altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




ENTRETIENS / Recherche par date 14 novembre 2018

19/01/2011 Jean-Christophe Spinosi, l’anti-conformiste jubilatoire

Pour son rendez-vous annuel au Châtelet, Jean-Christophe Spinosi, à la tête de son Ensemble Matheus, a choisi le Barbier de Séville de Rossini qu’il vient de diriger d’une manière explosive à l’Opéra de Vienne. Allure, voix et discours enflammés voire pétaradants, cet enfant terrible de la direction d’orchestre a une réputation aigre douce.


Par Nicole DUAULT

   
11/01/2011 La lucidité de Ramon Lazkano

Succédant à Dimitri Kourliandski, Ramon Lazkano est le nouveau compositeur en résidence de l'Ensemble 2e2m. Auteur de somptueuses pièces orchestrales, le compositeur basque est célébré dans un cycle de trois concerts qui comprendra de nombreuses créations. Belle occasion pour mieux découvrir un compositeur pour qui la musique est affaire de nécessité intérieure.


Par Laurent VILAREM

   
03/01/2011 Jeanine Roze, une pionnière

Il y a trente-cinq ans, Jeanine Roze quittait le monde de la variété pour créer les Concerts du dimanche matin. Une belle histoire, de la gare d’Orsay au Théâtre des Champs-Élysées en passant par le Théâtre du Rond-Point et le Châtelet, racontée par cette grande dame de la musique très concernée par l’évolution du public et du monde du classique.


Par Gérard MANNONI

   
13/12/2010 Philippe Jordan, transparence et diversité

Alors que sa première saison à la tête des forces orchestrales de l’Opéra de Paris se résumait aux deux premiers volets de la Tétralogie, Philippe Jordan est désormais omniprésent, dans un répertoire qui reflète son éclectisme de Kapellmeister. À l’occasion de la reprise d’Ariane à Naxos de Strauss, le chef suisse approfondit ses orientations musicales.


Par Mehdi MAHDAVI

   
22/11/2010 Nadine Denize ou le plaisir de chanter

Le grand mezzo français Nadine Denize, qui vient d’être Madame Larina dans Eugène Onéguine à l’Opéra Bastille, chantera Mahler et une création de Dufourt à l’Auditorium d’Orsay le samedi 27 novembre. Après des années de triomphe de New York à Milan, de Berlin à Vienne et Paris, c’est toujours la même joie de chanter mais aussi d’enseigner.


Par Gérard MANNONI

   
17/11/2010 Ian Bostridge, ténor tricéphale

Si les emplois de John Beard figuraient bien au programme de son récital Great Handel aux côtés de transpositions d’airs de castrats, Ian Bostridge faisait l’impasse sur les rôles écrits pour Francesco Borosini et Annibale Pio Fabri. Les voici réunis sur son nouveau disque en forme de clin d’œil érudit aux trois ténors.


Par Mehdi MAHDAVI

   
15/11/2010 Christoph Eschenbach, l’âme de l’artiste

Première pour le chef d’orchestre allemand Christoph Eschenbach. L’ancien patron de l’Orchestre de Paris dirige cette fois l’Orchestre de l’Opéra dans Mathis le peintre de Paul Hindemith qui fait son entrée au répertoire de la Bastille. Le maestro s’enthousiasme pour cette partition exaltant la confrontation de l’âme de l’artiste avec la politique.


Par Nicole DUAULT

   
29/10/2010 Gerard Mortier, la foi intacte

Toujours à l’affût de nouveautés et néanmoins fidèle à ces recréateurs iconoclastes que le public parisien a adoré détester cinq saisons durant, Gerard Mortier a pris la direction artistique du Teatro Real de Madrid. Plus que jamais convaincu de la nécessité d’un théâtre politique, il tord le cou aux nostalgies et fustige les complaisances.


Par Mehdi MAHDAVI

   
23/09/2010 Le grand retour de Michel Tabachnik

Proche de Pierre Boulez et interprète favori de Xenakis, voilà de retour après maintes épreuves le chef Michel Tabachnik, à la tête d’un orchestre qui lui a toujours fait confiance, le Brussels Philharmonic, qu’on peut entendre désormais fréquemment à la Cité de la musique, où il compte un soutien de poids en la personne de Laurent Bayle.


Par Nicole DUAULT

   
15/09/2010 Joseph Kaiser,
un air de vérité

De la très oubliable Flûte enchantée de Kenneth Branagh, la mémoire n’a conservé que son regard bleu glacier. Mais du festival de Salzbourg à l’Opéra Comique, Joseph Kaiser a prouvé qu’il était bien plus qu’une belle gueule de cinéma, un ténor irradiant de virilité tendre et distinguée. La Bastille le salue en poète pour le retour du sage Eugène Onéguine signé Willy Decker.


Par Mehdi MAHDAVI

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55 
[   < prec.   |    page 12 sur 55  |   suiv >    ]


Les 3 derniers entretiens

  • Lisette Oropesa,
    laisser flotter la voix

  • Jean-François Heisser, beethovénien respectueux

  • Michel Plasson, une vie pour la musique française

    [ Tous les entretiens ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com