altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 01 juin 2020

Le Mandarin merveilleux, Variations pour une porte et un soupir et Boléro de Maurice Béjart à l'Opéra de Paris.

BĂ©jart ou l'Ă©ternel triomphe
© Laurent Philippe

Jérémie Bélingard (Variations pour une porte et un soupir)

Il aura quatre-vingts ans l'an prochain, mais sa popularité est toujours au zénith. Maurice Béjart a encore soulevé l'enthousiasme d'un Opéra Bastille comble avec ce spectacle qui est un regard sur le passé mais aussi une preuve de la pérennité de son oeuvre. Trois pièces sur de grandes partitions du répertoire du XXe siècle et à chaque fois un véritable triomphe.
 

Opéra Bastille, Paris
Le 19/06/2006
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • LamĂ©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Le Mandarin merveilleux, crĂ©Ă© en 1992 par le Ballet BĂ©jart Lausanne et entrĂ© au rĂ©pertoire de l'OpĂ©ra en 2003 n'est sans doute pas le chef-d'oeuvre absolu de Maurice BĂ©jart, mais une pièce très bien construite et très bien dansĂ©e, bĂ©nĂ©ficiant en outre de la belle partition de BartĂłk. Dans une atmosphère se rĂ©fĂ©rant aux films noirs d'avant-guerre, l'action situĂ©e dans les bas-fonds de quelque mĂ©tropole est bien racontĂ©e, avec toujours des idĂ©es qui donnent du relief, qui permettent de sortir du style simplement figuratif. La « fille Â» est ainsi incarnĂ©e par un garçon, l'excellent Alessio Carbone, d'une intelligence théâtrale remarquable et dansant Ă  la perfection. InterprĂ©tation Ă  la fois très subtile et forte du rĂ´le titre par Kader BĂ©larbi, tandis que Wilfried Romoli est un chef des brigands des plus inquiĂ©tants Ă  la danse expressive.

    L'entrée au répertoire de la compagnie des Variations pour une porte et un soupir constituait l'événement de la soirée. Créé en 1963, ce ballet aléatoire où sept danseurs improvisent sur la musique de Pierre Henry à partir de numéros tirés au sort, reste une expérience des plus intéressantes pour le public comme pour les interprètes. La jeune génération, aujourd'hui rodée aux styles les plus contemporains les plus avancés, est avide de s'exprimer dans les langages les plus divers et d'extérioriser sa personnalité. Il est bien de lui en donner l'occasion avec un ballet de ce type.

    Nicolas Le Riche / © Laurent Philippe

    Et puis la soirée s'achève avec une reprise du Boléro, pièce mythique qui passe elle aussi au main des étoiles actuelles, après que plusieurs générations se la sont appropriée depuis 1970. Avant Marie-Agnès Gillot, c'est Nicolas Le Riche qui s'empare de ces rythmes et de ces pas qui conviennent parfaitement à son physique, à sa manière de danser, à sa sensualité naturelle. C'est une splendide prise de rôle et une occasion idéale pour cet artiste hors normes de montrer les meilleurs aspects de sa personnalité. Les athlétiques Stéphane Bullion et Emmanuel Hoff en tête, tous les autres garçons contribuent à porter à son pinacle ce crescendo éminemment érotique, qui met comme toujours le public en délire.

    À noter aussi l'excellente interprétation musicale des deux partitions orchestrales, sous la baguette du maître Vello Pähn, dont la réussite au pupitre de l'Opéra pour les spectacles de ballet est constante, dans les genres les plus variés.




    Opéra Bastille, Paris
    Le 19/06/2006
    GĂ©rard MANNONI

    Le Mandarin merveilleux, Variations pour une porte et un soupir et Boléro de Maurice Béjart à l'Opéra de Paris.
    Spectacle Maurice BĂ©jart
    Le Mandarin merveilleux
    musique BĂ©la BartĂłk
    décor : Stefano Pace
    costumes : Olivier BĂ©riot
    éclairages : Clément Cayrol

    Variations pour une porte et un soupir
    musique : Pierre Henry
    éclairages : Clément Cayrol

    Boléro
    musique : Maurice Ravel
    éclairages : Clément Cayrol

    Orchestre de l'Opéra national de Paris
    direction : Vello Pähn

    Avec les étoiles, les premiers danseurs et le corps de ballet de l'Opéra national de Paris.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com