altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 18 octobre 2021

Dernières distributions pour Giselle au Palais Garnier, Paris.

Les étoiles maison tiennent le choc

Trois dernières distributions pour cette série de Giselle au Palais Garnier. Très attendue, la belle Svetlana Zakharova n'aura finalement pas plus brillé que les étoiles maison.
 

Palais Garnier, Paris
Le 25/02/2004
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • Lam√©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Elle a incontestablement tout pour elle : le physique, la technique, l'aura des vraies √©toiles. D√©j√† applaudie ici dans Don Quichotte et dans La Bayad√®re, Svetlana Zakharova, qui √©tait aussi apparue avec le Bolcho√Į dans La Fille du Pharaon, s'est bien montr√©e apte √† incarner de mani√®re convaincante l'h√©ro√Įne type du premier romantisme, mais sans surpasser en rien nos meilleures √©toiles.

    Elle ne danse pas totalement la version actuelle de l'Op√©ra. C'est de bonne guerre, d'autant que ses apports sont de bon go√Ľt et jamais inutiles. L√† n'est pas le probl√®me. Irr√©prochable quant √† son incarnation tant dans le premier acte que dans le deuxi√®me, ce sont plut√īt quelques erreurs de style et un comportement sc√©nique tr√®s sophistiqu√© qui ont un peu temp√©r√© notre enthousiasme.

    Ainsi, il n'est pas n√©cessaire de lever aussi haut les jambes ici, ni dans les d√©velopp√©s ni dans les arabesques. Ce n'est pas encore la grande √©cole russe de la fin du si√®cle. Les ports de bras du deuxi√®me acte √©galement ne sont pas encore ceux du Lac des cygnes. Et puis, nous sommes aujourd'hui habitu√©s √† un comportement plus direct avec le partenaire. Zakharova est ¬ę ballerine ¬Ľ en permanence, comme intouchable, exprimant tout par le geste de la danse, y compris les moindres incidents du mimodrame.

    Cela rend le personnage un peu glac√© au premier acte, et c'est dommage, car Laurent Hilaire, qui danse sans doute l√† ses derniers Albrecht, est magnifique de bout en bout. Tr√®s th√©√Ętral, expressif, humain, avec une danse de grande classe, il apporte toute la dimension romantique de cette √©poque o√Ļ les tourments int√©rieurs trouvaient souvent leur exutoire dans la magie du r√™ve.

    Quelques jours avant, avec Nicolas le Riche, Laetitia Pujol avait montr√© tout le chemin qu'elle a parcouru avec ce r√īle depuis le mois de juin. Beaucoup plus fluide et naturelle, elle travaille actuellement ce ballet dans la direction ad√©quate et sera sans aucun doute tr√®s accomplie d'ici peu. Giselle est un r√īle que l'on travaille et o√Ļ l'on √©volue pendant toute une carri√®re.

    Quant √† Agn√®s Letestu, elle forme √† nouveau avec Jos√© Martinez une sorte de couple id√©al, symbole de la grande √©cole fran√ßaise. Ils ont tous deux la puret√© technique et stylistique, l'√©l√©gance, la subtilit√©, le sens du th√©√Ętre, et cette int√©grit√© artistique qui fait qu'avec eux, on est certain de voir totalement la chor√©graphie. Au premier acte, avec beaucoup d'intelligence, Letestu sait composer un personnage qui correspond √† ses capacit√©s physiques. D'ailleurs, il n'est dit nulle part que Giselle √©tait petite ! Un tr√®s beau spectacle nullement √©clips√© par l'attrait du nouveau apport√© par Svetlana Zakharova.

    Impossible de conclure sur cette série de représentations sans souligner la manière magistrale dont Marie-Agnès Gillot incarne la Reine des Wilis. De la technique de pointes à celle du saut, de la fluidité à la force et à l'impact dramatique, elle est éblouissante.




    Palais Garnier, Paris
    Le 25/02/2004
    Gérard MANNONI

    Dernières distributions pour Giselle au Palais Garnier, Paris.
    Giselle
    Orchestre de l'Opéra national de Paris
    direction : David Coleman
    musique d'Adolphe Adam
    chorégraphie d'après Jean Coralli et Jules Perrot, transmise par Marius Petipa et adaptée par Patrice Bart et Eugène Polyakov
    décors et costumes d'Alexandre Benois
    Avec les étoiles, les solistes et les danseurs de l'Opéra national de Paris.

    Opéra national de Paris Garnier les 10, 18 et 25 février.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com