altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 21 février 2019

Hommage à Jerome Robbins au Ballet de l’Opéra national de Paris.

Tout en finesse
© Sébastien Mathé

Avec l’entrée de Fancy Free au répertoire, le Ballet de l’Opéra national de Paris complète bien son catalogue d’œuvres du génial chorégraphe américain Jerome Robbins. Une soirée au Palais Garnier toute en finesse et en intelligence, avec en outre Afternoon of a faun, A Suite of Dances, et Glass Pieces, authentiques chefs-d’œuvre du XXe siècle. Une soirée idéale.
 

Palais Garnier, Paris
Le 07/11/2018
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Preljocaj au zénith

  • Créations inégales

  • L’art du drame dansé

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • Avec Fancy Free créé en 1944 au Metropolitan Opera de New York, Robbins réussissait en quelque sorte une mini comédie musicale sans paroles, en puisant dans les mythes les plus populaires alors, celui de G.I.’s en goguette et des séductrices de pacotilles se prenant pour des stars hollywoodiennes. Alors, voilà trois marins en vadrouille nocturne décidés à tenter leurs chances, mais justement, pas de chance, ils ne trouveront que des filles deux par deux.

    Il y aura toujours un perdant, d’où bagarres et réconciliation avant une fuite générale à la poursuite de l’objet cette fois unique caricature très réussie des Marilyn et autres Mae West. C’est drôle de bout en bout, chorégraphié avec esprit et imagination, et dansé ici par Eve Grinsztajn, Muriel Zusperreguy, Roxane Stojanov, Mathieu Contat, Adrien Couvez et Axel Magliano ainsi que Francesco Ventagio avec toute la virtuosité, l’humour et l’énergie voulus. La musique de Bernstein est irrésistible et l’ensemble a vraiment sa place au répertoire maison.

    Reprise ensuite de A Suite of Dances, créé en 1994 par Barychnikov et entré au répertoire de l’Opéra en 1996. C’est au jeune Premier Danseur Paul Marque, le meilleur espoir de la toute dernière génération, que revenait l’honneur de défendre ce somptueux solo sur des extraits de suites pour violoncelle de Bach, superbement joués en direct par Sonia Wieder-Atherton. Magie absolue de l’alliance du mouvement et de la musique, du jeu du corps et de celui de l’archet, un moment vraiment miraculeux où Paul Marque est tout simplement splendide.

    Autre reprise avec Afternoon of a faun, de 1955, au répertoire depuis 1974. Amadine Albisson et Hugo Marchand ont bien su recréer cet étrange climat aux frontières du rêve et de la réalité. Et puis, la soirée s’achevait avec l’incroyable Glass Pieces, œuvre où tout est réussi au plus haut niveau, musique répétitive magnifique, costumes, éclairages et naturellement chorégraphie jetant en scène de multiples danseurs menés par Laura Hecquet et Stéphane Bullion. Une grande fresque éblouissante de couleur, de mouvement, avec de très complexes structures d’ensemble habilement masquées sous un faux naturel. La compagnie a relevé une nouvelle fois avec éclat ce difficile défi.




    Palais Garnier, Paris
    Le 07/11/2018
    Gérard MANNONI

    Hommage à Jerome Robbins au Ballet de l’Opéra national de Paris.
    Fancy Free
    musique : Leonard Bernstein
    chorégraphie : Jerome Robbins
    décors : Oliver Smith
    costumes : Kermit Love
    éclairages : Jennifer Tipton

    A Suite of dances
    musique de Jean-Sébastien Bach
    violoncelle : Sonia Wieder-Atherton
    chorégraphie : Jerome Robbins
    costumes : Santo Loquasto
    éclairages : Jennifer Tipton

    Afternoon of a faun
    musique : Claude Debussy
    chorégraphie : Jerome Robbins
    décor : Jean Rosenthal
    Costumes : Irene Sharaff
    éclairages : Jennifer Tipton

    Glass Pieces
    musique : Philip Glass
    chorégraphie : Jerome Robbins
    décors : Jerome Robbins & Ronald Bates
    costumes : Ben Benson
    éclairages : Jennifer Tipton

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com