altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 08 aoűt 2020

Création française de la Vérité 25x par seconde de Frédéric Flamand par le Ballet national de Marseille au Théâtre national de Chaillot, Paris.

Une pièce mécanique
© Pino Pipitone

Création française à Paris de la dernière œuvre du chorégraphe Frédéric Flamand : la Vérité 25x par seconde. Le Ballet National de Marseille se produit ce mois-ci au Centre national de la Danse pour un programme mixte et à Chaillot avec cette nouvelle pièce à moitié convaincante, avec son décor qui laisse pour le moins perplexe.
 

Théâtre national de Chaillot, Paris
Le 01/04/2010
Vincent LE BARON
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • LamĂ©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Après Roland Petit et Marie-Claude Pietragalla, FrĂ©dĂ©ric Flamand dirige l’un des rares ballets nationaux, celui de Marseille, depuis 2004. La signature de ce chorĂ©graphe belge demeure la collaboration qu’il a initiĂ©e avec de cĂ©lèbres architectes depuis plusieurs annĂ©es. Pour ce dernier opus, Flamand a sollicitĂ© le chinois Ai Weiwei dont le renom repose en partie sur la participation au Nid d’oiseau conçu en 2008 par la firme Herzog et de Meuron pour les Jeux Olympiques de PĂ©kin.

    Débutons avec le décor : des échelles en aluminium posées sur le sol et quelques autres suspendues aux cintres de la grande salle Jean Vilar. Rien de très impressionnant malgré des lumières intéressantes qui donnent quelque relief à ce mécano géant. La musique demeure l’autre ingrédient salvateur de cette heure et quart de danse. Avec une boîte à rythmes électro-acoustique, un pianiste et un violoniste live, les danseurs se meuvent d’Igor Stravinski, Pietro Locatelli au contemporain George van Dam.

    Pour cette quinzaine de professionnels tous irréprochables, il semble difficile de donner sens et vie à ces échelles ou à ces poutres. Certains y parviennent avec une énergie et une adresse absolument remarquables, mais quel est l’intérêt de ce barnum ?

    On s’interroge sur le propos chorégraphique au-delà de l’artifice. On se réfère au titre pompeux de cet opus ou à l’inspiration prétendue du Baron perché d’Italo Calvino. Oui, les danseurs et les décors évoluent, oui un danseur se trouve quelques minutes suspendu ou réfugié sur cet amoncellement mouvant de métal mais faut-il y voir une métaphore du merveilleux ?

    Une certaine prétention laisse une impression mitigée aux spectateurs nombreux pour cette première à Chaillot. Des applaudissements polis et perplexes mais pas l’ombre d’un chorégraphe pour saluer sur scène. On souhaite aux danseurs de présenter un aspect complémentaire de leur travail avec les pièces de Michel Kelemenis, Olivia Grandville ou William Forsythe au Centre national de la Danse à Pantin.




    Théâtre national de Chaillot, Paris
    Le 01/04/2010
    Vincent LE BARON

    Création française de la Vérité 25x par seconde de Frédéric Flamand par le Ballet national de Marseille au Théâtre national de Chaillot, Paris.
    La Vérité 25x par seconde
    Ballet national de Marseille

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com