altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 30 octobre 2020

Reprise de Don Quichotte de Noureev au Ballet de l’Opéra national de Paris.

Don Quichotte (1) :
Spectacle pour les fĂŞtes

© Julien Benhamou

Don Quichotte dans la merveilleuse chorégraphie et mise en scène de Rodolf Noureev (1981) vient de faire son retour à l’Opéra Bastille où elle alternera jusqu’au fêtes avec Carmen. Pour cette translocation, on avait commandé en 2002 à deux artistes russes de nouveaux décors et costumes. On a pu voir une des deux distributions avec des invités du Ballet de Vienne.
 

Opéra Bastille, Paris
Le 24/11/2012
Olivier BRUNEL
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • LamĂ©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • On ne reviendra pas sur la magie du travail de Rudolf Noureev, son premier pour l’OpĂ©ra de Paris en 1981, conservĂ© jusqu’à 2002 dans les superbes dĂ©cors de Nicholas Georgiadis inspirĂ©s de Cervantès et de Goya. Pour son passage Ă  la scène bastillane de plus grandes dimensions, on avait fait appel Ă  deux artistes russes, Alexander Beliaev et Elena Rivkina pour rĂ©aliser de nouveaux dĂ©cors et costumes.

    S’ils ont respecté l’esprit de la chorégraphie de Noureev, et si le nouveau dispositif arrondit un peu les angles de la trop grande scène, l’ensemble n’est pas une réussite absolue. Trop compliqués dans le mélange des styles (sauf peut-être celui de la taverne au III), les décors manquent de poésie.

    Les costumes aussi qui semblent empeser les danseurs dans des formes et des matières trop rigides. Le propre d’un costume étant d’être aussi beau de près que de loin, on est ici loin du compte. L’intrigue semble dispersée dans les scènes de la Place et de la Taverne et on perd beaucoup des petits détails qui faisaient la saveur de la mise en scène de Noureev.

    Outre les très nombreuses distributions affichées qui feront largement la place aux jeunes du Ballet, deux séries de représentations exceptionnelles étaient annoncées. Autour de Noël (les 24 et 26 décembre) danseront dans les rôles de Kitri et Basilio Svetlana Zakharova du Théâtre Bolchoï de Moscou et Karl Paquette Le temps de deux représentations, deux danseurs Principaux du Wiener Staatsopernballet étaient à Paris.

    La Russe Maria Yakovleva, ex-étoile au Théâtre Mariinski dansait Kitri et Dulcinée avec une technique prodigieuse ; si ses fouettés forcent l’admiration, ce soir-là les équilibres étaient un peu écourtés. Très souriante, cette ballerine de style classique ne déploie cependant pas une grande gamme d’expression contrairement à son partenaire l’Ukrainien Denys Cherevychko.

    Avec un physique à la Barychnikov, ce fantastique technicien a un charisme unique, une sûreté dans toutes ses actions et une énergie très bien contrôlée. Parfaitement habitués à danser ensemble, ils ont illuminé la soirée et fait du grand pas de deux final un feu d’artifice fort acclamé par le public.

    L’acte de la Vision de Don Quichotte était un peu déparé par l’attitude raide et froide de Laura Hecquet, reine des Dryades très empesée et sans grande autorité. En revanche, on distinguait avec ravissement la jeune Mathilde Froustey, charmant Cupidon d’une grâce infinie jusqu’au bout de ses doigts expressifs à la manière d’une danseuse indienne. Signalons aussi l’excellence de Christophe Duquenne en Espada et d’Allister Madin, le Gitan, et la toujours irrésistible composition de Stéphane Phavorin en Gamache.

    On ne répètera jamais assez le luxe que représente d’avoir dans la fosse un orchestre du niveau de celui de l’Opéra de Paris que dirige pour cette série Kevin Rhodes qui a le mérite de tirer le maximum de la musique de Minkus qui n’est décidément pas aussi excitante que la musique de ballet de Tchaïkovski !




    Opéra Bastille, Paris
    Le 24/11/2012
    Olivier BRUNEL

    Reprise de Don Quichotte de Noureev au Ballet de l’Opéra national de Paris.
    Don Quichotte
    chorégraphie et mise en scène : Rudolf Noureev (1981) d’après Marius Petipa
    décors : Alexander Beliaev
    costumes : Elena Rivkina
    Ă©clairages : Philippe Albaric
    Orchestre de l’Opéra national de Paris
    direction : Kevin Rhodes
    Avec : Maria Yakoleva et Denys Cherevychko du Ballet de l’Opéra d’Etat de Vienne, les Premiers danseurs et le Corps de Ballet de l’Opéra national de Paris

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com