altamusica
 
       aide













 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




CRITIQUES DE DANSE / Recherche par date 13 juin 2024

25/01/2009  Étoile aux multiples facettes
Carte blanche à Agnès Letestu au Théâtre de Poissy.
Théâtre, Poissy

Belle idée que celle du Théâtre de Poissy de proposer à la grande étoile Agnès Letestu d’organiser une carte blanche. Artiste exceptionnelle, représentante au plus haut niveau de l’école française dans le monde entier, la belle ballerine dessine aussi des costumes avec un talent authentique. D’où ce spectacle original doublé d’une intéressante exposition de son travail.


Par GĂ©rard MANNONI

   
24/01/2009  Repremière danoise
Roméo et Juliette de Neumeier à l’Opéra royal de Copenhague.
Det Kongelige Teater, København

Créé en 1974 au Ballet royal du Danemark à Copenhague, le Roméo et Juliette de John Neumeier retrouve l’affiche de la salle historique de l’Opéra royal. Une repremière en quelque sorte, marquée par la prise de rôle de jeunes solistes dans une production harmonieuse, sous le regard attentif et les applaudissements de la Reine Margaret II.


Par Vincent LE BARON

   
19/01/2009  Pina trente ans après
Sweet Mambo de Pina Bausch au Théâtre de la Ville, Paris.
Théâtre de la Ville, Paris

Trente ans déjà que Pina Bausch est fidèle au Théâtre de la Ville. Des Sept péchés capitaux au Sweet Mambo présenté en ce début d’année, un long parcours semé de triomphes, parfois de déceptions aussi, comme cette dernière création qui aura laissé le public un peu sur sa faim. Mais un beau gâteau d’anniversaire consolera tout le monde.


Par GĂ©rard MANNONI

   
16/01/2009  Une CoppĂ©lia peut en cacher une autre
Coppélia de Balanchine par le New York City Ballet au New York State Theater.
New York State Theatre, New York

Coppélia figure parmi les rares œuvres d’une soirée entière au répertoire du New York City Ballet. Après cinq années d’absence de l’affiche, l’œuvre la plus populaire du compositeur français Léo Delibes reprend du service au New York State Theater, une production si chaleureuse dans le froid glacial du mois de janvier.


Par Vincent LE BARON

   
07/01/2009  Gershwin a cent Ă  l’heure
Good Morning Mr. Gershwin, de José Montalvo et Dominique Hervieu au Théâtre national de Chaillot, Paris.
Théâtre national de Chaillot, Paris

Après la biennale de danse de Lyon, c’est le Théâtre national de Chaillot qui accueille à Paris la dernière création de ses nouveaux directeurs, José Montalvo et Dominique Hervieu. Un brillant hommage que ce Good Morning Mr. Gershwin défendu par une équipe d’incroyables danseurs acrobates d’une vitalité à toute épreuve.


Par GĂ©rard MANNONI

   
20/12/2008  Raymonda (2) : Raymonda dans les Ă©toiles
Nouvelles distributions pour Raymonda de Noureev d’après au Ballet de l’Opéra national de Paris.
Palais Garnier, Paris

Triomphe incontestable de nos grandes Étoiles dans ce Raymonda de l’Opéra de Paris qui a fini par trouver sa vitesse de croisière. Agnès Letestu, Aurélie Dupont et José Martinez assument leur rôle de stars de la danse avec tout l’éclat voulu dans ces deux nouvelles distributions, respectivement les 16 et 20 décembre.


Par GĂ©rard MANNONI

   
19/12/2008  Hommage Ă  BĂ©jart (2) : Brillants tours de rĂ´les
Nouvelles distributions pour l’Hommage à Maurice Béjart au Ballet de l’Opéra national de Paris.
Opéra Bastille, Paris

Avec un très grand succès public, l’Hommage à Maurice Béjart du Ballet de l’Opéra de Paris continue à proposer de stimulantes distributions où une partie de la nouvelle génération s’empare d’un répertoire souvent nouveau pour elle. Le Corps de ballet s’y montre à son meilleur. Récit des brillants tours de rôles des 15 et 19 décembre.


Par GĂ©rard MANNONI

   
09/12/2008  Hommage Ă  BĂ©jart (1) : L’émotion du souvenir
Hommage à Maurice Béjart par le Ballet de l’Opéra national de Paris.
Opéra Bastille, Paris

Programme exceptionnel pour cette première soirée de l’Hommage à Béjart que l’Opéra de Paris affiche jusqu’à la fin du mois. Outre les ballets normalement prévus, deux pièces d’exception viennent se greffer, avec Adagietto et le Chant du compagnon errant. Des moments de véritable émotion, treize mois bientôt après la disparition du maître.


Par GĂ©rard MANNONI

   
02/12/2008  Une Giselle verte
G., de Garry Stewart au Théâtre de la Ville, Paris.
Théâtre de la Ville, Paris

Le chorégraphe russe Boris Eifman avait créé une Giselle rouge en hommage à la sublime Spessivsteva. Celle de l’Australien Garry Stewart serait plutôt verte, tant par la couleur des costumes que par une volonté affirmée de nouveauté dans l’approche du mythique ballet romantique. Une audace en grande partie positive.


Par GĂ©rard MANNONI

   
01/12/2008  Raymonda (1) : Une certaine pesanteur
Reprise de Raymonda dans la chorégraphie de Rudolf Noureev à l’Opéra de Paris.
Palais Garnier, Paris

Premier grand ballet classique remonté par Noureev pour la compagnie lorsqu’il prit en 1983 la direction du Ballet de l’Opéra, Raymonda revient à l’affiche après une assez longue absence. Prise en charge par une partie de la nouvelle génération d’Étoiles et de danseurs, la chorégraphie paraît souvent perdue dans la pesante beauté des décors et costumes de Nicholas Georgiadis.


Par GĂ©rard MANNONI

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55 
[   page sur 55  |   suiv >    ]


Les 3 dernières critiques de danse

  • Triomphe de l’arabesque

  • L’amour virtuose

  • Ivresse grecque

    [ Tout sur la danse ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com