altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




ENTRETIENS / Recherche par date 18 juin 2019

11/07/2005 Le passĂ© retrouvĂ© (10) : Beverly Sills

Bien que considérée comme la grande colorature des années 1970 et l'une des plus éminentes stylistes son l'époque, la soprano Beverly Sills a très rarement chanté à Paris, et assez peu hors des Etats-Unis, malgré de réels triomphes à Vienne et à Milan. Deux ans avant de quitter la scène, l'Américaine raconte sa carrière. (Entretien réalisé en 1977 pour le Quotidien de Paris).


Par GĂ©rard MANNONI

   
01/07/2005 Heinz Holliger, musicien protĂ©iforme (2)

Après une première partie d'entretien sur l'interprétation des répertoires des XVIIIe et XIXe siècles, le compositeur, chef d'orchestre et hautboïste suisse-allemand Heinz Holliger reprend la parole, pour évoquer cette fois quelques aspects de la musique du XXe siècle en tant que compositeur.


Par Benjamin GRENARD

   
01/07/2005 Roland Petit, la jeunesse d'un gĂ©ant

Trois ballets de Roland Petit pour conclure la saison de danse de l'Opéra national de Paris. Le grand chorégraphe, célébré aux quatre coins de la planète, a plus que jamais l'envie de faire danser les jeunes et de regarder vers l'avenir. Rencontre avec un géant de la danse en pleine jeunesse !


Par GĂ©rard MANNONI

   
28/06/2005 Heinz Holliger, musicien protĂ©iforme (1)

Personnalité incontournable de la musique contemporaine, Heinz Holliger est également un éminent hautboïste et chef d'orchestre. À l'occasion d'un concert à l'Auditorium de Lyon, il nous explique sa manière de diriger ses compositeurs classiques et romantiques favoris face à d'autres écoles.


Par Benjamin GRENARD

   
18/06/2005 Deborah Polaski, nĂ©e pour Elektra

Mythique, surhumaine, Elektra effraie, et les titulaires de ce rôle meurtrier se font de plus en plus rares. Par la stature vocale, physique, Deborah Polaski l'incarne sans faiblir sur les plus grandes scènes depuis plus de vingt ans. La soprano américaine révèle les multiples facettes de son personnage entre deux répétitions de la nouvelle production de l'Opéra de Paris.


Par Mehdi MAHDAVI

   
07/06/2005 Ludovic TĂ©zier, hĂ©raut du chant français

Noble héritier d'une tradition malmenée, Ludovic Tézier ressuscite un certain art du dire et du chant français. Exigeant et polyvalent, ce Wolfram d'exception met son timbre soyeux et sa ligne cultivée au service du Prince Eletski dans la Dame de Pique de Tchaïkovski. L'esprit vif et le verbe généreux, le baryton français se raconte.


Par Mehdi MAHDAVI

   
06/06/2005 Philippe Herreweghe, inlassable explorateur

Philippe Herreweghe a récemment dirigé Schütz avec son Collegium Vocale, notamment à Paris. Mais c'est surtout son Orchestre des Champs-Élysées qui a, ces dernières années, retenu l'attention du monde musical. Le chef belge nous livre quelques réflexions sur son travail capital sur le répertoire romantique sur instruments d'époque.


Par Yutha TEP

   
03/06/2005 Charlotte Hellekant, la sensualitĂ© des profondeurs

De son timbre profond, intensément vibrant, et son physique de liane, Charlotte Hellekant a incarné pour son complice Marc Minkowski la plus sensuelle Cornelia, l'Othon le plus sombre, de troublante gémellité avec le Néron d'Anne Sofie von Otter. Elle se livre voix et âme à l'Orphée dansé de Pina Bausch.


Par Mehdi MAHDAVI

   
20/05/2005 Susan Graham, une âme en clair-obscur

Posé sur un souffle infini, le timbre clair-obscur de Susan Graham vibre aussi sensuellement au contact des travestis mozartiens et straussiens que de la musique française. Alors que paraît au disque son nouveau récital consacré à Chausson, Ravel et Debussy, la mezzo américaine est Sextus dans la Clémence de Titus au Palais Garnier.


Par Mehdi MAHDAVI

   
19/05/2005 JosĂ© Van Dam, humble relais de l'art du chant

« Un tel legato, une telle qualitĂ© de diction, on touche Ă  un absolu du chant. Â» On ne pourrait dĂ©crire mieux que Ludovic TĂ©zier l'art de JosĂ© Van Dam. Et pourtant, c'est par la seule prĂ©sence qu'il impose dans De la Maison des Morts la silhouette presque muette de Goriantchikov. Plus que l'humble rĂ©cit d'une Ă©blouissante carrière, il nous dit son bonheur de transmettre.


Par Mehdi MAHDAVI

   
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55 
[   page sur 55  |   suiv >    ]


Les 3 derniers entretiens

  • Maria JosĂ© Siri, de Tosca Ă  l’infini

  • Stefan Soltesz,
    le renouvellement constant

  • Alksandra Kurzak, d’Olympia Ă  Tosca

    [ Tous les entretiens ]
     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com