altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




ENTRETIENS / Recherche par date 13 décembre 2019

06/11/2007 AndrĂ© Engel, l'inverse de la langue de bois

Il est l'un des plus inventifs metteurs en scène de théâtre et d'opéra. Sa Lady Macbeth de Chostakovitch à la Bastille est entrée dans la légende. André Engel reprend au TCE une autre de ses productions fétiches, le Rake's Progress de Stravinski. A l'opposé de ceux qui usent de la langue de bois avec véhémence, il s'explique sans fard.


Par Nicole DUAULT

   
02/11/2007 La Tour de Babel musicale de Klaus Heymann

Au coeur des polémiques sur le téléchargement, Naxos fête cette année ses 20 ans en se lançant à corps perdu dans la bataille de la musique online. Rencontre avec son fondateur, Klaus Heymann, dont le sens des affaires va de pair avec un certain idéalisme utopique : rendre disponible sur Internet toute la musique enregistrée depuis les débuts de la phonographie.


Par Yutha TEP

   
24/10/2007 Sylvie Valayre, soprano lyrico-atypique

À l'heure où les chanteurs français sont enfin prophètes en leur pays, Sylvie Valayre fait figure de glorieuse exception. Car entre deux apparitions sporadiques à l'Opéra Bastille, son soprano à toute épreuve se prête aux rôles les plus périlleux du répertoire au gré des grandes scènes internationales. Elle est de retour dans la Tosca inusable signée Werner Schrœter.


Par Mehdi MAHDAVI

   
18/10/2007 Sophie Karthäuser, Mozart au naturel

Comment ne pas tomber amoureux de Sophie Karthäuser, de ce timbre lumineux et fruité, de ce chant où chaque note semble couler d'une source vive ? En attendant sa première Ilia à Strasbourg, ceux qui n'auraient pas encore succombé au charme de la soprano belge doivent écouter d'urgence l'intégrale des Lieder de Mozart qu'elle partage avec le baryton Stephan Loges chez Cyprès.


Par Mehdi MAHDAVI

   
15/10/2007 Stefano Secco, l'Ă©vidence faite tĂ©nor

On y attendait Neil Shicoff puis Roberto Alagna, c'est finalement Stefano Secco qui a assuré les deux séries de représentations du Simon Boccanegra très controversé de Johan Simons. Véritable révélation que ce ténor italien au timbre authentiquement ensoleillé, aux antipodes de Jonas Kaufmann, auquel il succède dans la Traviata hors norme de Christoph Marthaler.


Par Mehdi MAHDAVI

   
28/09/2007 Ian Bostridge, la libertĂ© de choisir

Récemment en concert au Théâtre des Champs-Élysées de Paris avec le programme Haendel de son dernier CD chez EMI, le ténor britannique Ian Bostridge reste l'un des chanteurs les plus passionnants du moment. Un répertoire bien spécifique, une personnalité qui choque certains mais passionne le plus grand nombre, et un artiste qui peut se permettre de choisir.


Par GĂ©rard MANNONI

   
25/09/2007 Solveig Kringelborn, prima la Contessa

Ariane dans la reprise de la production de Laurent Pelly, et Maréchale d'un soir la saison dernière, Solveig Kringelborn est désormais une straussienne incontournable. Gerard Mortier lui a confié sa première Comtesse Madeleine dans la reprise du Capriccio créé par Robert Carsen aux voluptueuses mesures de Renée Fleming, à qui elle a la lourde tâche de succéder.


Par Mehdi MAHDAVI

   
24/09/2007 Lionel Bringuier, l'adolescence d'un chef

À 14 ans, il avait fait sensation lors des Victoires de la musique. À 19 ans, il était nommé assistant de John Nelson à l'Ensemble Orchestral de Paris. Vainqueur en 2005, le jour de son anniversaire, du 49e Concours de Besançon, il devient aujourd'hui même l'assistant d'Esa-Pekka Salonen à Los Angeles. Couronné en juin par le Syndicat de la critique, Lionel Bringuier raconte ses premiers pas de maestro.


Par Nicole DUAULT

   
13/09/2007 Deborah Polaski, l'âme d'une aventurière

Après avoir endossé le costume d'Elektra, qui lui est une seconde peau, et relevé le défi surhumain des berlioziennes Cassandre et Didon dans la même soirée, Deborah Polaski, soprano dramatique fétiche de Gerard Mortier, était simplement incontournable pour incarner l'héroïne du trop rare Ariane et Barbe-Bleue de Paul Dukas.


Par Mehdi MAHDAVI

   
10/08/2007 Jean-Louis Ollu,
un Français à Bayreuth (2) : Le Festival de Bayreuth

Comptant parmi ceux qui ont fait l'histoire de l'Orchestre de Paris depuis les débuts de la formation en 1968, le violoniste Jean-Louis Ollu est aussi à l'heure actuelle le seul Français évoluant dans un orchestre français à jouer dans la fosse de Bayreuth, chaque été depuis 1989. Rencontre avec un musicien comblé dont la vie se partage avec la même passion entre Paris et Bayreuth.


Par Yannick MILLON

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55 
[   page sur 55  |   suiv >    ]


Les 3 derniers entretiens

  • Jean-François Borras,
    le plaisir et la prudence

  • Maria JosĂ© Siri, de Tosca Ă  l’infini

  • Stefan Soltesz,
    le renouvellement constant

    [ Tous les entretiens ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com