altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 30 mai 2020

Programme Wheeldon-Bigonzetti-Balanchine du New York City Ballet au New York State Theater.

Quand New York foisonne

After the rain

Frénésie de ballets au Lincoln Center avec l’American Ballet Theatre et le New York City Ballet qui se font concurrence pendant six semaines à quelques mètres. Le New York City Ballet présente cette saison une série de créations qui confirment le caractère innovant de sa direction artistique, tout en entretenant le patrimoine chorégraphique dont elle a hérité.
 

New York State Theatre, New York
Le 10/06/2010
Vincent LE BARON
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • Lamé, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Compagnie de répertoire (le legs de George Balanchine et de Jerome Robbins), le New York City Ballet peut s'enorgueillir d'innover sans cesse au cours de ses saisons d'hiver, de printemps et d'été. Pour fêter les cinquante ans du Lincoln Center, QG de la danse à New York, Peter Martins, directeur du City Ballet, a sollicité le grand architecte espagnol Santiago Calatrava. Missionné pour cinq des sept créations de la saison, Calatrava met en exergue le caractère graphique de la chorégraphie. Un projet ambitieux pour une saison de printemps bourgeonnante.

    Le rideau s'ouvre avantageusement sur une pièce de Christopher Wheeldon intitulée After the Rain, créée en 2005. Wendy Whelan, principal chérie de la compagnie, reprend le rôle qu'elle aborda avec Jock Soto, remplacé avec succès par Craig Hall. La partition d'Arvo Pärt sied parfaitement à la musicalité du chorégraphe britannique. La construction fluide répond aux lumières de Mark Stanley qui conçoit deux tableaux dignes de Mark Rothko. Wheeldon au sommet de son art !

    La nouveauté de la soirée s'intitule Luce Nascota de l'italien Mauro Bigonzetti qui signe sa quatrième œuvre avec le New York City Ballet. À dire vrai et au regard des maquettes des quatre autres créations de l’architecte, Bigonzetti hérite du décor le plus minimaliste (un hommage à l’Arte Povera peut-être…). Une introduction sans musique et des tutus assez vilains rendent l'accès un peu aride mais la musique commandée à Bruno Moretti adoucit l'ensemble.

    La constellation de principals regroupe ce que la compagnie compte de mieux. Des danseurs techniquement brillants et acteurs de cette danse abstraite, parfois artificiellement heurtée. Bigonzetti semble contrarié par la volonté de faire une œuvre classique comme les habitués du New York State Theater les apprécient sans renier sa gestuelle plus contemporaine. Le souvenir de cette pièce n'est pas impérissable mais l'implication totale des danseurs fait forte impression.

    Où d'autre qu'à New York se délecter de Who Cares ? de George Balanchine (même si les Étés de la Danse l'affichent au Châtelet en juillet à Paris). Les tours de Manhattan, la musique d'un autre George, Gershwin, réorchestrée par Hershy Kay et les couleurs acidulées des costumes de Ben Benson ravissent les touristes comme les locaux.

    Le New York City Ballet donne une leçon de son code génétique : attaque, vitesse et syncope. Les girls ont du chien et les hommes une dégaine de crooner. Les quatre jeunes danseurs prouvent à quel point la relève est assurée. Tiler Peck, Sterling Hyltin, Ana Sophia Scheller et Robert Fairchild éblouissent de facilité et de cette joie de danser que Balanchine voulut à la création de ce bijou de chorégraphie dont on salue cette année le quarantième anniversaire.

    À noter ce printemps, les adieux de quatre principals : Yvonne Borrée, Philip Neal, Albert Evans et Darci Kistler, probablement la dernière danseuse du ballet qui connut Balanchine de son vivant. Une page se ferme mais l’avenir sourit au New York City Ballet.




    New York State Theatre, New York
    Le 10/06/2010
    Vincent LE BARON

    Programme Wheeldon-Bigonzetti-Balanchine du New York City Ballet au New York State Theater.
    After the Rain
    chorégraphie : Christopher Wheeldon
    Luce Nascosta
    chorégraphie : Mauro Bigonzetti
    Who Cares ?
    chorégraphie : George Balanchine
    New York City Ballet

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com