altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 01 juin 2020

Nouveau programme du Ballet national de l’Opéra de Vienne dans le cadre des Étés de la Danse 2013 au Théâtre du Châtelet, Paris.

Étés de la Danse 2013 (2) :
Inégales réussites

© Michael Pöhn

Vers un pays sage

Le Ballet de l’Opéra de Vienne poursuit sa visite au Châtelet avec un programme mixte, comportant quatre chorégraphies inégales, à moitié convaincant avant de montrer la version viennoise de Don Quichotte par Rudolf Noureev. Tous magnifiquement dansés, ils remportent un grand triomphe auprès d’un public majoritairement très jeune.
 

Théatre du Châtelet, Paris
Le 09/07/2013
Olivier BRUNEL
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • LamĂ©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Après un premier programme conçu comme un hommage Ă  Rudolf Noureev disparu il y a vingt ans, le Ballet de Vienne prĂ©sente un programme mixte composĂ© de quatre pièces de chorĂ©graphes confirmĂ©s qui sont entrĂ©es Ă  son rĂ©pertoire en fĂ©vrier 2013, toutes prĂ©sentĂ©es pour la première fois Ă  Paris. Ce programme Ă©tait dĂ©diĂ© Ă  Olivier Metzner, vice-prĂ©sident des ÉtĂ©s de la Danse disparu rĂ©cemment. Tous magnifiquement dansĂ©s par cette compagnie d’un très haut niveau technique, ils sont d’un intĂ©rĂŞt assez inĂ©gal.

    A Million Kisses to my Skin qui ouvre la soirée, chorégraphie de l’Anglais David Dawson (un ancien de Forsythe, avant d’intégrer le Het National Ballet d’Amsterdam), sur le Premier Concerto pour clavier de Bach qui consiste à faire swinguer sur une musique jubilante et formidablement entraînante de façon techniquement très brillante, s’inscrit dans une ligne de pièces néo-classiques assez identiques et sent le déjà-vu, bien que très plaisante à regarder et écouter.

    Eventide de l’Américaine Helen Pickett (autre interprète de Forsythe ayant dansé avec le San Francisco Ballet) sur un excellent choix de musiques de Philip Glass et Ravi Shankar, puis de Jan Garbarek, créé originalement dans une première mouture à Boston en 2008, compte quelques beaux moments, mais son orientation pseudo orientaliste ne tient pas les vingt-deux minutes de distance malgré de très beaux éclairages de John Cuff.

    De même pour Windspiele de Patrick de Bana (passé chez Neumeier, Béjart et Duato) sur le premier mouvement du Concerto pour violon de Tchaïkovski qui est un peu trop étrange d’esthétique malgré de beaux costumes d’Agnès Letestu, et compte beaucoup d’inégalités dans la qualité de la chorégraphie. Les solos, notamment celui très aérien réglé sur la cadence du concerto pour Kirill Kourlaev, sont assez épatants, mais l’ensemble dilue très vite son intérêt.

    Vers un pays sage de Jean Christophe Maillot sur Fearful Symmetries de John Adams, créé à Monte Carlo en 1995, a une véritable pensée directrice, un fil chorégraphique tendu tout au long de ses quasi trente minutes de durée, et raconte quelque chose même dans l’abstraction du projet. Il utilise des peintures de Jean Maillot, père du chorégraphe et le dépouillement du geste chorégraphique, où l’on sent indéniablement l’influence de John Neumeier, colle intimement à l’écriture minimaliste de la partition d’Adams. La tournée s’achèvera avec la version viennoise de Don Quichotte réglée par Rudolf Noureev en 1966.




    Théatre du Châtelet, Paris
    Le 09/07/2013
    Olivier BRUNEL

    Nouveau programme du Ballet national de l’Opéra de Vienne dans le cadre des Étés de la Danse 2013 au Théâtre du Châtelet, Paris.
    A Million Kisses to my Skin
    chorégraphie : David Dawson
    Eventide
    chorégraphie : Helen Pickett
    Windspiele
    chorégraphie : Patrick de Bana
    Vers un pays sage
    chorégraphie : Jean-Christophe Maillot
    Ballet national de l’Opéra de Vienne
    direction artistique : Manuel Legris

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com