altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 31 octobre 2020

Don Quichotte au Trocadéro, nouvelle chorégraphie de José Montalvo au Théâtre de Chaillot, Paris.

Cervantès métissé
© Patrick Berger

Une chorégraphie de José Montalvo est toujours un événement attendu. Après un Orphée particulièrement réussi à Chaillot en 2010 (lien), voici sur la même scène une version extrêmement fantaisiste et divertissante sur Don Quichotte, véritable déconstruction reconstruction du chef d’œuvre de Léon Minkus et Marius Petipa.
 

Théâtre national de Chaillot, Paris
Le 11/01/2013
Olivier BRUNEL
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • LamĂ©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Ce Don Quichotte au TrocadĂ©ro, un des spectacles les plus attendus de la saison de danse du Théâtre de Chaillot, est autant l’œuvre de JosĂ© Montalvo que du comĂ©dien Patrice Thibaud. Parti d’une conversation entre les deux hommes sur le burlesque dans la danse, le projet a abouti Ă  un spectacle ayant pour base le ballet Don Quichotte de Minkus et Petipa d’après Cervantès (1869).

    Véritable déconstruction-reconstruction, il convoque tous les ingrédients qui ont fait les succès de José Montalvo depuis son premier spectacle, Paradis, de 1977, qui a fait le tour du monde comme nombreux de ceux qui ont suivi. Vidéo, utilisation de danseurs et de formes de danse de tous les horizons possibles participent à un étourdissant métissage, mélange des genres et références.

    L’aspect le plus réussi de ce Don Quichotte au Trocadéro est le travail de décalage par rapport à l’œuvre de Petipa, ceci grâce au formidable apport du compositeur arrangeur Sayem sur la musique de Minkus. De fait, compte tenu de sa longueur un peu excessive (une heure vingt), le spectacle ne fonctionne vraiment à plein régime que lorsque ce substrat musical est présent.

    Certaines scènes comme la grande variation d’entrée de Quitterie qui pratique l’autodérision du style classico-romantique, la rencontre de Quitterie et Basile dans laquelle Patrice Thibaud manipule les trois protagonistes (Quitterie, Basile et le Père) comme des marionnettes avec une parodie de pantomime, sont proprement étourdissantes et irrésistibles.

    La partie vidéo, qui est assez importante, ne s’intègre ici pas toujours bien au reste. Tout se passe comme si le spectacle cherchait à toucher deux publics, celui qui connaît son Don Quichotte et sait les codes de la danse classique, et un autre plus vaste qui se reconnaît plus dans les jeux et les interférences de la vidéo.

    Celle-ci, dans sa plus grande partie, utilise le Métro parisien ce qui, à petit dose et quand l’illustration se rapporte à la danse, fonctionne très bien mais cesse de passionner quand elle s’en éloigne trop comme dans un assez long intermède sur les affiches devenant de délirants tableaux vivants.

    Autre écueil, et de taille, on a l’impression que Montalvo n’a pas su comment finir sa pièce et quelques péripéties que l’on peut croire terminales se succèdent pour arriver à un final sans éclat. Un tableau de dérision sur le Grand pas de deux final de Petipa aurait certainement mieux fait l’affaire.

    On retrouve avec plaisir les interprètes fétiches de José Montalvo, notamment Sharon Sultan, superbe danseuse de flamenco, Roberto Pani dit Bobo qui était du spectacle original Paradis, l’ahurissant danseur de hip-hop Warrenne Adien dit Desty Wa ainsi que de nouveaux comme le cubain Lazaro Curvo Costa superbe danseur classique et Sandra Mercky qui alterne avec une versatilité stupéfiante les styles classiques et jazz dans les variations de Petipa utilisées dans la pièce.

    Et comment ne pas s’incliner au plus bas devant la performance d’acteur, danseur, chanteur, de l’homme orchestre, de ce Don Quichotte, le comédien Patrice Thibaud ?




    Théâtre national de Chaillot, Paris
    Le 11/01/2013
    Olivier BRUNEL

    Don Quichotte au Trocadéro, nouvelle chorégraphie de José Montalvo au Théâtre de Chaillot, Paris.
    Don Quichotte du Trocadéro, création
    chorégraphie, scénographie et conception vidéo : José Montalvo
    participation artistique : Patrice Thibaud
    costumes : José Montalvo, Siegrid Petit-Imbert
    musique : LĂ©on Minkus
    arrangeur, compositeur musiques actuelles : Sayem
    Ă©clairages : Gilles Durand, Vincent Paoli

    Créé et interprété par Patrice Thibaud, Natacha Balet, Lucie Dubois, Nathalie Fauquette, Sandra Mercky, Jennifer Suire dite Pookie, Sharon Sultan, Abdelkader Benabdallah dit Abdallah, Warenne Adien dit Desty Wa, Simhamed Benhalima dit Seam Dancer, Jérémie Champagne, Lazaro Cuervo Costa, Blaise Kouakou, Roberto Pani dit Bobo

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com