altamusica
 
       aide















 

 

Pour recevoir notre bulletin régulier,
saisissez votre e-mail :

 
désinscription




SELECTION CD 20 septembre 2017

L'instrument cruel



Maurice Ohana est l'un des rares compositeurs du XXe siècle à avoir fréquemment sollicité le clavecin. Il y voyait une sorte de médiateur de l'Espagne mystique, païenne et envoûtante de Fernando de Rojas, Goya et des cathédrales de Galicie. Elisabeth Chojnacka vient de rassembler l'essentiel de ses compositions pour ce clavier.


Le 23/12/2002
Françoise MALETTRA
 

  • L'instrument cruel
      [ Toutes les parutions ]


  • Les 3 derniers dossiers
  • Les "indispensables" Bach de nos critiques

  • Telefunken Legacy : le nec plus ultra des collections historiques

  • Les dernières parutions pour l'année Bach

    [ Tous les dossiers CD ]


     
      (ex: Harnoncourt, Opéra)


  •  

     L'instrument cruel

    Le clavecin de Maurice Ohana
    Elisabeth Chojnacka (clavecin)
    Béatrice Daudin (percussion)
    Fabrice Mélinon (hautbois)
    Miklos Nagy (cor)
    Orchestre Philharmonique du Luxembourg
    Direction : Arturo Tamayo
    Miroir de Célestine (clavecin et percussion), Wamba, Conga, So Tango (clavecin), Sacral d'Ilx (clavecin, hautbois et cor), Carillons pour les heures du jour et de la nuit (clavecin), Tiento (clavecin), Sarabande (Clavecin et orchestre)
    TIMPANI 1 C 1069


    En regroupant toutes les oeuvres où le clavecin intervient (à l'exception de Llanto por Ignacio Sanchez Mejias et de Chiffres, figurant dans un précédent album), le disque signe vingt-cinq ans d'un travail de proximité exceptionnel entre le compositeur et son interprète, en mettant en évidence les pôles les plus sensibles de son univers sonore, et leur ancrage dans l'art et la culture de son pays.

    Wamba, transcription d'une pièce initialement écrite pour le carillonneur Renaud Gagneux, traduit la fascination du musicien pour les résonances particulières des cloches, au même titre que les Carillons pour les heures du jour et de la nuit, qui offrent au clavecin tout un jeu d'harmonies somptueuses.

    De Conga, l'ultime composition d'Ohana, enflammée par les rythmes afro-cubains, à So Tango, savant hommage au maître Carlos Gardel, l'instrument multiplie les couleurs et les atmosphères. On passe d'un Tiento grave et lent, inspiré des gravures de Goya, comme l'est la Sarabande où les lourds accords du clavecin imposent à l'orchestre une allure solennelle, accompagnée par d'intenses éclats de lumière.

    Deux pièces, trop rarement jouées, dominent le disque : Miroir de la Célestine et Sacral d'Ilx. La première est une suite en six mouvements enchaînés, d'après l'opéra de Maurice Ohana, La Célestine où le clavecin et la percussion jouaient déjà un rôle majeur, mais librement refondés sur le matériau initial, à la demande d'Elisabeth Chojnacka qui souhaitait la donner en concert.

    On y retrouve tout le mystère et la sensualité d'une étrange musique nocturne qui explose soudain dans la violence d'une danse rituelle aux réminiscences africaines, avant de se dissoudre dans un climat désolé, de plus en plus raréfié. Sacral d'Ilx, pour clavecin, hautbois et cor, fait revivre le nom de l'antique Elche, la ville-palmeraie du Levante espagnol où fut découverte la sculpture de " La Dame d'Elche ", chef-d'oeuvre de l'art ibérique préromain.

    Les trois instruments semblent se mesurer dans un combat archaïque, où le temps se fracture en courtes plages de silence, et où l'âpreté des sonorités éveillent un mode mythique, enfoui, indéchiffrable. Il y a, dans la traversée de ce disque, une pulsation rythmique d'une efficacité immédiate, qu'Elisabeth Chojnacka traduit en variations extrêmement subtiles, lui permettant de capter l'essence de la musique d'Ohana.

    Un disque qui est aussi un magnifique éloge du clavecin, un instrument que le compositeur disait " d'une cruauté et d'une grandeur fantastique ".





     

     

  • L'instrument cruel
      [ Toutes les parutions ]
     



  •   A la une  |  Nous contacter   |  Haut de page  ]
     
    ©   Altamusica.com