altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 04 juin 2020

Premières distributions pour Roméo et Juliette à l'Opéra de Paris.

Roméo et Juliette (1) :
Un départ triomphal


Elisabeth Maurin

Adieux triomphaux à l'Opéra de Paris le 29 juin pour l'étoile Elisabeth Maurin qui part à la retraite à l'âge de 42 ans. Une interminable ovation largement méritée et beaucoup de larmes à l'issue d'une carrière exemplaire. Altamusica vous propose également le compte-rendu de la première distribution, quatre jours avant les adieux d'Elisabeth Maurin.
 

Opéra Bastille, Paris
Le 29/06/2005
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • LamĂ©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Ce 29 juin, plus de vingt minutes d'acclamations pour Elisabeth Maurin Ă  l'issue de cette reprĂ©sentation de RomĂ©o et Juliette de Noureev oĂą elle faisait Ă  42 ans ses adieux. En larmes, bouleversĂ©e par cette interminable standing ovation de tout le public de l'OpĂ©ra Bastille, la ballerine que toutes les Ă©toiles Ă©taient venues embrasser Ă  tour de rĂ´le et dont certaines, comme AurĂ©lie Dupont ou Marie-Agnès Gillot, ne pouvaient pas non plus retenir leurs larmes, venait de nous donner une magnifique leçon de jeunesse et d'interprĂ©tation.

    Paraissant l'âge du rôle, frêle, vive et joyeuse au début, tragique ensuite, elle est aussi éblouissante techniquement que dramatiquement, avec juste ce qu'il faut de jeu théâtral aux bons moments. D'une nature discrète et modeste, extraordinaire actrice et même tragédienne sous ses airs de jeune femme effacée, Elisabeth Maurin fut une superbe ballerine qui va transmettre maintenant tout son savoir aux élèves de l'École de Danse de l'Opéra national de Paris. Elle a accompli une carrière exemplaire, représentant ce que la danse française peu produire de plus beau au plus haut niveau.

    Mais revenons à ce Roméo et Juliette. Manuel Legris toujours blessé, c'est Benjamin Pech qui danse Roméo. Ils ont souvent dansé ensemble et Pech se montre totalement à la hauteur des circonstances, brillant techniquement, émouvant, excellent partenaire. Le reste de la distribution est somptueux, avec Laurent Hilaire en Tybalt, Emmanuel Thibault en Mercutio et Christophe Duquesne en Benvolio.

    Laurent Hilaire a rappelé avec un impact et une présence incroyable ce qu'étaient les étoiles de la génération Noureev : fabuleux ! Son Tybalt est d'une précision et d'une subtilité fascinantes. Une incarnation exceptionnelle comme elle le fut d'ailleurs toujours par le passé. Si aucun adieu n'est annoncé, Hilaire a très probablement paru pour la dernière fois dans ce ballet puisqu'à 42 ans lui aussi, il est déjà investi du poste de maître de ballet dans la compagnie, rôle qu'il tient officieusement depuis quelque temps déjà avec une remarquable efficacité.

    Première distribution du 25 juin

    Le 25 juin, une autre distribution avait permis à Aurélie Dupont et à Hervé Moreau de débuter dans ces rôles mythiques. Plus belle que jamais, mutine, rapide, intelligente, Aurélie Dupont a certainement trouvé là l'un des rôles qui lui conviendront le mieux dans le grand répertoire. Elle s'installera encore plus profondément dans son personnage à l'avenir, mais c'est un excellent début. Tout comme pour Hervé Moreau. Lui aussi a naturellement le physique de l'emploi, longues jambes, taille souple, visage fin. Il a aussi une aisance naturelle qui donne l'illusion que tout ce qu'il exécute est facile. Il lui faudra juste s'affirmer avec encore plus d'autorité et mettre un peu plus de théâtre dans son jeu pour être une Roméo idéal.

    Wilfried Romoli était à leurs côté un Tybalt redoutable d'agressivité maléfique, et Karl Paquette, qui sera le Roméo d'Agnès Letestu, fut un Benvolio exceptionnel de présence. Excellent comédien, Alessio Carbone n'a pas encore dominé tous les écueils techniques du rôle de Mercutio. Le corps de ballet impressionne toujours par sa foi, sa précision dans les difficiles et dangereux combats et sa présence, dans la scène du bal notamment.

    Il faut enfin souligner que, dirigeant par coeur, le chef Kevin Rhodes a donné une remarquable exécution musicale de la partition de Prokofiev. Non seulement le public mais les musiciens eux-mêmes l'ont applaudi, ce qui est fort rare à l'Opéra !

    D'autres distributions vont maintenant alterner jusqu'au 14 juillet.




    Opéra Bastille, Paris
    Le 29/06/2005
    GĂ©rard MANNONI

    Premières distributions pour Roméo et Juliette à l'Opéra de Paris.
    Roméo et Juliette
    Orchestre de l'Opéra national de Paris
    direction : Kevin Rhodes
    musique : Sergei Prokofiev
    chorégraphie : Rudolf Noureev
    décors : Ezio Frigerio
    costumes : Ezio Frigerio et Mauro Pagano

    Avec les étoiles, les premiers danseurs et le corps de ballet de l'Opéra national de Paris.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com