altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 30 mai 2020

Reprise de la Belle au Bois dormant de Noureev au Ballet de l’Opéra national de Paris.

Une Belle superlative
© SĂ©bastien MathĂ©

L’Opéra de Paris offre à ses spectateurs pour les fêtes deux de ses spectacles les plus aboutis, dont les premières ont lieu à quelques jours d’intervalle. Et tout d’abord une reprise du ballet des ballets, la Belle au Bois dormant de Noureev, qui déchaîne l’enthousiasme du public à l’Opéra Bastille. Magie intacte d’un spectacle superlatif.
 

Opéra Bastille, Paris
Le 04/12/2013
Olivier BRUNEL
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Le ravissement de Raymonda

  • LamĂ©, le corps

  • Solde de tout conte

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • On retrouve avec un immense plaisir le ballet des ballets, la Belle au bois dormant, dans la somptueuse et riche chorĂ©graphie qu’en fit Rudolf Noureev d’après Marius Petipa pour le Palais Garnier en 1989, aujourd’hui agrandie Ă  l’échelle de la salle bastillane.

    Magnificence pour les yeux avec les somptueux décors et costumes d’Ezio Frigerio et Franca Squarciapino, régal pour les oreilles avec la délicieuse musique de Tchaïkovski suprêmement jouée par l’Orchestre de l’Opéra dirigé par Fayçal Karoui, tout a déjà été dit sur ce spectacle superlatif. Il reste identique, seuls les interprètes changent.

    La distribution de la première, celle choisie pour la retransmission sur France 3 le 14 décembre et dans tous les cinémas UGC de France le 16 décembre, a pour principaux protagonistes deux Étoiles confirmées: Eleonora Abbagnato (Aurore) et Matthieu Ganio (Désiré). Couple très crédible et physiquement bien apparié, ils brillent dans leurs rôles respectifs avec autant d’aisance que de technique pour ces emplois particulièrement périlleux.

    Le luxe des distributions étant ce qu’il est, le couple de jeunes Étoiles formé par Mathias Heymann et Myriam Ould-Braham leur ont à l’applaudimètre volé la vedette dans le pas de deux de l’Oiseau bleu où ils étaient irrésistibles de chic, de maîtrise et d’aplomb. Les spectateurs des représentations des 20, 25, 28, 31 décembre et 4 janvier les trouveront distribués dans les rôles principaux parmi les sept distributions possibles de cette série de représentations du ballet qui n’avait pas été dansé sur cette scène depuis neuf ans.




    Opéra Bastille, Paris
    Le 04/12/2013
    Olivier BRUNEL

    Reprise de la Belle au Bois dormant de Noureev au Ballet de l’Opéra national de Paris.
    La Belle au bois dormant
    musique : Piotr Ilyitch TchaĂŻkovski
    chorégraphie : Rudolf Noureev (1997) d’après Marius Petipa
    décors : Ezio Frigerio
    costumes : Franca Squarciapino
    Orchestre de l’Opéra national de Paris
    direction : Fayçal Karoui

    Avec les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de ballet de l’Opéra national de Paris

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com