altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




ENTRETIENS / Recherche par date 13 novembre 2019

11/03/2009 Paavo Järvi, une immersion beethovĂ©nienne

Avec la Deutsche Kammerphilharmonie de Brême dont il est directeur musical, Paavo Järvi, qui prendra en 2010 la direction musicale de l’Orchestre de Paris, vient donner du 28 au 30 mars l’intégrale des symphonies de Beethoven au Théâtre des Champs-Élysées. Une expérience rare, une immersion beethovénienne exceptionnelle de trois jours.


Par GĂ©rard MANNONI

   
05/03/2009 John Neumeier,
la passion Mahler

Entrée au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris de la 3e symphonie de Mahler chorégraphiée par John Neumeier. Après Vaslaw, le Songe d’une nuit d’été, Casse-Noisette et la Dame aux camélias entrés au répertoire, après Magnificat, Sylvia et Yondering créés pour l’Opéra, c’est une nouvelle collaboration majeure du grand chorégraphe avec notre première compagnie nationale.


Par GĂ©rard MANNONI

   
23/02/2009 Gautier Capuçon,
le bonheur de partager

En plein Ă©panouissement, le jeune violoncelliste Gautier Capuçon embrasse la carrière de musicien sous toutes ses facettes, du rĂ©pertoire solo Ă  la musique de chambre en passant par le rĂ©pertoire concertant, le tout sans exclusive. Rencontre avec un artiste qui a la passion de partager, et dont Virgin publie l’enregistrement des concertos de Dvořák et Herbert.


Par GĂ©rard MANNONI

   
03/02/2009 Paul Gay, le bel âge d’un baryton-basse

Jusqu’à présent, Paul Gay a mené une carrière exemplaire, sans éclats prématurés ni prudence excessive. Ces dernières saisons, Paris a pu découvrir ce baryton-basse français dans des silhouettes où sa voix claire et saine n’est pas passée inaperçue. Il est le Roi Ignace dans Yvonne, princesse de Bourgogne, le nouvel opéra de Philippe Boesmans au Palais Garnier.


Par Mehdi MAHDAVI

   
24/01/2009 Philippe Boesmans, prince du Palais Garnier

Après les retentissants succès de la Ronde et Julie, le compositeur belge Philippe Boesmans poursuit dans la veine opératique avec un nouvel ouvrage lyrique chanté cette fois en français. S'inspirant de la pièce caustique de Witold Gombrowicz, Yvonne princesse de Bourgogne promet un déconcertant cocktail de rires et de larmes.


Par Laurent VILAREM

   
12/12/2008 La musique captive selon Pierre-Laurent Aimard

Pierre-Laurent Aimard aime à renouveler le déroulé habituel du récital. Pour la soirée Captivités du 15 décembre donnée au TCE, il mettra ainsi en résonance le Quatuor de la fin du temps de Messiaen avec des extraits d'Être sans destin d'Imre Kertesz, Prix Nobel de Littérature 2002. Une soirée que le pianiste français se refuse à qualifier de « spectacle ».


Par Laurent VILAREM

   
24/11/2008 Jonas Kaufmann,
l’émotion avant tout

Même s’il caracole désormais parmi les superstars du chant international, Jonas Kaufmann garde lucidité et passion du travail. Après son récital au Palais Garnier et avant son concert des Grandes Voix en mars au Théâtre des Champs-Élysées, il sera dès demain Florestan dans la nouvelle production de Fidelio, toujours à Garnier. Un ténor surdoué mais perfectionniste.


Par GĂ©rard MANNONI

   
20/11/2008 RenĂ© Jacobs, au secours de l'abbĂ© Varesco

Au-delà de la mise en œuvre de la rhétorique musicale propre à l’opera seria, l’apport considérable de René Jacobs à l’interprétation de ce répertoire tient assurément à son intérêt pour des livrets souvent mis au ban de la littérature dramatique. En s’attaquant à Idomeneo de Mozart, le chef gantois veut d’abord réhabiliter l’abbé Varesco.


Par Mehdi MAHDAVI

   
18/11/2008 Gregory Kunde, les beaux fruits de la sagesse

S’il est au moins une vertu que Gregory Kunde partage avec son maître Alfredo Kraus, il s’agit assurément de sa sagesse dans les choix de répertoires. À l’âge où d’autres font le deuil de leur contre-ut, le ténor américain peut ainsi oser des prises de rôles réputés inchantables, Benvenuto Cellini et Énée en tête.


Par Mehdi MAHDAVI

   
13/11/2008 Bill Viola, l’œil de Tristan

S’il devait ne rester qu’une production emblématique de l’ère Mortier à l’Opéra de Paris, ce serait assurément ce Tristan et Isolde créé en 2005. A l’occasion d’une ultime reprise sur la scène de la Bastille, le vidéaste Bill Viola revient sur sa conception tant artistique que technique, et éclaire les liens de ce projet hors du commun avec l’ensemble de son œuvre.


Par Mehdi MAHDAVI

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55 
[   page sur 55  |   suiv >    ]


Les 3 derniers entretiens

  • Jean-François Borras,
    le plaisir et la prudence

  • Maria JosĂ© Siri, de Tosca Ă  l’infini

  • Stefan Soltesz,
    le renouvellement constant

    [ Tous les entretiens ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com