altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 30 mai 2020

Uliana Lopatkina danse le Lac des cygnes avec le Ballet de l’Opéra de Paris.

Lac des cygnes (3) :
Une grande prima ballerina

© Anne Deniau

Invitée pour deux spectacles à danser le Lac des cygnes avec le Ballet de l’Opéra national de Paris à la Bastille, l’Étoile du Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg Uliana Lopatkina a confirmé qu’elle est bien l’une des plus grande ballerines actuelles, aux côtés du Siegfried de José Martinez et du Rothbart de Stéphane Bullion.
 

Opéra Bastille, Paris
Le 17/12/2010
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • LamĂ©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Une silhouette fĂ©erique, des bras d’une onctueuse souplesse, des jambes fuselĂ©es Ă  ravir, un visage toujours expressif, la Lopatkina a Ă©tĂ© gâtĂ©e par la nature. Tout le reste, c’est bien sĂ»r le talent et le travail. On l’avait dĂ©jĂ  vue Ă  Paris, au Châtelet, mais insĂ©rĂ©e dans la compagnie de l’OpĂ©ra, c’est une joie supplĂ©mentaire.

    Cela montre d’abord sa capacité à danser une version inhabituelle pour elle, exercice il est vrai auquel nos propres Étoiles se livrent avec éclat également quand elles sont invitées en Russie. Cela montre aussi combien l’École russe a évolué, sans pour autant renier ses principes de base, travail de bras et du haut du corps exceptionnel, avec cette différence que rien n’est plus un tantinet excessif.

    La souplesse, le charme, l’immatérialité des mouvements de bras est poétique et suggère les battements des ailes du cygne plus qu’ils ne cherchent à les imiter. Cela paraît sobre comparé aux bras d’une Plissetskaïa, mais c’est tout aussi efficace. Même retenue dans le mimodrame, d’une totale exactitude sans forcer jamais sur l’expressionnisme à la russe.

    Il en résulte une incarnation d’Odette-Odile d’un style très pur, dégageant une émotion non dénuée de pudeur, avec une fragilité, une sensibilité très touchantes. Le cygne blanc, par son moelleux, ses ralentis superbes, son intériorité, lui convient peut-être même mieux que le noir, où une Makarova déployait plus de force, de malignité et où la plupart de nos Étoiles, notamment Agnès Letestu, assument les fameux trente-deux fouettés avec plus de sûreté et d’abattage.

    Mais ces fouettés ne sont qu’anecdotiques dans le ballet, même si tout le monde les attend et s’il est plus agréable de les voir exécutés avec rigueur. Une grande ballerine, donc, parmi les plus fascinantes de celles qui officient aujourd’hui.

    Elle avait pour excellent partenaire JosĂ© Martinez, dont la puretĂ© stylistique et la technique sont Ă  leur zĂ©nith. Son Siegfried, d’une Ă©mouvante sobriĂ©tĂ©, maĂ®trise totalement cette version qui se passe « comme dans un rĂŞve Â» sans pour autant que le jeu théâtre soit nĂ©gligĂ©. Il est seulement d’une nature un peu plus distanciĂ©e, ce qui s’accorde idĂ©alement avec l’incarnation si poĂ©tique de Lopatkina.

    Stéphane Bullion était à nouveau un Rothbart aussi inquiétant que bien dansant, lui aussi rendant une parfaite justice à ce personnage à deux visages tel que l’a voulu Noureev. La tenue du Corps de ballet hommes et femmes témoigne une fois encore de l’excellence du travail accompli par les maîtres de ballet. Plusieurs prises de rôles de la nouvelle génération d’Étoiles sont encore attendues avec impatience.




    Opéra Bastille, Paris
    Le 17/12/2010
    GĂ©rard MANNONI

    Uliana Lopatkina danse le Lac des cygnes avec le Ballet de l’Opéra de Paris.
    Le Lac des cygnes, ballet en quatre actes
    musique : TchaĂŻkovski
    chorégraphie : Rudolf Noureev d’après Petipa et Ivanov
    décors : Ezio Frigerio
    costumes : Franca Squarciapino
    Ă©clairages : Vinicio Cheli

    Orchestre Colonne
    direction : Simon Hewett

    Avec les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de ballet de l’Opéra national de Paris.

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com