altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




ENTRETIENS / Recherche par date 18 juin 2019

30/05/2006 Paul Groves, élixir de prudence et de plaisir

Grand berliozien, Paul Groves aurait pu réitérer son fabuleux Faust, dans la reprise de l'étonnante Damnation de Robert Lepage, ou, vaillant Pylade, retrouver en Tauride l'Iphigénie de Susan Graham. C'est pourtant sous les traits inattendus de Nemorino que le ténor américain revient à l'Opéra de Paris, dans un nouvel Élixir d'amour signé Laurent Pelly.


Par Mehdi MAHDAVI

   
25/05/2006 Pierre Boulez (I): Bartók et Ravel

Mercredi 3 mai, place Igor Stravinski, sous un soleil de printemps radieux. Pierre Boulez arrive à l'IRCAM avec un bon quart d'heure d'avance, visiblement satisfait que notre entretien puisse commencer bien à l'heure. Le verbe toujours aussi percutant, il évoque Bartók et Ravel, ses relations avec les grands orchestres, Bayreuth et ses projets.


Par Yannick MILLON

   
25/05/2006 Pierre Boulez (II) : Les orchestres, Mahler, Bruckner

Mercredi 3 mai, place Igor Stravinski, sous un radieux soleil de printemps. Pierre Boulez arrive à l'IRCAM avec un bon quart d'heure d'avance, visiblement satisfait que notre entretien puisse commencer bien à l'heure. Le verbe toujours aussi percutant, il évoque Bartók et Ravel, ses relations avec les grands orchestres, Bayreuth et ses projets.


Par Yannick MILLON

   
25/05/2006 Pierre Boulez (III) : Bayreuth et Wagner

Mercredi 3 mai, place Igor Stravinski, sous un radieux soleil de printemps. Pierre Boulez arrive à l'IRCAM avec un bon quart d'heure d'avance, visiblement satisfait que notre entretien puisse commencer bien à l'heure. Le verbe toujours aussi percutant, il évoque Bartók et Ravel, ses relations avec les grands orchestres, Bayreuth et ses projets.


Par Yannick MILLON

   
25/05/2006 Pierre Boulez (IV) : Les grands projets

Mercredi 3 mai, place Igor Stravinski, sous un radieux soleil de printemps. Pierre Boulez arrive à l'IRCAM avec un bon quart d'heure d'avance, visiblement satisfait que notre entretien puisse commencer bien à l'heure. Le verbe toujours aussi percutant, il évoque Bartók et Ravel, ses relations avec les grands orchestres, Bayreuth et ses projets.


Par Yannick MILLON

   
15/05/2006 Véronique Gens, l'instinct baroque

Égérie des baroqueux, Véronique Gens a longtemps incarné la renaissance de la tragédie lyrique, avant de se consacrer à Mozart. Avec son nouveau récital paru chez Virgin Classics, dont elle reprendra le programme le 16 mai prochain au Théâtre des Champs-Élysées, la soprano française retrouve son naturel de tragédienne.


Par Mehdi MAHDAVI

   
12/05/2006 Ferruccio Furlanetto, nostalgie d'une basse chantante

Unique héritier des basses chantantes de l'âge d'or, Ferruccio Furlanetto fut l'une des dernières découvertes de Karajan. Nostalgique de ses prestigieux maîtres, il jette un regard désabusé sur une époque en mal de génies. Mais si les productions de Simon Boccanegra se succèdent sur la scène de Bastille, le Fiesco de cette authentique clef de fa italienne demeure.


Par Mehdi MAHDAVI

   
25/04/2006 Centenaire Chostakovitch : Frans Lemaire, Chostakovitch et la musique juive

En pleine période d'antisémitisme soviétique, Chostakovitch écrit plusieurs oeuvres influencées par la musique juive. Frans C. Lemaire, auteur des ouvrages le Destin russe et la musique et le Destin juif et la musique, nous expose les origines et les raisons d'un tel intérêt, et qualifie le compositeur de cas unique dans l'art russe.


Par Benjamin GRENARD

   
21/04/2006 Rinaldo Alessandrini, Monteverdi à la lettre

Chacun des Livres de Madrigaux de Monteverdi enregistrés par Rinaldo Alessandrini et son Concerto Italiano a fait l'effet d'une bombe. Quatorze ans après sa première gravure, il a remis le Sixième Livre sur le métier pour Naïve, avant de compléter le Huitième Livre, qu'il vient de donner dans son intégralité à la Cité de la Musique.


Par Mehdi MAHDAVI

   
18/04/2006 Alexandrina Pendatchanska, une agilité tragique

Voix longue, corsée, virtuose et tempérament ardent, la soprano Alexandrina Pendatchanska a toutes les qualités pour ressusciter les fastes du soprano dramatique d'agilité. C'est donc en toute logique que Dominique Meyer lui a confié le rôle légendaire de Sémiramis, à l'occasion du retour parisien de la reine de Babylone après vingt-cinq ans d'absence.


Par Mehdi MAHDAVI

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55 
[   page sur 55  |   suiv >    ]


Les 3 derniers entretiens

  • Maria José Siri, de Tosca à l’infini

  • Stefan Soltesz,
    le renouvellement constant

  • Alksandra Kurzak, d’Olympia à Tosca

    [ Tous les entretiens ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com