altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 01 juin 2020

Création de Les Nuits par le Ballet Preljocaj au Grand Théâtre de Provence.

Flamboyantes Nuits

La création mondiale de la chorégraphie Les Nuits d’Angelin Preljocaj inspirée des Contes des Mille et une Nuits dont la première vient d’avoir lieu au Grand Théâtre de Provence d’Aix-en-Provence et s’inscrit dans le programme de Marseille-Provence 2013 capitale de la Culture, est un beau spectacle sensuel et flamboyant.
 

Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence
Le 29/04/2013
Olivier BRUNEL
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • LamĂ©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • En 1988, Angelin Preljocaj avait dĂ©jĂ  explorĂ© la sensualitĂ© avec le mĂ©morable Liqueur de chair. L’érotisme n’a jamais vraiment quittĂ© son geste chorĂ©graphique mĂŞme dans ses pièces violentes comme RomĂ©o et Juliette et plus rĂ©cemment Ce que j’appelle oubli crĂ©Ă© Ă  la Biennale de Lyon en 2012, oĂą il cohabitait avec la brutalitĂ© la plus crue.

    Pour les Nuits, il convoque l’univers de Shéhérazade et ne lésine pas sur l’affiche avec pour de flamboyants costumes Azzedine Alaïa et Constance Guisset pour la scénographie, laquelle était déjà de l’aventure du Funambule, solo parlé et dansé par Angelin Preljocaj d’après Jean Genet réalisé en 2009.

    Pour la musique, une belle réussite alternant chansons et mélodies orientales très teintées de violon à la cairote, la chanteuse de world music et icône de la fusion Natacha Atlas et le compositeur Samy Bishai, tous deux d’origine égyptienne, ont joint leurs forces et talents.

    Après Ce que j’appelle oubli, angoissant et magnifique huis-clos sur un texte de Laurent Mauvignier, le chorégraphe Angelin Preljocaj revient avec les Nuits aux contes, au merveilleux et au grand spectacle comme pour sa Blanche-Neige de 2008, chorégraphie qui a déjà fait le tour du monde. On gage que ces Nuits coproduites avec le Los Angeles Music Center s’apprêtent au même succès planétaire !

    Suite de tableaux bien tranchés, les Nuits donnent à voir, à la façon d’une revue, duos, trios, ensembles dont certains très jazzy évoquant un générique de James Bond qui convoquent l’univers oriental de Shéhérazade (hammam, danses lascives, jeux érotiques) en insistant bien sur le fait qu’il s’agit bien là d’un monde machiste (It’s a man’s World en est un leitmotiv) bien que les hommes, donnée non innocente, soient moins nombreux sur scène que les danseuses.

    Si la sensualité est omniprésente (on retrouve çà et là quelques images déjà connues de l’univers du chorégraphe), l’érotisme latent aurait pu y être poussé plus avant. Preljocaj s’en tient aux évocations, toujours très réussies, un gage probable de la vocation grand public de ce spectacle qui doit une grande partie de sa réussite aux éclairages raffinés de Cécile Giovansili-Vissière.

    Ne pas manquer sa présentation prochaine à la Maison des Arts de Créteil, car Paris devra attendre janvier prochain la saison prochaine du Théâtre de Chaillot pour découvrir ces envoutantes Nuits dansées à la perfection par les dix-huit danseurs du Ballet Preljocaj.




    Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence
    Le 29/04/2013
    Olivier BRUNEL

    Création de Les Nuits par le Ballet Preljocaj au Grand Théâtre de Provence.
    Les Nuits, création 2013
    chorégraphie : Angelin Preljocaj
    musique : Natacha Atlas et Samy Bishai, 79D
    costumes : Azzedine AlaĂŻa
    scénographie : Constance Guisset
    éclairages : Cécile Giovansili-Vissière
    Avec les danseurs du ballet Preljocaj

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com