altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 30 mai 2020

Trois solos de Shantala Shivalingappa au Théâtre des Abbesses, Paris.

L'âme de la danse
© Nicolas Boudier

Spécialiste de kuchipudi, danse indienne très particulière, la très belle Shantala Shivalingappa est aussi soliste chez Pina Bausch depuis 1999. Elle a choisi cette fois de se produire comme danseuse contemporaine dans des solos conçus pour et par elle au Théâtre des Abbesses. Une heure de danse absolue et exceptionnelle !
 

Théâtre des Abbesses, Paris
Le 15/11/2007
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • Lamé, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Lorsque l'on atteint à une telle qualité de mouvement et à une telle beauté permanente du moindre geste, de la moindre attitude, à une telle maîtrise de son art que rien n'est indifférent à celui qui regarde, il est inutile de parler de danse contemporaine, classique ou extra-européenne. Il s'agit simplement de danse dans sa plus totale définition, de ce qu'on peut appeler l'âme de la danse.

    Shantala Shivalingappa est très belle. On le savait grâce à ses apparitions du Théâtre de la Ville tant dans ses récitals indiens que dans les spectacles de Pina Bausch. On la savait aussi exceptionnelle interprète de ces deux styles bien différents. Cette fois, elle a choisi de montrer encore d'autres aspects de son art, en interprétant un solo d'Ushio Amagatsu, grand maître japonais du Buto, un solo que lui a concocté Pina Bausch et un autre qu'elle signe elle-même.

    Sa beauté, la fluidité poétique de sa gestuelle, la précision de sa technique, la grâce et le charme qui émanent de tout ce qu'elle fait, une certaine manière de toujours donner du sens à ce qu'elle danse apportent une sorte d'unité aux trois mondes pourtant bien divers qu'elle illustre.

    Certes, étant l'inspiratrice de l'ensemble, on retrouve des éléments communs aux trois solos, éléments liés à sa morphologie et à sa personnalité. Pourtant, ce sont trois mondes bien définis et bien différents qu'elle habite, plus aigu et dramatique sans doute pour Ushio Amagatsu, plus ouvert et libre chez Pina Bausch, plus orientalisant chez elle-même. Les musiques sont belles, les costumes d'une attachante sobriété, les images vidéo servant de liens entre les différentes pièces nous ramenant aux Indes et aux danses que Shantala pratique depuis toujours.

    Une heure de magie, de beauté absolue, impondérable, hors du temps et des styles établis, une sorte de voyage intime dans l'âme d'une danseuse, dans celle de la danse.




    Théâtre des Abbesses, Paris
    Le 15/11/2007
    Gérard MANNONI

    Trois solos de Shantala Shivalingappa au Théâtre des Abbesses, Paris.
    Ibuki
    chorégraphie et costume : Ushio Amagatsu
    musique : Yoichiro Yoshikawa

    Solo
    chorégraphie : Pina Bausch
    musique : Ferran Savall
    costume : Marion Cito

    Shift
    chorégraphie : Shantala Shivalingappa

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com