altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




L'ACTUALITE DE LA DANSE 24 mars 2019

Gravité d’Angelin Preljocaj au Théâtre national de Chaillot, Paris.

Preljocaj au zénith
© JC Carbonne

Créé en septembre dernier à la Biennale de la danse de Lyon et appuyé sur des musiques de Ravel, Chostakovitch, Bach, Xenakis, Glass, Daft Punk et 79D, Gravité ramène Angelin Preljocaj à l’essentiel, à savoir le corps du danseur dans son rapport fondamental avec le sol et avec l’espace. Une grande réussite au Théâtre de Chaillot.
 

Théâtre national de Chaillot, Paris
Le 07/02/2019
Gérard MANNONI
 



Les 3 dernières critiques de danse

  • Immuable émotion

  • Preljocaj au zénith

  • Créations inégales

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)




  • S’appuyant lui aussi sur des musiques très diverses allant de Bach à Xenakis en passant par Daft Punk, Chostakovitch, Phil Glass et Ravel notamment, Angelin Preljocaj reconnaît effectuer un voyage au cœur même de son art de danseur et de chorégraphe : « la gravité est une question qui se pose à la danse au quotidien, on ne cesse de négocier avec » déclare-il dans la feuille de programme.

    Alors, structuré, accompagné par les superbes lumières d’Éric Soyer, avec les sobres et très scéniques costumes d’Igor Chapurin, il lance ses excellents danseurs dans ce qui n’est ni une démonstration didactique ni une réflexion plus ou moins prétentieuse, mais un superbe spectacle où cette notion de gravité aussi bien individuelle que collective est omniprésente sous mille formes qui surgissent avec une imagination inépuisable.

    Comme dans les récentes créations vues à l’Opéra, la musique est multiple, avec au bon milieu, l’intégralité du Boléro de Ravel, une sorte de plaisir que se fait Preljocaj de traiter à son tour et à son ingénieuse manière cette partition. Il aurait pu être tenté de forcer le succès en terminant ainsi, mais il refuse cette facilité et la conclusion sera au contraire d’une grande pureté, équilibre infini d’une danseuse au milieu du plateau entourée de ses camarades au sol.

    Tout cela est très beau, dans un style néo-classique pur que le chorégraphe maîtrise depuis longtemps mais qu’il n’a pas toujours employé de manière aussi rigoureuse.




    Théâtre national de Chaillot, Paris
    Le 07/02/2019
    Gérard MANNONI

    Gravité d’Angelin Preljocaj au Théâtre national de Chaillot, Paris.
    Gravité
    chorégraphie : Angelin Preljocaj
    musique : Bach, Ravel, Xenakis, Chostakovitch, Daft Punk, Philip Glass, 79D
    costumes : Igor Chapurin
    éclairages : Éric Soyer

     


      A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com