altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 05 juin 2020

L’Altro Casanova de Gianluca Schiavoni par le Ballet de la Scala, Milan.

Ma che Casanova ?
© Brescia Amisano

Pola Semionova (Casanova)

Courageuse création pour le Ballet de la Scala confiée à un jeune chorégraphe : Gianluca Schiavoni. Une œuvre autour du mythe du libertin Casanova, ici présenté en travesti, d’où le titre l’Autre Casanova, sans que l’on vraiment pourquoi, bref une chorégraphie un peu monochrome mais une entreprise dynamique et une compagnie bien en jambes.
 

Teatro alla Scala, Milano
Le 02/04/2011
Vincent LE BARON
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • Lamé, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Entre le Lac des cygnes, Jewels et Raymonda, le Ballet de la Scala s'autorise une création contemporaine, l'Altro Casanova. Le thème du luxurieux Vénitien et une série de pièces baroques de la même époque amortissent la réticence du public envers les Å“uvres inédites. La Scala se trouve ainsi complète de ses six étages de loges pour une heure et demie de danse.

    Le rideau se lève avec une forme très sage de partie fine digne du Bain turc d'Ingres. Les corps se cherchent et se chevauchent, avant l'arrivée de cet autre Casanova interprété par la sculpturale danseuse Polina Semionova.

    Pourquoi Casanova est-il travesti ? La lecture d'un argument en français n'apporte pas grand chose hormis la certitude que le dramaturge du cru s'est fait plaisir. Les gravures, les affiches de cinéma du programme, les citations en bataille dans le programme... Non, on a beau faire un effort, aucune accroche narrative possible.

    Son deuil fait de tout drame, force est d'apprécier les phrases du chorégraphe qui sait écrire de belle manière. Ce langage néoclassique n'emprunte pas trop à William Forsythe ni à Jiři Kylián, une exception notable... Le Corps de ballet s'est approprié efficacement les pas et les ensembles, jusqu'à une trentaine de danseurs, se font à l'unisson pour une quatrième représentation.

    L'intérêt de cette soirée repose essentiellement sur les épaules des deux solistes. Polina Semionova jouit d'une plastique exceptionnelle, jambes parfaitement dessinées, pieds joliment courbés et un buste qui conserve toute sa féminité. La danseuse russe en résidence à Berlin, invitée à Milan mais moscovite d'apprentissage a acquis très jeune une technique assurée et son expression se renforce de saison en saison. Ayant abordé tout le répertoire classique, c'est avec ce type d'expérience créatrice qu'elle va enrichir sa carrière.

    Heureuse distribution pour Gabriele Corrado qui incarne un Éros d'une masculinité affirmée. Cette prise de rôle lui vaut le rang de soliste annoncé sans canular le 1er avril. Partenaire solide, il assoit sur scène son autorité et devrait faire fructifier cette promotion pour aborder les premiers rôles.




    Teatro alla Scala, Milano
    Le 02/04/2011
    Vincent LE BARON

    L’Altro Casanova de Gianluca Schiavoni par le Ballet de la Scala, Milan.
    L’Altro Casanova
    chorégraphie : Gianluca Schiavoni
    Ballet du Teatro alla Scala

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com