altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 30 mai 2020

Programme Forsythe par le Ballet de l’Opéra de Lyon au Théâtre de la Ville, Paris.

Grisantes retrouvailles
© Dominik Mentzos

Très brillant programme consacré à deux pièces des années 1990 de William Forsythe données au Théâtre de la Ville par le Ballet de l’Opéra de Lyon. Avec les fondamentaux mais concis Workwithinwork et Quintett, cette excellente compagnie s’affirme comme détentrice d’un patrimoine contemporain qu’elle défend au plus haut niveau.
 

Théâtre de la Ville, Paris
Le 24/02/2011
GĂ©rard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • LamĂ©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • VoilĂ  bien un programme exemplaire Ă  tous Ă©gards. Les deux pièces de William Forsythe affichĂ©es sont emblĂ©matiques de la grande pĂ©riode Forsythe, celle oĂą il savait surprendre en permanence, inventer, nous entraĂ®ner dans un monde d’abstractions magiques jamais très loin de la rĂ©alitĂ© concrète, pourtant. Il s’agissait alors pour lui de faire danser plus que de faire de la politique fiction.

    Workwithinwork, sur la musique des Duos pour deux violons de Berio, fut créé à Francfort en 1998. C’est une pièce d’une très grande rigueur géométrique qui, sur environ trente minutes, développe sans cesse des figures inattendues où quinze danseurs bâtissent une suite de solos, d’ensembles éphémères, tantôt en ligne tantôt sous d’autres formes, mais toujours de manière surprenante, déroutante, extraordinairement vivante et imaginative.

    La danse est athlétique, mais surtout ici d’une vivacité permanente, sans provocation, mais sachant retenir toujours l’attention, relancer l’intérêt. L’émotion naît de cette perfection des lignes et de la gestique, de la maîtrise des mouvements dans ces tempi sans cesse changeants, renouvelés, renaissants. Les danseurs sont sans exception remarquables de technicité, d’engagement, d’abattage.

    Avec Quintett, de 1993, sur la musique que Gavin Vryars a développée sur cet incroyable mélopée répétée en boucle de Jesus’Blood never Failed me, démarrée dans un pianissimo à peine audible mais allant sans cesse crescendo jusqu’aux forte de la fin, nous avons un chef-d’œuvre absolu. La danse a l’énergie violente, déchaînée, mais parfaitement organisée, qui faisait la force de In the middle et des grandes œuvres des années 1980 et 1990.

    C’est d’une virtuosité époustouflante qui laisse toute sa place à la poésie, à l’angoisse que crée la musique et cette désespérance qui perce dans le rapport de ces cinq corps aux ressources inépuisables, au-delà de leurs prouesses physiques. Il y a une imagination de chaque seconde. L’inspiration jaillit en continu, tout paraissant nouveau et différent d’un instant à l’autre. La construction est si rigoureusement élaborée sur la musique, que cela vous empoigne au plus profond de vous-même.

    Une splendeur à tous égards, dansée encore à la perfection par les cinq interprètes qui achèvent de donner de la compagnie lyonnaise une image éblouissante. Quelle soirée !




    Théâtre de la Ville, Paris
    Le 24/02/2011
    GĂ©rard MANNONI

    Programme Forsythe par le Ballet de l’Opéra de Lyon au Théâtre de la Ville, Paris.
    Workwithinwork
    chorégraphie, décor et éclairages : William Forsythe
    musique : Luciano Berio
    costumes : Stephen Galloway
    Quintett
    chorégraphie, décors et éclairages : William Forsythe
    musique : Gavin Bryars
    costumes : Stephen Galloway
    Avec les danseurs du Ballet de l’Opéra de Lyon

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com