altamusica
 
       aide
















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE CONCERTS / Recherche par auteur 22 septembre 2021

Les auteurs:

  • Alain COCHARD
  • Anne-BĂ©atrice MULLER
  • Antoine Livio (1931-2001)
  • Arthur RICHER
  • Barry MILLINGTON
  • Benjamin GRENARD
  • Bertrand BOLOGNESI
  • Camille de RIJCK
  • Christelle CAZAUX
  • Christian PETER
  • Christine LETEUX
  • Claude HELLEU
  • David VERDIER
  • Élie-GĂ©rard SOUQUET
  • Eric SEBBAG
  • EugĂ©nie AlĂ©cian
  • Florent ALBRECHT
  • Florent COUDEYRAT
  • Francesco Maria COLOMBO
  • François FARGUE
  • Françoise MALETTRA
  • GĂ©rard CORNELOUP
  • GĂ©rard HONORÉ
  • GĂ©rard MANNONI
  • Hermann GRAMPP
  • Hermine VIDEAU
  • Isabelle APOSTOLOS
  • Jacqueline BECKER
  • Jacques DUFFOURG
  • Jean-François LATTARICO
  • Jean-Michel BADET
  • Julien MAIRE
  • Juliette BUCH
  • Laurent VILAREM
  • Linda MURRAY
  • Lorenzo QUATTROPANI
  • Mathias HEIZMANN
  • Matthew RYE
  • Matthias HEIZMANN
  • Mehdi MAHDAVI
  • Michel LE NAOUR
  • Michel PAROUTY
  • Michèle LARIVIERE
  • Monique BARICHELLA
  • Nicole DUAULT
  • Olivier BERNAGER
  • Olivier BRUNEL
  • Olivier DENOYELLE
  • Olivier FILANCIU
  • Olivier ROUVIERE
  • Patrick FLORENTIN
  • Pauline GARAUDE
  • Philippe DESPHIEUX
  • Philippe KALMAN
  • Philippe VENTURINI
  • Phlippe KALMAN
  • Pierre BREINER
  • Pierre CADARS
  • Pierre FLINOIS
  • Pierre GRUMBERG
  • Pierre-Emmanuel LEPHAY
  • Renaud LORANGER
  • Roger TELLART
  • Romain FEIST
  • SĂ©verine GARNIER
  • StĂ©phane HAIK
  • StĂ©phane VILLEMIN
  • Sylvia AVRAND-MARGOT
  • Sylvie BONIER
  • Thomas COUBRONNE
  • Thomas DESCHAMPS
  • Vincent GUILLEMIN
  • Yannick MILLON
  • Yutha TEP
  • Yves JAUNEAU



    Thomas COUBRONNE

      Bayreuth 2009 (1) : La plume est plus forte que l’épĂ©e
    Reprise de Parsifal de Wagner dans la mise en scène de Stefan Herheim et sous la direction de Daniele Gatti au festival de Bayreuth 2009.
    Festspielhaus, Bayreuth

    À la croisée de l’histoire de l’Allemagne et du festival de Bayreuth, le Parsifal de Stefan Herheim tient toutes ses promesses, sous la baguette fervente de Daniele Gatti et malgré un plateau seulement honnête. De quoi sublimer le message humaniste du dernier chef-d’œuvre wagnérien en replaçant la douceur au centre de la question de la grâce.
    Le 05/08/2009


      Les jeux d’Apollon
    Nouvelle production de Mort à Venise de Britten mise en scène par Yoshi Oida et sous la direction de Martyn Brabbins à l’Opéra de Lyon.
    Opéra national, Lyon

    À mi-chemin entre l’intemporalité d’un jardin zen et une élégance on ne sait victorienne ou viscontienne, Yoshi Oida construit une Mort à Venise admirablement maîtrisée, jusque dans le rythme très particulier d’un opéra en forme de monologue intérieur ; on regretterait à peine une approche trop uniment apollinienne de la dernière œuvre lyrique de Britten.
    Le 27/05/2009


      Lucerne 2008 (3) : Plus beau que nature
    Turangalîla-Symphonie de Messiaen par l’Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam sous la direction de Mariss Jansons au festival de Lucerne 2008.
    Konzertsaal, Kultur- und Kongresszentrum, Luzern

    Une semaine après celle de Rattle et Berlin à Salzbourg, nouvelle Turangalîla, dans le cadre du festival de Lucerne 2008 avec le Concertgebouw d’Amsterdam dirigé par Mariss Jansons : la confirmation que cette œuvre reste problématique pour les orchestres internationaux et que trouver le ton juste dans Messiaen n’est pas donné à tout le monde.
    Le 07/09/2008


      Salzbourg 2008 (10) : Messiaen et le septième art
    Concert de clĂ´ture du festival de Salzbourg 2008 par les Berliner Philharmoniker sous la direction de Sir Simon Rattle.
    GroĂźes Festspielhaus, Salzburg

    Concert de clôture de Salzbourg 2008 a priori alléchant, autour de Tristan avec les Berliner Philharmoniker : un Prélude et Mort d’Isolde de Wagner parfaitement invertébré précède une Turangalîla-Symphonie écœurante de romantisme sous la baguette d’un Rattle démonstratif, dans un programme qui méritait mieux.
    Le 31/08/2008


      Salzbourg 2008 (7) : Romantisme et contrition
    Liederabend de Christine Schäfer accompagnée au piano par Ingo Metzmacher au festival de Salzbourg 2008.
    Haus fĂĽr Mozart, Salzburg

    Programme original et bien conçu pour un Liederabend décevant où Christine Schäfer, abandonnée par le piano inexistant d’Ingo Metzmacher, se débat dans une recherche de lyrisme superflue et inadéquate à ses moyens vocaux, sacrifiant la littéralité et le naturel de l’émission aux mirages du gros son.
    Le 21/08/2008


      Salzbourg 2008 (5) : Le bonheur est dans le vrai
    Reprise de la Flûte enchantée de Mozart mise en scène par Pierre Audi et sous la direction de Riccardo Muti au festival de Salzbourg 2008.
    GroĂźes Festspielhaus, Salzburg

    Malgré quelques complaisances du chef et des chanteurs, la probité et la simplicité sont les maîtres mots de cette Flûte enchantée de Pierre Audi et Riccardo Muti à Salzbourg, qui prouve qu’il est encore possible de laisser modestement parler l’œuvre sans sombrer dans la platitude. Peut-être une leçon à méditer.
    Le 20/08/2008


      Salzbourg 2008 (3) : Un château kafkaĂŻen
    Nouvelle production du Château de Barbe-Bleue de Bartók mise en scène par Johan Simons et sous la direction de Peter Eötvös au festival de Salzbourg 2008.
    GroĂźes Festspielhaus, Salzburg

    Mise en scène du Château de Barbe-Bleue de Bartók par Johan Simons au festival de Salzbourg sous la direction de Peter Eötvös, augmentée des Vier Orchesterstücke et de la Cantata profana. Une production énigmatique, non dépourvue de poésie et d’idées, servie par un orchestre de toute beauté et des chanteurs engagés sinon toujours séduisants.
    Le 18/08/2008


      Bayreuth 2008 (2) : Wagner est mort ; vive Wagner !
    Reprise des Maîtres chanteurs de Wagner dans la mise en scène de Katharina Wagner et sous la direction de Sebastian Weigle au festival de Bayreuth 2008.
    Festspielhaus, Bayreuth

    La fin d’une ère : les Meistersinger de Katharina Wagner succèdent depuis 2007 à ceux de Wolfgang, en même temps qu’elle prend sa suite à la tête du festival. Si la scène peut donner matière à discussion, la médiocrité du plateau est en revanche sans appel, confirmant la nécessité urgente de constituer sur la Colline de véritables forces musicales.
    Le 15/08/2008


      Ni cirque ni cinĂ©ma
    Récital de la soprano Violeta Urmana accompagnée au piano par Jan Philip Schulze à la salle Pleyel, Paris.
    Salle Pleyel, Paris

    Pas d'afféteries ou d’artifices pour ce récital placé sous le signe de la seule qualité musicale, avec une Violeta Urmana en pleine maturité vocale et artistique, nullement amoindrie par sa fréquentation du grand répertoire de soprano, accompagnée par un Jan Philip Schulze méticuleux et digital. Un modèle de travail et de sobriété.
    Le 20/05/2008


      Salzbourg 2007 (8) : Noces automnales
    Reprise des Noces de Figaro de Mozart mises en scène par Claus Guth, sous la direction de Daniel Harding au festival de Salzbourg 2007.
    Haus fĂĽr Mozart, Salzburg

    Pauvre en opéras de Mozart après une édition 2006 entièrement consacrée à l'enfant du pays, le festival de Salzbourg propose toutefois une reprise des Noces de Claus Guth. Si la partie musicale, confiée à Daniel Harding, est passablement renouvelée, la mise en scène virtuose et inspirée s'impose comme une lecture brillante et d'une rare pertinence.
    Le 24/08/2007


    1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11 
    [   page sur 11  |   suiv >    ]


  • Les 3 dernières critiques de concert

  • Force et destinĂ©e

  • Lac dĂ©sargentĂ©

  • Coup de vieux

    [ Tous les concerts ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com