altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 04 juin 2020

Reprise de Roméo et Juliette dans la chorégraphie de Kenneth MacMillan à la Royal Opera House de Londres.

Juliette
et Roméo

© Susanne Kittlinger / ArenaPAL

Tamara Rojo (Juliette) et Carlos Acosta (Roméo).

Rom√©o et Juliette, favori du box-office londonien, revient √† l'affiche comme presque chaque ann√©e √† Covent Garden. Tous les principals ou presque du Royal Ballet se disputent le r√īle. Tamara Rojo et Carlos Acosta se contentent ainsi de deux repr√©sentations pour lesquelles les tickets s'arrachent.
 

Royal Opera House, Covent Garden, London
Le 11/03/2006
Vincent LE BARON
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • Lam√©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • De cette production londonienne, les d√©cors et costumes de Nicholas Georgiadis vieillissent gentiment et la chor√©graphie des ensembles de Kenneth MacMillan laisse un peu sur sa faim, mais le g√©nie √† part enti√®re du ma√ģtre √©cossais s'y exprime pleinement. En 1965, pour son premier ballet d'une soir√©e enti√®re alors qu'il n'a que 36 ans, MacMillan d√©passe ses ma√ģtres, Frederick Ashton et John Cranko, en imposant sa relecture du drame shakespearien qui demeure actuellement la version la plus universelle du ballet sur la partition de Sergei Prokoviev. Ce succ√®s tient incontestablement √† sa capacit√© √† resserrer le propos sur les deux personnages principaux, magnifiquement immortalis√©s dans leurs pas de deux.

    Tamara Rojo remporte depuis plus de cinq ans un succ√®s jamais d√©menti avec le personnage de Juliette qu'elle incarne avec une fra√ģcheur toujours renouvel√©e. Interpr√®te d√©j√† m√©morable de Manon ou de Mayerling, souvent compar√©e √† la muse de MacMillan, Lynn Seymour, elle trouve avec ces ballets mati√®re √† sublimer son potentiel dramatique. Enfantine et mutine, elle promet d√®s la premi√®re sc√®ne de jeu avec sa nourrice une soir√©e riche d'intentions et de sentiments. Sans jouer la vierge effarouch√©e √† la vue de son pr√©tendant Paris, elle semble pr√™te malgr√© ses 13 ans √† vivre l'amour.

    Une Juliette touchante d'abandon

    La rencontre de Rom√©o au bal et le flirt imm√©diat qui s'ensuit lib√®rent ainsi toute la sensualit√© de la danseuse espagnole qui, lorsqu'il s'agit de passion, n'a pas pour habitude de simuler son tourment. Alors que le ballet et l'art du mouvement de MacMillan n'incitent gu√®re aux applaudissements, Tamara Rojo suscite l'engouement de ses fans et des spectateurs qui la d√©couvrent pour la premi√®re fois avec une rare curiosit√©. La danseuse ou l'actrice marque chaque √©tape du drame, de la fuite √† Mantoue jusqu'√† son empoisonnement. M√™me morte ¬Ė ou plut√īt endormie ¬Ė, elle reste touchante d'abandon.

    Avec une telle partenaire, Carlos Acosta n'a pas √† craindre le coup de foudre. Assez macho au premier acte, il fond litt√©ralement au deuxi√®me. Dans celui-ci, gonfl√© d'amour et boulevers√© par la mort de Mercutio, il trouve une √©nergie in√©dite dans le combat avec Tybalt. Il fend la sc√®ne de sa course et provoque l'√©moi parmi le public bluff√© par une telle fougue √† manier l'√©p√©e. Acosta pourrait plus simplement se satisfaire d'une danse irr√©sistiblement brillante sans tenter d'ajouter quelque pirouette ou de bondir plus haut encore. Il pourrait alors approfondir l'interpr√©tation de ses r√īles et se lib√©rer un peu de sa r√©putation de virtuose. Le reste de la distribution demeure en retrait avec un Mercutio souriant mais sans √©motion ¬Ė Jos√© Martin ¬Ė et un Benvolio aussi parfait techniquement qu'insignifiant ¬Ė Yohei Sasaki.

    Le Royal Ballet perp√©tue et renouvelle parfois m√™me l'interpr√©tation de ses plus grandes oeuvres. La direction de la compagnie dans son enti√®ret√©, avec au premier rang Monica Mason, fait preuve d'une grande fid√©lit√© √† MacMillan ¬Ė qui la r√©v√©la ¬Ė et sait compl√©ter l'√©cole anglaise, comme cette repr√©sentation le montre, d'√©l√©ments plus solaires de tr√®s haut vol.




    Royal Opera House, Covent Garden, London
    Le 11/03/2006
    Vincent LE BARON

    Reprise de Roméo et Juliette dans la chorégraphie de Kenneth MacMillan à la Royal Opera House de Londres.
    Romeo and Juliet
    chorégraphie : Kenneth MacMillan
    Royal Ballet

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com