altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 30 mai 2020

Le Best-of de BĂ©jart, par le BĂ©jart Ballet Lausanne au Palais des sports de Paris.

BĂ©jart iconoclaste et intemporel

Retour au Palais des Sports pour Maurice Béjart et sa compagnie, le Béjart Ballet Lausanne. Le Best-of de Béjart, programme dangereux, s'avère très instructif, émouvant et populaire au sens le plus noble du terme. Un show typique qui frise souvent le kitsch et la mégalomanie mais qui fonctionne admirablement.
 

Palais des sports, Paris
Le 02/06/2005
Vincent LE BARON
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • LamĂ©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Cinquante ans de carrière, cinquante ans de controverse et de salles combles pour Maurice BĂ©jart. Avec sa compagnie installĂ©e depuis 1987 Ă  Lausanne, BĂ©jart a entrepris une tournĂ©e-jubilĂ© qui fait Ă©tape au terrible et bouillant Ă  cette saison Palais des Sports de Paris pour deux semaines. L'espace de deux petites heures, la balletomane comme le spectateur peu averti retrouve le plus cĂ©lèbre des chorĂ©graphes français de l'après-guerre. Le Sacre du printemps, RomĂ©o et Juliette, Sept Danses Grecques, ou plus rĂ©cemment le Presbytère, gageure que d'isoler de leur oeuvre et de leur contexte des extraits de ces crĂ©ations. Artificielle mais non moins lumineuse, l'idĂ©e de les lier par la fuite amoureuse de Juliette et RomĂ©o, traversant d'amour et de danse le rĂ©pertoire de notre Monsieur B. national.

    Si Béjart a toujours séduit par ses chorégraphies, indéniable demeure sa capacité à déceler et développer les talents. Toujours aussi vif et présent, Gil Roman se trouve une fois encore propulsé récitant et maître de cérémonie, fonction qu'il assume complètement avec son statut de directeur adjoint du Ballet et probable successeur du maître. Parmi ses fidèles interprètes, la longiligne danseuse rousse Elisabeth Ros se voit offrir un solo très original sur une musique de Queen, mêlant technicité classique à un côté rock, alchimie franchement réussie.

    Autre soliste, nouvelle génération, le jeune brésilien William Pedro ajoute une touche de gaieté et de candeur chorégraphique sur une valse de Johann Strauss. Impossible évidemment de ne pas saluer la performance fil-rouge de Julien Favreau et de la jeune Kateryna Shalkina, ce couple de blondeur se promène deux heures durant et se plonge dans l'univers lascif et innocent de Roméo et de Juliette, avant d'être chacun l'élu pour le tableau final du Sacre du printemps.

    L'ensemble de la compagnie mérite les applaudissements que le public ne ménage pas, grâce à une mise en scène bien rôdée de Béjart qui s'avance du fond de la scène et reçoit chaque danseur pour les féliciter. Un brin de mégalomanie, parfois kitsch et un tantinet daté, le spectacle, le show, fonctionne extraordinairement, des acclamations dont peuvent rêver bien des chorégraphes et programmateurs contemporains.




    Palais des sports, Paris
    Le 02/06/2005
    Vincent LE BARON

    Le Best-of de BĂ©jart, par le BĂ©jart Ballet Lausanne au Palais des sports de Paris.
    Le Best-of de BĂ©jart
    chorégraphie : Maurice Béjart

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com