altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
dťsinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 01 juin 2020

Jeunehomme, d'Uwe Scholz, Vanitas, de Fabrizio Monteverde, et Petite Mort et Sechs T√§nze de Jiř√≠ Kyli√°n par le Ballet de la Scala √† Milan.

Mozart dansé
© Marco Brescia

Vanitas, de Fabrizio Monteverde.

En cette ann√©e de c√©l√©brations mozartiennes, le Ballet de la Scala pr√©sente un programme mixte de trois chor√©graphes ¬Ė Uwe Scholz, Fabrizio Monteverde et Jiř√≠ Kyli√°n ¬Ė tous inspir√©s par la musique divine du prodige de Salzbourg. Une cr√©ation et trois entr√©es au r√©pertoire, une soir√©e symbolique du dynamisme retrouv√© par cette maison.
 

Teatro alla Scala, Milano
Le 10/06/2006
Vincent LE BARON
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • Lam√©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Partout dans le monde, les op√©ras, l'oeuvre orchestrale et la musique de chambre de Mozart constituent cette ann√©e un incontournable de toute programmation. Paradoxalement, rares sont les compagnies de danse √† se faire l'√©cho de cette ¬ę mozartmania ¬Ľ, omission injuste au regard du nombre de pi√®ces imagin√©es √† partir de ce mat√©riau d'exception. Fr√©d√©ric Olivieri, directeur fran√ßais du Ballet, d√©cide de lui rendre hommage avec quatre pi√®ces toutes in√©dites pour ses danseurs.

    Jeunehomme

    La soir√©e d√©bute avec la reprise de Jeunehomme du chor√©graphe allemand r√©cemment disparu Uwe Scholz. Classique ou n√©o-classique, l'oeuvre cr√©√©e en 1986 par le Ballet de Monte-Carlo se caract√©rise par une grande musicalit√©. Chaque note du Concerto pour piano n¬į 9 appelle un pas et l'ensemble se lit comme une unique partition. Malheureusement, le mouvement manque de caract√®re et les interpr√®tes ne peuvent s'affranchir suffisamment des difficult√©s techniques incluses dans le langage de Scholz.

    Vanitas

    Christopher Wheeldon √©tait annonc√© pour la cr√©ation de la deuxi√®me partie mais l'orchestre de la Scala en a diff√©r√© l'ex√©cution pour des raisons manifestement assez complexes. Fabrizio Monteverde a accept√© de le remplacer au pied lev√©, imaginant une oeuvre composite √† partir de l'Andante du Concerto pour piano n¬į 22 et d'une Cantate. Le vocabulaire classique comporte quelques figures et combinaisons de pas assez modernes. Les quatre gar√ßons qui entourent Sabrina Brazzo, illustre danseuse, semblent investis dans cette pi√®ce sans pr√©tention mais qui d√©passe le contexte tr√®s agit√© de sa commande.

    Deux pi√®ces de Jiř√≠ Kyli√°n

    En derni√®re partie de soir√©e, le public milanais salue l'entr√©e au r√©pertoire de deux chefs-d'oeuvre souvent pr√©sent√©s ensemble du tch√®que Jiř√≠ Kyli√°n. Sechs T√§nze fut n√©anmoins cr√©√© en 1985 quand Petite Mort vit le jour en 1991. Le climat myst√©rieux voire mystique de cette derni√®re conserve une grande originalit√©. L'emploi des √©p√©es et du voile demeure le seul artifice dans cette chor√©graphie √©pur√©e et admirablement musicale.

    Le parall√®le avec Uwe Scholz s'impose et montre combien Kyli√°n conna√ģt la musique de Mozart sans chercher √† en illustrer la magie. Les danseurs, probablement enchant√©s par cette nouvelle acquisition, s'en montrent √† la hauteur. Les couplent diff√®rent en taille et se meuvent en harmonie, aucun effort visible ne trouble cette fluidit√© des phrases, avant que le noir se fasse.

    © Marco Brescia

    Apr√®s une courte pause, changement dans la continuit√© mozartienne : Sechs T√§nze nous plonge dans la gaiet√© et un certain libertinage propres √† une partie de la vie du compositeur. Jiř√≠ Kyli√°n expliquait r√©cemment que les Tch√®ques affectionnent particuli√®rement cet aspect de Mozart probablement plus heureux √† Prague que dans aucun autre lieu. Les perruques en p√©tard, les visages poudr√©s et outranciers, les danseurs s'amusent visiblement sur sc√®ne et le public leur r√©pond. Malgr√© plusieurs repr√©sentations, on sourit toujours autant d'une telle joie de vivre et de danser.

    Viva Verdi ! s'écrient habituellement les Milanais aux abords de la Scala, mais ce soir, c'est Viva Mozart ! que semblent entonner les solistes de la compagnie décidément à la fête pour cet anniversaire.




    Teatro alla Scala, Milano
    Le 10/06/2006
    Vincent LE BARON

    Jeunehomme, d'Uwe Scholz, Vanitas, de Fabrizio Monteverde, et Petite Mort et Sechs T√§nze de Jiř√≠ Kyli√°n par le Ballet de la Scala √† Milan.
    Jeunehomme
    chorégraphie : Uwe Scholz
    Vanitas
    chorégraphie : Fabrizio Monteverde
    Petite Mort
    Sechs Tänze
    chor√©graphie : Jiř√≠ Kyli√°n

    Ballet de la Scala

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com