altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 30 mai 2020

Good Morning Mr. Gershwin, de José Montalvo et Dominique Hervieu au Théâtre national de Chaillot, Paris.

Gershwin a cent à l’heure
© Laurent Philippe

Après la biennale de danse de Lyon, c’est le Théâtre national de Chaillot qui accueille à Paris la dernière création de ses nouveaux directeurs, José Montalvo et Dominique Hervieu. Un brillant hommage que ce Good Morning Mr. Gershwin défendu par une équipe d’incroyables danseurs acrobates d’une vitalité à toute épreuve.
 

Théâtre national de Chaillot, Paris
Le 07/01/2009
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • LamĂ©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Ce que l’on retiendra d’abord de ce très ludique et parfois sĂ©rieux spectacle, c’est l’extraordinaire qualitĂ© artistique de ses interprètes. Quelle incroyable Ă©quipe habitĂ©e par le rythme et dont les corps paraissent capables de tous les mouvements, contorsions, figures et gestes possibles !

    MĂŞme si ces techniques sont souvent celles de l’art du cirque, il n’y a jamais ici rien de purement athlĂ©tique, car tout est chargĂ© de signification, qu’il s’agisse d’humour, de poĂ©sie, de nostalgie, voire d’hilarante provocation de la part d’une « danseuse Â» dont les normes corporelles ne sont pas vraiment celles d’une Étoile classique. Mais elle en joue avec une drĂ´lerie absolue.

    Comme toujours chez Montalvo, avec un travail d’improvisation poussé des interprètes cités d’ailleurs comme créateurs eux aussi, on trouve un savant mélange de break dance, de classique, d’acrobaties, de jeux vocaux divers, dans un rythme infernal et, bien sûr, avec pour toile de fonds ces images virtuelles tour à tour drôles, inattendues, décoratives, impressionnantes ou même d’une dimension dramatique lorsqu’il s’agit de celles de la production lyonnaise de Porgy and Bess qu’avaient signée Montalvo et Hervieu. Mais du côté des danseurs, le charme est permanent, fort, prenant.

    Certes, le spectacle pâtit un peu d’un manque de renouvellement dans les procédés de tous ordres, ce qui donne un côté un peu répétitif à l’ensemble, sans engendrer de vraie monotonie tant le talent des interprètes est fulgurant et l’imagination des chorégraphes quand même bien fertile.

    Et puis il y a la musique de Gershwin, un avantage considérable, comme on s’en doute. L’hommage est assez exhaustif, avec un panorama bien construit des divers aspects de cette œuvre tellement liée à l’histoire politique des États-Unis. Saluons à cet égard la subtilité du traitement justement politique du problème noir, chose rare de nos jours où la plupart de ceux qui abordent ce type de thème ont tendance à en faire dix fois trop. Le message passe ici avec d’autant plus d’efficacité qu’il est plus suggéré que matraqué.

    Une soirée bien positive pour commencer la nouvelle année !




    Théâtre national de Chaillot, Paris
    Le 07/01/2009
    GĂ©rard MANNONI

    Good Morning Mr. Gershwin, de José Montalvo et Dominique Hervieu au Théâtre national de Chaillot, Paris.
    Good Morning Mr. Gershwin
    chorégraphie : José Montalvo et Dominique Hervieu
    scénographie et conception vidéo : José Montalvo
    musique : George Gershwin
    création sonore : Catherine Large
    costumes : Dominique Hervieu assistée de Siegrid Petit-Imbert
    Ă©clairages : Vincent Paoli

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com