altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 30 mai 2020

Alice au pays des merveilles de Michel Rahn au Ballet du Capitole de Toulouse.

Alice au Pays d’Oc

Michel Rahn chorégraphie pour le Ballet du Capitole Alice au Pays des Merveilles, rarement adapté. Cette création pour les fêtes de fin d'année s'adresse évidemment aux plus jeunes mais, comme le conte de Lewis Carroll, à tous les adultes qui ont conservé un peu leur âme d'enfant.
 

Théâtre du Capitole, Toulouse
Le 26/12/2010
Vincent LE BARON
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • Lamé, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Les six représentations toulousaines se concentrent sur quatre jours dans la Halle aux grains. Cette bourse XIXe siècle convertie en salle de spectacles n'a non seulement pas le prestige du Théâtre du Capitole, ni la fonctionnalité d'un théâtre digne de ce nom.

    Michel Rahn, chorégraphe associé à la directrice du Ballet Nanette Glushak depuis seize ans, s'empresse d'expliquer qu'il eut l'envie de s'emparer d'Alice au pays des merveilles avant la récente et populaire adaptation de Tim Burton. Hommage rend-il à sa fille éprise depuis l'enfance de l'imaginaire de Lewis Carroll.

    Pas de partition homonyme, Michel Rahn s'appuie sur des pages peu connues d'Alexandre Glazounov. Cette musique qui évoque immanquablement pour le balletomane Raymonda chatoie. Son chromatisme luxuriant est particulièrement à l'honneur avec le fameux Orchestre du Capitole, dirigé avec l'un des meilleurs experts de la direction de musique de ballet, le britannique David Coleman.

    Michel Rahn pour les décors et costumes s'est confortablement appuyé sur deux sujets de sa Majesté, Charles Cusick-Smith et Philip Daniels, qui ont pu s'inspirer des très nombreuses illustrations du conte. Le décor légèrement suranné évoque à juste titre le papier peint victorien des maisons anglaises. Le Ballet du Capitole a également investi dans des costumes à la fois inventifs et fidèles à l'époque de l'écriture du conte.

    Le ballet est clairement scindé en deux actes, le premier très descriptif, le second plutôt une forme de divertissement dansé. Dans cette première et courte partie, Alice rencontre la plupart des figures de proue du récit : le Lapin Blanc, le Chat du Cheshire, la Chenille ou encore le Chapelier Fou, autant d'occasions d'apprécier la justesse des costumes et les talents de pantomime des danseurs auxquels Michel Rahn doit transmettre cette dimension parfois un peu perdue de vue dans la création contemporaine.

    Au cours du divertissement, les solistes du Ballet font démonstration de leur technique. Davit Galstyan et Kazbek Akhmedyarov dans leur variation commune pourraient impressionner la terrible Reine de Coeur : Paola Pagano. Cette danseuse italienne aux lignes superbes peut s'enorgueillir d'un charisme à toute épreuve. Sa présence sur la scène éclipse celle de la douce mais peut-être un peu effacée Evelyne Spagnol qui termine plus heureusement les deux actes avec un adage d'une superbe musicalité.

    A peine deux heures de spectacles et les spectateurs venus de tout le Midi peuvent reprendre la route. Pour les plus aventureux des amateurs de Lewis Carroll, il faut signaler la prochaine création d'une autre adaptation au Royal Ballet de Londres, dans la chorégraphie de Christopher Wheeldon. Alice conserve de beaux restes en ce début de siècle.




    Théâtre du Capitole, Toulouse
    Le 26/12/2010
    Vincent LE BARON

    Alice au pays des merveilles de Michel Rahn au Ballet du Capitole de Toulouse.
    Alice au pays des merveilles
    chorégraphie : Michel Rahn
    Ballet du Capitole

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com