altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




ENTRETIENS / Recherche par date 13 novembre 2019

06/05/2008 Chris Merritt, hĂ©raut malgrĂ© lui

Atypique, la voix de Chris Merritt l’est assurément, et sa carrière ne l’est pas moins. Alors que la Rossini Renaissance battait de l’aile, le ténor américain a trouvé un troisième souffle dans la musique du XXe siècle. En alternant Il Prigioniero de Dallapiccola et la Juive d’Halévy, ce phénix du monde lyrique se livre à l’un de ces grands écarts qui ont fait sa légende.


Par Mehdi MAHDAVI

   
02/05/2008 Rosalind Plowright, mezzo dramatico-instinctif

Remarquée par Carlo Maria Giulini, qui lui confia le rôle de Leonora dans son enregistrement du Trouvère, Rosalind Plowright fut l’un des sopranos lyrico-spinto les plus crédibles d’une génération qui en manquait cruellement. Aujourd’hui, la chanteuse britannique s’est reconvertie dans les rôles de mezzo où son instinct dramatique triomphe.


Par Mehdi MAHDAVI

   
10/04/2008 Gerard Mortier, pourfendeur de traditions (2)

Contre tollés et broncas, qui valent assurément mieux pour la vitalité de l'opéra que le consensus mou, Gerard Mortier demeure l'homme d'une démarche, d'une vision artistiques qui entendent restituer aux chefs-d'oeuvre du passé leur brûlante actualité. Il commente ses choix pour la saison 2008-2009, sa dernière à la tête de l'Opéra national de Paris.


Par Mehdi MAHDAVI

   
09/04/2008 Gerard Mortier, pourfendeur de traditions (1)

Que restera-t-il du passage de Gerard Mortier à l'Opéra de Paris ? Il est assurément trop tôt pour le dire. Mais pourquoi pas ces deux productions, parmi les plus violemment contestées et par-là même emblématiques de son esthétique, reprises ce printemps : les Noces de Figaro au Théâtre des Amandiers de Nanterre, et Iphigénie en Tauride au Palais Garnier.


Par Mehdi MAHDAVI

   
02/04/2008 Simon Keenlyside, Wozzeck Ă  chaud

Il ouvrit l'ère Mortier avec un Pelléas funambule, avant de régler les pas de son Voyage d'hiver sur ceux de Trisha Brown. Sous la houlette du tandem Cambreling-Marthaler, Simon Keenlyside réussit un Wozzeck dont la splendeur vocale n'entame en rien l'humanité sur le fil du rasoir. Impressions à chaud sur une prise de rôle d'emblée aboutie, absolument habitée, et justement plébiscitée.


Par Mehdi MAHDAVI

   
28/03/2008 Marc Monnet, la musique sous toutes ses formes

Depuis cinq ans à la tête du Printemps des arts de Monaco, le compositeur Marc Monnet a donné à ce festival ensoleillé un dynamisme peu ordinaire. Il mêle oeuvres du répertoire et pièces modernes dans un melting pot où chacun peut picorer. Un moment terrifié, le public conformiste de la Principauté s'est laissé convaincre jusqu'à s'enthousiasmer.


Par Nicole DUAULT

   
10/03/2008 William Christie ressuscite Zampa

Imprévu, inattendu, tel est William Christie. L'un des papes du baroque aborde aujourd'hui un répertoire qui ne lui était guère familier. Il s'entiche de Zampa, le pirate séducteur et maléfique de Ferdinand Hérold, qui fit frissonner le public de l'Opéra-Comique et fut représenté en France 694 fois entre 1831 et 1913.


Par Nicole DUAULT

   
28/02/2008 Hartmut Haenchen, le retour aux sources

Longtemps privé d'une carrière internationale en raison des contraintes politiques de l'ex-Allemagne de l'est, le Dresdois Hartmut Haenchen compte aujourd'hui parmi les chefs lyriques wagnériens et straussiens les plus recherchés. Rencontre avec un interprète en perpétuel questionnement de la tradition et en quête constante de retour aux sources.


Par Yannick MILLON

   
27/02/2008 Olivier Py, la carrière d'un poète lyrique

Poète dramatique, Olivier Py a restitué au verbe dramatique un lyrisme que l'on croyait à jamais banni des scènes de théâtre. Metteur en scène d'opéra, il a signé au Grand Théâtre de Genève un Tristan d'une suffocante beauté. Il fait des débuts longtemps espérés au Palais Garnier avec The Rake's Progress de Stravinski.


Par Mehdi MAHDAVI

   
22/02/2008 Gilbert Deflo ricane de la morale bourgeoise

Paysages chromo, emprunts à Caspar Frierdrich et illustrations style images d'Épinal : c'est Luisa Miller de Verdi dont Gilbert Deflo donne, à la Bastille, une lecture apparemment au premier degré. Mais c'est mal connaître la personnalité décoiffante et charmante du metteur en scène belge, qui caricature la tradition et la morale avec une ironie mordante.


Par Nicole DUAULT

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55 
[   page sur 55  |   suiv >    ]


Les 3 derniers entretiens

  • Jean-François Borras,
    le plaisir et la prudence

  • Maria JosĂ© Siri, de Tosca Ă  l’infini

  • Stefan Soltesz,
    le renouvellement constant

    [ Tous les entretiens ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com