jansons.
    Théatre du Châtelet, Paris

    Une tournée printanière ramène à Paris le Gustav Mahler Jugend Orchestra cuvée 2001, sous la férule, cette fois, de Mariss Jansons. Il faut avoir moins de 26 ans pour faire partie de cette formation dont l'enthousiasme est déjà un bonheur pour l'auditeur. Que cette allégresse prenne parfois des allures un peu démonstratives n'a rien d'étonnant.
    Le 09/04/2001


      Hector fait salon
    Spectacle Berlioz à la Péniche Opéra de Paris.
    La Péniche Opéra, Paris
    © François Filgarten
    Résumer, ou plutôt embrasser, la vie d'un compositeur de l'envergure d'Hector Berlioz en une heure et demi est un défi périlleux. Ce Salon Berlioz de La Péniche Opéra le réussit sans peine; le type même de spectacle qui pourrait se résumer par la formule : peu de moyens, mais des idées.
    Le 29/03/2001


      Attila en plein dans le décor
    Attila de Verdi à l'Opéra-Comédie de Montpellier. © Marc Ginot
    En cette année de centenaire verdien, il faut remercier Henri Maier, directeur (1) des Opéras de Montpellier, d'avoir osé sortir de la routine et des sempiternels Traviata et Rigoletto en affichant cet Attila du jeune Verdi. Dommage que sa réalisation ne fut pas à la hauteur de l'inventivité des décors.
    Le 28/03/2001


      Otello chanté en traître
    Otello de Verdi en version de concert au Théâtre du Châtelet.
    Théatre du Châtelet, Paris

    C'est donc avec Otello que la courte saison Verdi du Châtelet a été inaugurée. Une soirée attendue à cause de Myung-Whun Chung, que le public français adore, de Karita Mattila, et du ténor argentin José Cura, coqueluche de quelques aficionados qui n'ont pas vraiment été à la fête
    Le 26/03/2001


      L'opéra des chérubins
    Faisons un opéra/Le Petit Ramoneur de Benjamin Britten à l'Opéra Comique de Paris.
    Opéra Comique - Salle Favart, Paris

    Des enfants qui jouent, et décident de monter un opéra : plutôt saugrenu, à notre époque, où la bêtise triomphante d'un récent Roméo et Juliette montre que nos jeunes contemporains ont des oreilles plutôt indulgentes et perméables au matraquage des médias. Un demi-siècle plus tôt, Britten, lui, a remporté le pari.
    Le 19/03/2001


      Une beauté plus mince
    Récital de la soprano Dame Kiri Te Kanawa se faisait rare à Paris au Théâtre des Champs-Élysées.
    Théâtre des Champs-Élysées, Paris

    Dame Kiri Te Kanawa se faisait rare à Paris. Elle est revenue dimanche dernier au Théâtre des Champs-Élysées retrouver un public parisien avec lequel le charme ne s'est jamais rompu. Une fois de plus, la séduction et l'imparable sourire de la diva néo-zélandaise ont opéré.
    Le 11/03/2001


      Le Barbier échappe à la gangue des postiches
    Le Barbier de Séville de Gioacchino Rossini au Théâtre des Champs-Élysées.
    Théâtre des Champs-Élysées, Paris
    © Alvaro Yanez
    Pour son retour sur une scène parisienne, le Barbier de Séville de Rossini n'a rien perdu de son panache. Présentée à Ferrare en 1995, la production qu'accueille le Théâtre des Champs-Élysées est à prendre sans arrière-pensées, si ce n'est pour la prestation de l'Orchestre National de France.
    Le 10/03/2001


      Hérodiade embrase l'Esplanade
    Réouverture de l'Esplanade à St Étienne.
    L'Esplanade-Maison de la Culture, St-Etienne

    Deux ans et demi après un incendie ravageur d'origine criminelle, la maison de la culture de Saint-Étienne rouvre ses portes. Hérodiade est le premier opéra programmé, un ouvrage jadis très populaire mais que l'on n'entendait plus guère. Une façon aussi de rendre hommage à l'enfant du pays, Jules Massenet.
    Le 02/03/2001


      Le jeu des feintes napolitaines
    La Finta Cameriera de de Gaetano Latilla au Théâtre Silvia Monfort.
    Théâtre Silvia Montfort, Paris

    Depuis les représentations données en 1752, en pleine Querelle des Bouffons, Paris n'avait guère entendu cette Finta Cameriera jusqu'à sa résurrection lors d'un stage donné voici deux ans à l'abbaye de Royaumont. Elle se donne maintenant intra-muros au théâtre Silvia-Monfort à Paris, avant Lille et Rennes.
    Le 28/02/2001


      Silencieuse mais très éloquente
    Nouvelle production de La Femme silencieuse de Richard Strauss au Théâtre du Châtelet.
    Théatre du Châtelet, Paris

    Sur une idée de comédie capable de rivaliser avec Le Barbier de Séville, La Femme silencieuse de Richard Strauss est un véritable opéra comique. Cette nouvelle production venue du Wiener Staatsoper a été triomphalement accueillie au Châtelet. Christoph von Dohnanyi, Marco Arturo Marelli et Natalie Dessay sont les artisans de cette réussite.
    Le 24/02/2001


    1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14 
    [   < prec.   |    page 6 sur 14  |   suiv >    ]


  • Les 3 dernières critiques de concert

  • Lucerne 2018 (2) : Ainsi parlait Thomas Rolfs

  • Grandeur et carences

  • Lucerne 2018 (1) : Haute voltige

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com