altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 17 septembre 2019

Suite du festival le Temps d’aimer la danse 2012 à Biarritz.

Biarritz 2012 (2) :
Le temps et l’espace

Très attendue à cette vingt-deuxième édition du Temps d’aimer la danse à Biarritz, la compagnie israélienne d’Ohad Naharin, Batsheva Dance Company, présente Hora, une chorégraphie de 2009, et les danseurs du Théâtre académique de drame de la région de Sverdlovsk à Ekaterinbourg participent aux travaux du Laboratoire de recherche chorégraphique sans frontières.
 

Gare du Midi, Biarritz
Le 08/09/2012
Olivier BRUNEL
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Mats Ek, le retour ?

  • Enrichissement et modernitĂ©

  • Immuable Ă©motion

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Après le chahut organisĂ© par les manifestants pro-palestiniens qui a accueilli la Batsheva Dance Company au dernier festival d’Edinburgh, Biarritz a Ă©tĂ© un havre de paix pour la prestation de la compagnie israĂ©lienne d’Ohad Naharin. NĂ© en 1952, le chorĂ©graphe israĂ©lien de stature internationale, dont les dĂ©buts Ă  Paris datent de 1997 avec un provocant Z/na prĂ©sentĂ© au Théâtre de la Ville, a eu les honneurs de l'OpĂ©ra de Paris oĂą il a rĂ©glĂ© pour les danseurs du Ballet un Perpetuum d'excellente mĂ©moire.

    Depuis, on a pu apprĂ©cier aussi des pièces comme Black Mill Ă  Lyon ou Sabotage Baby au Théâtre de la Ville, dignes de sa rĂ©putation de trublion. FondĂ©e en 1964 par la Baronne Batsheva de Rothschild et Martha Graham, la Batsheva Dance Company est Ă©tablie en rĂ©sidence Ă  Tel Aviv. Naharin y fait travailler ses danseurs venus du monde entier comme un forcenĂ© « pour les rendre plus vulnĂ©rables et efficaces ".

    C'est en effet une compagnie en très bon état de marche et même de virtuosité qu'il présente à Biarritz avec cette pièce Hora créée à Jérusalem en 2007 sur un montage musical réalisé par Isao Tomita et Ryojl Ikeda massacrant au synthétiseur de grands tubes de la musique des répertoires romantique et moderne (Sibelius, Moussorgski, Rodrigo, Richard Strauss, Wagner, Ives, Grieg, Debussy) et de la musique de film (John Williams).

    Onze danseurs d’un niveau technique superlatif dansent de façon assez synchrone à la musique sur un fond vert pâle très apaisant et avec comme seul accessoire un grand banc placé au fond de la scène cette chorégraphie d’une heure, non compromettante et n’offrant pas vraiment matière à réflexion. On a connu Ohad Naharin plus surprenant et la Batsheva à la fois plus provocante et engagée.

    La veille, le chorégraphe français Gaël Domenger avait présenté une chorégraphie d’une grande heure : … Dans la lumière de la Lune, dansée par les danseurs du Théâtre académique de drame de la Région de Sverdlovsk à Ekaterinbourg.

    RĂ©glĂ©e sur une musique du compositeur russe Gabriel Prokofiev, petit-fils du compositeur soviĂ©tique bien connu, composition de belle facture mĂŞlant habilement cordes, très influencĂ©es dans leurs ostinatos par BartĂłk et Janáček Ă  des percussions, le tout sur un mode très rĂ©pĂ©titif et volontiers planant, la chorĂ©graphie tend Ă  coller Ă  la musique.

    Eût-elle duré quinze minutes, on aurait pu avoir de l’indulgence pour cette initiative s’inscrivant dans le cadre d’un laboratoire de recherche, volonté louable du Temps d’aimer d’inclure à sa programmation de la recherche chorégraphique. Mais les chorégraphes devraient avoir le courage de fixer un cadre aux limites de leur inspiration et ne pas vouloir forcément enter dans un calibrage chronologique qui n’a aucun sens quand il donne l’impression de générer du remplissage.




    Gare du Midi, Biarritz
    Le 08/09/2012
    Olivier BRUNEL

    Suite du festival le Temps d’aimer la danse 2012 à Biarritz.
    07/09/2012, Colisée
    Laboratoire de recherche chorégraphique sans frontières
    … Dans la lumière de la Lune
    chorégraphie : Gaël Domenger
    musique : Gabriel Prokofiev
    création lumière : Jean Claude Asquié
    Danseurs du Théâtre Académique de drame de la Région de Sverdlovsk à Ekaterinbourg (Russie)

    08/09/2012, Gare du Midi
    Batsheva Dance Company (Israël)
    Hora (2009)
    chorégraphie : Ohad Naharin
    éclairages & scénographie : Avi Yona Bueno
    musique : Isao Tomina et Ryojl Ikeda

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com