altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 30 mai 2020

Ligeti Essais et Pigmalion de Rameau mis en scène par Karole Armitage et dansés par le Ballet de Lorraine au Théâtre du Châtelet, Paris.

Ancien et moderne sans querelle
© Ville de Nancy

Programme à la fois contrasté et homogène pour cette confrontation de l'ancien et du moderne dans un spectacle partagé entre Ligeti Essais et le Pigmalion de Rameau, donnés par le Ballet de Lorraine au Théâtre du Châtelet, dans le cadre du Festival des Régions. Une cohabitation sans querelle.
 

Théatre du Châtelet, Paris
Le 13/06/2005
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • LamĂ©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Un seul chorĂ©graphe et metteur en scène pour deux univers musicaux bien diffĂ©rents, c'Ă©tait un pari un peu risquĂ©. Mais Karole Armitage l'a gagnĂ© aisĂ©ment grâce Ă  une imagination et Ă  une intelligence artistique qui lui ont permis de bien voir jusqu'oĂą elle pouvait aller dans la modernitĂ© en chaque occasion.

    Les musiques de Ligeti choisies pour Ligeti Essais, très joli ballet d'une vingtaine de minutes, sont variées, colorées, pleines de rythmes, et rappellent à certains égards les pages de Bartók ancrées dans le folklore hongrois. Dans un beau décor dépouillé habillé de lumière, la chorégraphe a réglé une série de courtes pièces très vives, bien diversifiées, alternant solos, duos et ensembles avec un charme incontestable. C'est bien dansé, bien mis en place et sans une seconde d'ennui.

    Avec Pigmalion, l'enjeu était tout autre, car il fallait également mettre en scène les chanteurs. S'inspirant du théâtre de marionnettes japonais où plusieurs acteurs manipulent les personnages, Karole Armitage a joué ce jeu semi-oriental sans en abuser, mais qui lui a permis de trouver un langage scénique à mi chemin entre la danse et l'action dramatique. Les chanteurs se mêlent ainsi à la chorégraphie, sage, néo-classique, presque balanchinienne, dans un décor lui aussi translucide, éthéré, avec de beaux costumes très fluides.

    La partition de Rameau est brève, quarante-cinq minutes environ, concise, très typique du goût de l'époque, avec ses alternances de danses, d'airs déclamés ou vocalisants et de choeurs. Hervé Niquet et ses musiciens connaissent cet univers mieux que quiconque et en tirent le meilleur parti possible. Les chanteurs sont sans reproche, Cyril Auvity se tirant même avec beaucoup de panache du redoutable rôle de Pigmalion.

    Tout cela constitue un spectacle agréable, plein de charme et d'originalité, qui atteste de la vitalité et de la personnalité du Ballet de Lorraine et qui rappelle que Karole Armitage reste l'une des valeurs du monde chorégraphique avec lesquelles il faut compter.




    Théatre du Châtelet, Paris
    Le 13/06/2005
    GĂ©rard MANNONI

    Ligeti Essais et Pigmalion de Rameau mis en scène par Karole Armitage et dansés par le Ballet de Lorraine au Théâtre du Châtelet, Paris.
    Ligeti Essais
    Créé le 31 mars 2005 à Vandoeuvres-lès-Nancy
    chorégraphie : Karole Armitage
    musique : György Ligeti
    décors : David Salle
    costumes : Peter Speliopoulos

    Jean-Philippe Rameau (1683-1764)
    Pigmalion, acte de ballet (1748)
    Livret de Ballot de Sauvot, d'après le Triomphe des arts d'Antoine Houdar de La Motte

    Centre Chorégraphique National – Ballet de Lorraine
    Choeur du Concert Spirituel
    Le Concert Spirituel
    SĂ©bastien d'HĂ©rin, clavecin
    direction : Hervé Niquet
    mise en scène et chorégraphie : Karole Armitage
    décors : David Salle
    costumes : Peter Speliopoulos
    Ă©clairages : Clifton Taylor

    Avec :
    Cyril Auvity (Pigmalion), Magali Léger (Amour), Valérie Gabail (Céphise), Cassandre Berthon (la Statue).

     



      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com