altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 01 juin 2020

Magifique (Tchaïkovski suites) par le Malandain Ballet Biarritz au Théâtre national de Chaillot, Paris.

Le Lac remonté
© Olivier Houeix

Le même soir où sortait sur les écrans des salles obscures le calamiteux Black Swan de Darren Aronofsky, Thierry Malandain présentait au Théâtre national de Chaillot Magifique (Tchaïkovski suites), sa chorégraphie réalisée en 2009 à Saint-Étienne sur un montage de musiques de Tchaïkovski. Belle réussite et grand succès public.
 

Théâtre national de Chaillot, Paris
Le 09/02/2011
Olivier BRUNEL
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • Lamé, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Il est malheureusement trop rare que le travail du chorégraphe Thierry Malandain, directeur du Ballet Biarritz, ait les honneurs des scènes parisiennes pour que l’on ne se réjouisse pas de la reprise de cette pièce réalisée en 2009 à Saint-Étienne.

    L’ancien danseur de l’Opéra de Paris y exprime son amour nostalgique pour les ballets romantiques de Tchaïkovski dans un décor minimaliste de Jorge Gallardo où l’on reconnaît les basics de la scénographie de Malandain : miroirs, barre, grands coffres qui peuvent se combiner pour donner des surfaces planes ou s’horizontaliser pour figurer des murs.

    La musique des trois suites de Tchaïkovski sur ses trois grands ballets, Casse-Noisette, la Belle au bois dormant et le Lac des cygnes est parmi les plus magiques pour danser, créant une atmosphère de rêve, pour exprimer la nostalgie des ballets romantiques.

    Avec ses clins d’œil à la culture chorégraphique classico-romantique, ses costumes, simples collants ou justaucorps brodés et une volonté de tenir l’œil en éveil dans un univers totalement plaisant, ce Magifique (qui génère la magie) peut être vu à plusieurs niveaux de lecture, du plus distrayant au plus cultivé avec des références aux grandes chorégraphies de ces ballets de Marius Petipa.

    Si la Belle au bois dormant s’y fait plus discrète, Casse-Noisette, dont Malandain avait signé une très belle chorégraphie, y est plus présent avec ses grandes valses et son pas de deux. Mais c’est le Lac qui se taille la part du cygne avec un montage démontage astucieux des scènes clés du roi des ballets.

    Les danseurs du Malandain Ballet Biarritz, avec leurs morphologies très tranchées, s’en donnent à cœur joie dans cette succession de scènes qui s’enchaînent sans temps mort pendant quatre-vingts minutes. Arnaud Mahouy et Frederik Debert en sont les pivots dans les scènes les plus marquantes.

    Merci à Chaillot pour cette invitation. La tournée du superbe Roméo et Juliette que Thierry Malandain a monté l’été dernier pour sa compagnie au Festival de Vérone y passera-t-elle lors de la prochaine saison ?




    Théâtre national de Chaillot, Paris
    Le 09/02/2011
    Olivier BRUNEL

    Magifique (Tchaïkovski suites) par le Malandain Ballet Biarritz au Théâtre national de Chaillot, Paris.
    Magifique (Tchaïkovski suites)
    chorégraphie : Thierry Malandain
    décors et costumes : Jorge Gallardo
    éclairages : Jean Claude Asquié
    Malandain Ballet Biarritz

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com