altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 04 juin 2020

Ana Laguna et Mikhail Baryshnikov en ouverture des Étés de la Danse au Théâtre de la Ville, Paris.

Étés de la Danse 2010 (1) :
Été ou automne ?

© Julieta Cervantes

Mikhail Baryshnikov

Les Etés de la Danse qui se dérouleront cette année au Châtelet jusqu’au 24 juillet se sont ouverts au Théâtre de la Ville par le spectacle d’Ana Laguna et Mikhail Baryshnikov, donné jusqu'au 20 juin. Rencontre entre deux géants de la danse à l’automne de leur carrière, ce qui se voit nettement plus pour l’un que pour l’autre.
 

Théâtre de la Ville, Paris
Le 15/06/2010
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • LamĂ©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Avant d’accueillir le Ballet de Novosibirsk qui prĂ©sentera un gala puis le Lac des cygnes et la Bayadère, les ÉtĂ©s de la Danse 2010 proposaient le spectacle Three solos and a Duet qu’Ana Laguna et Mikhail Baryshnikov donnent depuis quelque temps de par le monde. Deux immenses danseurs aux personnalitĂ©s, aux styles et aux carrières bien diffĂ©rents, mais qui ont leur temps trĂ´nĂ© au sommet du monde de la danse.

    On peut évidemment se demander si, lorsque l’on a compté parmi les interprètes mythiques de son temps, il est prudent, voire raisonnable de continuer à se présenter devant le public quand les années ont forcément attaqué votre potentiel physique.

    Quand on posait cette question à Noureev sur la fin de sa vie, il se disait persuadé de pouvoir encore apporter quelque chose de spécifique, d’unique, à ce qu’il dansait, même s’il n’avait plus les forces de sa jeunesse. Nul doute que Baryshnikov qui fut avec lui l’un des plus grands danseurs de la seconde moitié du XXe siècle, tient le même type de raisonnement. À noter qu’il ne s’était encore jamais produit sur la scène du Théâtre de la Ville.

    Il n’hésite d’ailleurs pas à se confronter dans deux des pièces qu’il danse, à des images du temps de sa splendeur, projetées sur grand écran, esquissant aujourd’hui ce qu’il faisait à fond jadis, sans que l’on sache très bien s’il est conscient du côté assez cruel des comparaisons qu’il nous pousse à faire.

    Et pourtant, la silhouette est juvénile, le geste rapide, les petits sauts bien vifs, les bras toujours expressifs. Mais, Baryshnikov, c’était quand même tellement plus que cela. Même si la démonstration a du charme, du peps et une certaine élégance. La Sarabande extraite de A suite of Dances de Jerome Robbins offerte en prélude à cette seule soirée, laisse pensif et un peu triste.

    Avec Ana Laguna, un peu plus jeune que lui, c’est très différent. La grande créatrice de Mats Ek a gardé une vivacité, une souplesse, une énergie qui lui permettent de restituer à peu près intégralement tout ce qui fit la spécificité de sa danse. L’inoubliable Giselle a encore des déplacements furtifs, des enchaînements de petits pas pervers et inattendus, cette flexibilité de la taille qui nous racontent bien des choses et qui donnent une vie extraordinaire au deux duos et au solo du grand chorégraphe suédois qu’elle danse.

    Elle ne cherche pas à faire croire qu’elle a toujours vingt ans, mais sa danse reposant davantage sur l’incarnation d’un style qu’elle a contribué à créer que sur les ressources physiques requise par les grands ballets classiques, l’illusion est là et l’artiste nous convainc bien plus que son partenaire. Pas facile d’être et d’avoir été, surtout quand on a fait rêver de manière aussi irrésistible les publics du monde entier !

    Une soirée assez nostalgique, avec quelques moments de vraie émotion grâce à Ana Laguna.




    Théâtre de la Ville, Paris
    Le 15/06/2010
    GĂ©rard MANNONI

    Ana Laguna et Mikhail Baryshnikov en ouverture des Étés de la Danse au Théâtre de la Ville, Paris.
    Jerome Robbins
    Sarabande extraite de A Suite of Dances
    Alexei Ratmanski
    Valse fantaisie
    Mats Ek
    Solo for Two
    Benjamin Millepied
    Years later
    Mats Ek
    Place
    Ana Laguna, danseuse
    Mikhail Baryshnikov, danseur

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com