altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 30 mai 2020

Herrumbre de Nacho Duato, et cr√©ation d'Aluminium de Mats Ek au par la Compa√Ī√≠a Nacional de Danza au Teatro Real, Madrid.

Sourde violence
© Javier del Real

La Compa√Ī√≠a Nacional de Danza se produit le plus souvent dans le r√©pertoire de son directeur Nacho Duato. Son dernier programme au Teatro Real en est l'illustration avec la reprise d'Herrumbre, accompagn√© d'une cr√©ation de Mats Ek, Aluminium, v√©ritable bouff√©e d'oxyg√®ne.
 

Teatro Real, Madrid
Le 23/04/2005
Vincent LE BARON
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • Lam√©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Pr√©sent√©e √† Paris au cours de sa saison au mois de mars, Herrumbre de Nacho Duato saisit encore par son originalit√© au regard de l'oeuvre du chor√©graphe espagnol et de la violence crue qu'elle contient. Si Duato fut longtemps stigmatis√© d'√©l√®ve un peu scolaire de son ma√ģtre Jiř√≠ Kyli√°n, cette pi√®ce lui assure l'√©mancipation attendue. Moindre fluidit√© et absence de musicalit√© ¬Ė et pour cause avec cette bande-son assourdissante ¬Ė conduisent le t√©moin de cette apocalypse des temps modernes √† s'interroger au sujet de l'actualit√© qui l'entoure. Cette d√©nonciation a priori int√©ressante s'av√®re √† la longue √©touffante et l'heure de spectacle peut √™tre v√©cue comme un long tunnel.

    Sans transition, bien que Nacho Duato semble assez perm√©able √† la gestuelle de Mats Ek, douze danseurs de la compagnie nationale se trouvent associ√©s √† la cr√©ation mondiale d'Aluminium. Il s'agit de la quatri√®me collaboration du ma√ģtre su√©dois avec la Compa√Ī√≠a Nacional de Danza. Cette proximit√© s'explique par l'entremise du Nederlands Dans Theater et peut-√™tre par la nationalit√© espagnole d'Ana Laguna, aujourd'hui entre autres assistante du chor√©graphe.

    Le titre de l'oeuvre provient de cette couleur argentée des costumes et des tables qui meublent avec austérité la vaste scène du Teatro Real récemment et richement rénové. La lumière diaphane et la musique de l'américain John Adams exercent une plongée dans l'atmosphère confinée et l'univers expressionniste chers au chorégraphe.

    © Javier del Real

    La pièce débute par un solo sans musique, exécuté par la danseuse japonaise Tamako Akiyama. Grands pliés, centre de gravité proche du sol et extension sans préparation, repères stylistiques de langage de Mats Ek que son interprète s'est appropriée pour dialoguer avec son partenaire Dimo Kirilov. S'ensuit une découverte réciproque du corps et de la différence de l'autre, un échange non sans rappeler certains duos de Giselle ou de Solo for Two.

    Les ensembles, r√©gl√©s avec pr√©cision et prouvant la capacit√© de la compagnie √† ma√ģtriser un vocabulaire √©tranger, offrent notamment de grandes travers√©es tr√®s athl√©tiques. Les danseurs d√©placent √©galement avec une certaine brutalit√© des tables en aluminium, une pratique non sans rappeler et sans jeu de mot One flat thing, reproduced de William Forsythe. Le propos de cette pi√®ce reste assez √©nigmatique.

    Difficulté de communiquer, attirance et répulsion, isolement des sexes peuvent en être quelques clefs de lecture. Au-delà du propos, la pièce s'impose comme un concentré réjouissant caractéristique de Mats Ek. Nombreuses sont les compagnies qui aspireraient à une telle création, manifeste est le mérite de Duato d'avoir su le fidéliser.




    Teatro Real, Madrid
    Le 23/04/2005
    Vincent LE BARON

    Herrumbre de Nacho Duato, et cr√©ation d'Aluminium de Mats Ek au par la Compa√Ī√≠a Nacional de Danza au Teatro Real, Madrid.
    Aluminium
    chorégraphie : Mats Ek

    Herrumbre
    chorégraphie : Nacho Duato

    Compa√Ī√≠a Nacional de Danza

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com